Avis : un brunch au Captain B

2

L’histoire derrière ce test  du burger du Captain B est celle d’un brunch ou plutôt d’un non-brunch. Tout commence par une invitation à rejoindre la #TeamBrunch un samedi matin pour tester leur nouvelle formule mise en avant en ce début d’année. Voyez plutôt, l’annonce vend du rêve. Un Brunch dans un cadre très Super Héros, ça reste classique mais efficace.

Brunch Captain B

Samedi 12h. On s’installe et première désillusion. Malgré le nombre de places vacantes, on est collé aux vitres en façades  Si je peux comprendre qu’en nous plaçant ainsi, cela peut attirer le chaland qui se balade dans les rues, le fait d’être collé au point de devoir bouger toutes les tables pour mettre son manteau derrière sa chaise est un peu too much. Venons-en au brunch. Et bien, il n’y en a pas à proprement parler ou en tous cas, il n’y a pas de « formule » brunch.

Menu Captain B

En faite, on peut prendre des éléments dans la carte habituelle, et se dire en nous même : Wouah terrible ce brunch. Donc en faite non, Captain B ne fait pas de Brunch comme nous la confirmé le serveur. il y a la carte et puis c’est tout. Débrouillez-vous. Alors effectivement, on retrouve dans la carte du jus de fruit, des oeufs ou des pancakes mais le choix est très limité. Captain B, sans dire qu’il font de la pub mensongère, surf sur la mode du brunch parisien pour attirer du monde. Du coup, on s’est rabattu sur les burgers et c’est donc le premier burger que je testerai sur le blog. Le début d’une longue série à n’en pas douter.

Le burger que j’ai choisi porte le doux nom de MegaBaconCheeseburger. Pour 18 €, il est accompagné de salade, d’une petite verrine de chou (Coleslow) et de ses frites. Le burger se compose des éléments suivant :

  • 200 g de viande de boeuf hachée
  • Tomates, salade, cornichons, oignons, cheddar, bacon
  • Sauce Captain B

Autant vous le dire de suite, j’ai plutôt été déçu par ce burger et ce pour plusieurs raisons. A la manière de la marionnette d’Obama dans les Guignols de l’info :

Raison number one : La sauce Captain B à le goût d’une sauce barbecue lambda.

Raison number two : De plus, elle est en trop grande quantité. Ca masque le goût des autres ingrédients tout rendant le burger écoeurant.

Raison number threeLa tranche de bacon était composé de 30% de gras. Le gras c’est la vie, certes mais là c’est trop.

Au rayon des satisfactions, la viande était plutôt bonne et la cuisson demandée (saignante) fut respectée. Le pain sans être formidable était moelleux. Il n’était pas sec et ne s’effritait pas lorsque l’on coupait le burger au couteau. En parlant de couper le burger, l’absence de pic pour le maintenir rendait l’opération plutôt délicate.

 

Histoire de faire passer ce burger en douceur, la plupart d’entre nous avons pris un dessert. Pour ma part j’ai opté pour le tramisu au Kinder. Même si les Kinder ne sont pas de grands chocolats, il n’en reste pas moins que j’adore ça … et il faut avouer qu’il était très bon. Seul bémol, les morceau de Kinder en déco sortaient également du frigo. Si ça leur donne un coté craquant, ça leur enlève surtout du goût. En photo, vous trouverez également un cheesecake et un petit lu Banane Nutella et sa chantilly. Le dessert du jour était un tartare de fruits frais. De l’avis général, les desserts étaient tous bon.

Le service quant à lui était particulier. En effet, tout au long du repas, le serveur n’avait sans cesse de nous épier afin d’enlever le couvert, le vert ou la petite verrine qui contenait du choux. L’intention est plutôt bonne sauf qu’au lieu d’attendre que plusieurs éléments soient prêt à être débarrassé et bien non, il avait décidé qu’il allait les enlever un par un. Et honnêtement, c’est super chiant d’avoir un serveur qui vient toutes les cinq secondes enlever un truc. Bref, le coup de grâce vint à l’addition quand la patronne (?) vient encaisser et se met à nous tutoyer … Je vous copie colle le dialogue tel que Wirejess l’a retranscrit sur son blog car il correspond au souvenir que je m’en fais :

– « Je vais vous encaisser »
– « Merci, on va payer séparément »
[les 5 premières personnes règlent leur part, il ne manque plus que le dernier] – « Moi je prends le reste »
–  » T’as cru que j’étais la bosse des maths ou quoi ? »
[blanc]

Bref, petit fou rire après mais bon, on est pas coincés mais sur le coup on a été un peu scié.

Que retenir du Captain B ? Au final, une grosse déception. On était venu pour un brunch, on en a pas eu. On s’est rabattu sur les burgers qui avaient bonne presse et là encore nos espoirs n’ont pas été récompensés. Reste la déco Super Héros plutôt sympa et à la mode en ce moment mais au final le cadre ne justifie pas le prix élevé de l’addition.

Le Captain B


Agrandir le plan

2 commentaires

  1. J’ai testé un resto appartenant au même groupe : http://www.lebarbeapapa.fr/

    En gros tu retrouves le même menu, même dessert et en plus certains avec des noms plus axés « barbe » du genre « la tarte aux poils ».

    J’avais pris le megacheeeseburguer avec reblochon. c’était lourd mais plutôt très bon. L’ambiance était sympa, cosy et le serveur gentil.

    deco de barbier, ça change aussi du restaurant classique.

    • Ouep, ils ont 8 restos à thème partageant à peu près la même carte :
      – Le barbe à papa
      – Le Captain B
      – Le club des 5
      – Le petit resto dans la prairie
      – Le clan des Jules
      – Les fils à maman (Paris, Lyon et Hong Kong)

Laissez un commentaire