Avis FIFA 17 sur PS4, le ballon rond se porte bien sur console

0

Comme chaque année le mois d’octobre nous propose son duel PES/FIFA. Au tour de FIFA 17 de passer sous mon contrôle. Cette année un nouveau moteur et un nouveau mode de jeu vont venir enrichir l’expérience FIFA. Première interrogation pour moi au lancement du jeu : pourquoi avoir choisi Marco Reus comme égérie cette année ? Sérieux, oui c’est un bon joueur mais de là à être mis en avant… Franchement, le mec est à peine connu et je ne crois pas trop que les fans de foot se saignent pour s’acheter son maillot hormis dans son club. Je ne comprends pas ce choix étonnant d’EA. Voilà ce sera mon premier tacle assassin de ce billet !

Les stades, ces arènes de notre époque.

Les stades, ces arènes de notre époque.

Du square de ton lotissement à Papelitos un soir de finale

La grosse nouveauté de ce FIFA 17 réside dans ce mode story qui propose de suivre le début de carrière d’un jeune de 17 nommé Aaron Hunter. Evidemment, on va passer par pas mal d’épreuve : l’envoi en prêt dans une équipe de deuxième division, son meilleur pote qui privilégie sa carrière en nous ignorant (et pour que l’on ne prenne pas sa place), etc. Ca ressemble énormément au mode histoire de NBA 2K. Cependant et malgré de bonnes idées on tourne rapidement en rond. La manière de se comporter influe sur votre profil mais uniquement si vous jouez mal. Perso, j’enchaine les bonnes performances tout en choisissant toujours les réponses les plus arrogantes et il ne se passe rien de notable. L’un compense l’autre. Un peu comme pour Zlatan, vous me direz… Du coup, on attend une hypothétique cinématique entre deux matchs pour voir la story avancer.

Devenez la star du Foot international !

Devenez la star du Foot international !

Ce mode est en soi une très bonne idée, j’ai adoré passer les sélections, puis signer mon premier contrat pro le tout de façon scénarisé. Je regrette juste qu’EA n’ait pas poussé plus loin ce concept car il tienne une petite petite et il y a tellement de choses à faire dans un jeu de foot.

Un contenu toujours autant gargantuesque

Mode de jeu, licences, joueuses, joueurs, stades, compétitions, FUT, The Journey et j’en passe, FIFA 17 fait grossir son contenu d’année en année tenant à distance le concurrent sur cet aspect-là.  Côté graphismes, le nouveau moteur Frosbite 2 est là et c’est clairement positif pour nos rétines. Le jeu est d’une manière générale beaucoup plus beau. Cependant si certains joueurs, joueuses et entraineurs sont fidèlement reproduits, certains sont complètement ratés. Vous l’avez surement vu sur les réseaux sociaux mais vla la gueule de Zizou par exemple.  Par contre, j’ai essayé de me retenir jusque-là dans ce test mais là je ne peux plus… Pierre Menes est juste insupportable comme commentateur dans le jeu. Un timbre de voix dégueulasse (mixage complètement raté on l’entend à peine), des phrases inutiles ou souvent hors de propos, non vraiment pour FIFA 18 NE RENOUVELEZ PAS SON CONTRAT. *Coup de gueule OFF*

Les équipes fémines sont toujours présentes et il sera possible de jouer leur coupe du monde ! (trophée à la clé)

Les équipes fémines sont toujours présentes et il sera possible de jouer leur coupe du monde ! (trophée à la clé)

Un gameplay plus lent, des joueurs trop avantagés et un gros défaut

Alors par où commencer. Aller je démarre par le gameplay général qui est plus lent que sur FIFA 16. Du coup, on réfléchit (si si c’est possible dans le foot) plus, on fait tourner le ballon et on construit beaucoup plus ses actions. C’est très plaisant surtout pour moi qui joue un jeu placé en passe courte depuis des années. Cependant, cela ne vaut que si vous ne possédez pas un joueur dopé par les développeurs. Prenez Anthony Martial (qui fera surement une top carrière dans quelques années), le mec est invincible. Une pointe de vitesse à faire palir Usain Bolt combiné à la puissance de frappe et à l’équilibre d’un Batigoal ! Oui certains joueurs sont fous et l’écart avec le joueur lambda est beaucoup trop important à mon goût. Enfin, le gros défaut pour moi, c’est la sélection semi-automatique du joueur (quand on appuie sur L1) qui est…. vraiment pas optimisé de temps en temps au point de me laisser lâcher quelques grossièretés. Enfin parlons des gardiens qui, s’ils sont super bien animés, offrent une science incompréhensible comme chaque année ou presque. Capable d’arrêts stratosphériques sur des frappes de folie et amorphe sur des frappes de poussins voire des passes en retrait (vidéo ci-dessous lors d’un de mes match du mode The Journey). Un mystère je vous dis !

Au final, FIFA 17 est un bon cru mais qui ne révolutionne toujours pas les jeux de foot. Le nouveau mode « The Journey » est plutôt cool mais manque cruellement d’ambition. EA aurait pu faire beaucoup mieux à mon avis.  Ce sera donc surement pour l’année prochaine. Pour le reste, le gameplay reste cool mis à part le souci de sélection du joueur actif (mais qui devrait être vite corrigé lors d’une maj). Bref, que dire à part que la nouvelle saison est lancée ! Tous à vos dualshocks !

Ma note

8 Tomiiks.com

Laissez un commentaire