Anime - Manga

Avis Manga : Mars Red – Tome 1

Le tome 1 du manga Mars Red est arrivée à la maison la semaine dernière sans que je m’y attende. Et ma foi, j’ai été agréablement surpris par ce premier tome. Imaginez, un seinen mettant en scène des vampires au coeur d’intrigues géopolitiques. Je dis BANCO, c’est tout à fait en ligne avec mes goûts. D’autant plus que l’oeuvre de Mars Red se composera de trois tomes et donc sera une histoire courte qui devrait aller doit au but. Sur le papier, c’est séduisant, voyons maintenant si la promesse est tenue.

  • Titre : Mars Red
  • Scénario & Dessin : Kemuri Karakara
  • Editeur : Panini Manga :
  • Date de parution : 13 octobre 2022

Synopsis Mars Red T01

Japon 1923, durant l’ère Taishô, un virus transforme les humains en vampires. Quatre hommes atteints par ce virus intègrent une unité spéciale de l’armée, le « Code Zero », ils sont chargés de « neutraliser » les personnes elles-mêmes contaminées, mais incapables de se contrôler. Aoi Shirase, journaliste d’un quotidien local, enquête sur des meurtres glauques qui surviennent quelquefois la nuit à Tôkyô, ternissant l’image d’une ville sûre et moderne. Au fil de ses recherches, elle découvre l’existence du virus et de ces agents travaillant pour le gouvernement. Un lien va se nouer entre la journaliste et ces vampires, d’autant qu’elle en connait un des membres : Shûtarô Kurusu, déclaré mort pendant la guerre russo-japonaise du début du siècle.

Panini Manga

Vampire, vous avez dit vampire

Comme je vous le disais en introduction, l’histoire de Mars Red se développera sur trois tomes. Je m’attendais donc à ce que l’histoire avance vite et que l’intrigue soit rapidement mise en place. Or il n’en sera rien. Ce premier tome prend son temps, présente les différents protagonistes et commence à tisser des liens entre eux. Toutefois, je suis incapable de vous dire à ce stade quel est le véritable enjeu ou l’intrigue principale.

D’un côté nous avons une jeune journaliste qui n’a pas fait le deuil de son amour disparu à la guerre quelques années plus tôt. Celle-ci enquête également sur des morts étranges qui se multiplie dans la citée de Tokyo. Ces morts sont dû à des vampires qui n’aspirent à se rassasiés de sang. De l’autre une organisation secrète composée de vampires conscient de leur état dont le but est à la fois d’éliminer les vampires incontrôlables mais aussi de représenter une ligne d’attaque et de défense face aux autres puissances internationales. Est ce que « ces vampires » représentent une nouvelle armes secrètes des états pour se faire la guerre ou s’espionner ?

Evidemment on découvrira très vite que l’amour disparu fait en fait partie de cette organisation secrète. Mais ce n’est que dans les dernières pages que l’on découvrira le premier facteur X de l’histoire qui devrait animer le tome 2. L’autre point intéressant du manga se focalise sur les individus qui composent l’organisation secrète. Conscient de leur état vampirique et de la nouvelle mission qui leur a été confié, ils doivent vivre coupée de leurs anciens lien familiaux et amicaux. De là nait une faiblesse psychologique que le mange s’évertue nous mettre en lumière. Intéressant.

Une pièce en trois tomes

Mon sentiment après la lecture de ce premier tome est assez controversé. Au début j’étais très enthousiaste et à la fin j’étais un peu circonspect. Dans le sens où j’avais eu l’impression que l’histoire n’en était encore qu’à ses balbutiements une fois arrivée à la dernière page. J’ai du mal à imaginer comment l’auteur va clore cette histoire en trois tomes seulement. D’autant plus qu’à ce stade, j’ai encore du mal à cerner qu’elle est l’objectif de l’histoire, quel est le but que nos protagonistes doivent atteindre pour clore l’aventure. Mais du coup, je suis curieux car j’ai trouvé cette lecture agréable. J’ai vraiment envie de savoir où l’auteur veut nous emmener. J’attends donc avec impatience le tome 2 qui sortira le 17 novembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page