Ciné - Série - LectureLifestyle

Avis – Light Novel Les enfants de Gorre

Mahô Éditions est une jeune maison d’édition née d’une collaboration entre deux passionnés de mangas : Aurélien MARTINEZ et Jérémy TOUZET. Ceci étant dit, leur première oeuvre au catalogue est un Light Novel intitulé « Les enfants de Gorre ».

Les enfants de gorre - Maho edition

Mais qu’est-ce-qu’un Light Novel ? Communément on définit par light novel des romans japonais destinés aux lycéens et étudiants du supérieur. Ils sont le plus souvent garnies d’illustrations. Parmi les plus connus en europe, je pense aux Light Novel de Fate Stay Night ou en encore Goblin Slayer. D’ailleurs il arrive souvent que des light Novel à succès voie leur histoire déclinée en manga.

Wilfrid, fils ainé du seigneur forestier de Gorre, revient dans son château natal après des années à parfaire sa formation de chevalier. Il y retrouve ses frères, ses sœurs et un père mourant. Wilfrid va devoir prouver sa valeur et montrer qu’il est digne de gouverner les terres de son père. Mais, une nouvelle ère approche et la fin du règne d’Uther Pendragon risque de plonger le royaume dans la tourmente…

Les enfants de Gore

Mais revenons-en à l’oeuvre. Ecrit par Sylvain Ferrieu et illustré par l’auteur coréen Navigavi, Les enfants de Gorre nous emmènent sur les traces du roi Arthur. Cela à travers l’épopée de trois frères dont le destin est intimement lié au sort du régent d’Angleterre.

Le livre se lit facilement. Et malgré le nombre de personnages, on repère vite ceux qui seront au centre de l’intrigue. L’histoire tourne autour des trois frères de la famille Fenrys mais pas que. C’est toute la famille qui jouera un rôle prépondérant dans ce premier tome. Et alors que les chevaliers de la table ronde sont encore une lointaine vision, ce sont les intrigues géopolitiques qui animeront le récit. Les terres anglaises et irlandaises seront évidemment à l’honneur. Tout comme quelques batailles qui feront couler le sang à plusieurs reprises.

Sous un synopsis plutôt classique se cache une intrigue familiale bien plus corsée qu’il n’y paraît. Et alors que Arthur n’est encore qu’un jeune écuyer guidé par Merlin, c’est ailleurs qu’il faudra épier la plus petite machination. Car celle-ci pourrait avoir de grandes répercussions. Je pense notamment au père Fenrys qui, réduit à un état amorphe au fond de son siège de régent du domaine de Gorre, pourrait bien être en train de manipuler ses fils avec je ne sais quelle sorcellerie pour aboutir à des fins bien sombres.

Mais cela, je vous laisse le découvrir en parcourant les 505 pages de ce premier tome.

Clan Fenrys - Les enfants de Gorre

Les Enfants de Gorre, présenté comme un light novel, me fait énormément pensé à un roman classique. Je n’ai pas vraiment saisi ce qui en fait un light novel. Ce qui le différencie des romans de la légende Arthurienne que l’on trouve habituellement chez nos libraires. Si ce n’est les quelques illustrations réussies qui parsèment les pages et qui guident notre imagination. Est ce que cela est un défaut ? Bien sûr que non. Les enfants de Gorre avec son écriture simple et accessible accompagnera parfaitement vos séances relaxations en bord de piscine cet été !

Un commentaire

  1. Merci pour cette critique !
    Officiellement, le light novel repose sur 3 critères: l’action plutôt que la description, le caractère épisodique et l’écriture en katakana plutôt que kanji. Hormis ce dernier critère, je pense que ce livre respecte la charte. En même temps, l’effort a été mis sur la qualité d’écriture, piur en faire un roman de la Table Ronde autant qu’un light novel.
    Je pense que l’intention de Mahô est de rapprocher les genres du roman et du light novel, pour répondre aux critiques fréquentes qui seraient que les light novels seraient généralement mal écrits et que les créateurs français, du coup snoberaient le genre. Ont-ils réussi à concilier les amateurs de fantasy et de manga ? Je vous laisse juge!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page