Test Acer Predator 15, le portable gaming maitrisé !

0

Je vous avais fait part récemment d’une visite pour découvrir la gamme produit d’Acer 2016. Et bien, le portable gaming Predator 15 faisait parti de mes coups de coeur et j’ai eu la chance de l’essayer pendant plusieurs semaines. Le résultat est clair : c’est une très belle machine qui allie design, fonctionnalités et performance, le tout au service du gaming. Et franchement Acer ne devait pas se rater car la bataille fait rage sur le marché du portable gaming. Outre Acer, Alienware, MSI et Asus notamment se livre à une vraie boucherie pour attirer les joueurs.

Acer Predator 15

La config testée

Offre spéciale : Overwatch offert + 200 € remboursée

  • OS : Windows 10 Home
    Processeur : Intel i7-6700HQ (Quad-Core 2.6 GHz / 3.5 GHz Turbo – cache 6 Mo)
    Ecran : 15,6″ IPS Acer ComfyView Full HD
    CG : Nvidia GTX 970M 3GB
    RAM : 16 GB DDR4 (2x 8 GB, 2 slots restant)
    Disque dur 1 : SSD 128 GB
    Disque dur 2 : HDD 1 To
    USB : 1 connecteur USB 3.1 Type C + 4 connecteurs USB 3.0
    Sonorisation : 2 haut-parleurs Dolby Audio Premium avec caisson de basses
    Sans- fil : Wi-Fi AC avec technologie MU-MIMO + Bluetooth 4.0
    Clavier : rétro-éclairé de type Chiclet
    Batterie : 8 cellule Li-ION

Les jeux testés :

  • Bioshock Infinite
  • Diablo 3 : Reapers of Soul
  • Overwatch

Un design qui ne laisse pas insensible

Mais on ne va pas se le cacher, ce portable est plus un transportable. En effet, il reste assez massif pour s’amuser à le balader toute la journée avec soi. Avec ses 3 Kg sur la balance et son épaisseur qui oscille entre 3 et 4 cm, le Predator 15 est un beau bébé. Mais il fallait au moins ça pour caser tout à l’intérieur et assurer un système de ventilation efficace. Même en plein jeu, celui-ci reste acceptable. Evidemment, en jouant avec un casque, la question ne se pose plus. A noter que pour les fanboys du refroidissement, il est possible de retirer le lecteur DVD pour y loger un ventilateur supplémentaire. On gagne ainsi quelques précieux degrés.

Les performances sont là

Et en même temps, les spécifications du Predator 15 parlent d’elle-même, non ? J’ai pu faire tourner les trois jeux testés au max en Full HD. Pas de lag, pas de dé-synchro, je n’ai juste eu droit qu’à de très beaux jeux tous fluides. Cependant cela à un coût et n’espérez pas dépasser les deux heures d’autonomie de jeux sur batterie. En lecture vidéo et/ou bureautique c’est beaucoup mieux. On atteint facilement les cinq heures en usage mixte. Côté connectique, c’est royal au bar, de l’USB, en veux-tu en voilà (dont un port USB-C), de l’HDMI, du display port, du RJ45, du jack, il y en a pour tout le monde.

Le Predator 15 d’Acer dispose également de la fonctionnalité Killer DoubleShot Pro. Cela permet d’utiliser en même temps une connexion WIFI et Ethernet sur le même réseau. Il est ainsi possible de choisir quelles applications peuvent bénéficier de la bande passante en priorité. Il est également possible de répartir les besoins entre nos connexions filaire et sans fil en même temps.

Acer Predator 15

Le ventilo optionnel qui peut prendre la place du lecteur de disque optique

Enfin, et comme souvent, ce PC est livré avec le logiciel maison, Predator ProZone, qui permet de le customiser selon son bon vouloir en commençant par le rétroéclairage du clavier. Le logiciel PredatorSense permet également de régler tout un tas de paramètres pour ajuster son PC à notre façon de jouer. Il permet également de visualiser les sondes de température ou encore de savoir à quelle vitesse (processeur) tourne le PC à l’instant t.

Black and Red

Disponible autour des 1800 € dans cette config, le Predator 15 d’Acer est une belle machine pour ceux qui cherche un portable pour jouer. Le design est là sans en faire trop. Sa robe rouge et noire reste dans l’ère du temps sans vraiment se démarquer de la concurrence (Asus, MSI) cependant. Il respire également la robustesse et ne devrait pas se fracasser au premier choc venu. Une belle bête en somme, puissante et racée.

Ma note

8 Tomiiks.com

Laissez un commentaire