Avis Matterfall sur PS4 Pro, Shoot and Run !

0

Materfall se pose là en shooter jouissif dans des univers en 2,5D foisonnant de couleurs et où la HDR prend un pied fou à nous en envoyer plein la rétine. Ceci étant dit, je ne vais pas m’appesantir sur le scénario vu et revu qui se servira que de prétexte/contexte à dérouler les trois chapitres de Matterfall.

  • Testé à partir d’une version démat’ mise à disposition par PlayStation

Comme d’habitude, l’être humain a cru qu’il pouvait tout maitriser. En décidant de se servir de ressources extraterrestre pour créer de nouvelles armes, il a simplement fabriqué son propre cercueil. On est alors dépêché sur place pour tenter tant bien que mal de résoudre « le problème ». Pour cela, on a droit à un super exosquelette et à une arme qui permet de figer les ennemis. On se retrouve donc dans un jeu qui allie shoot, run et plateforme. On ne va pas se le cacher, mais il m’a un peu fait penser à metroid tout de même. Mais Matterfall est avant tout un jeu de scoring et les adeptes du genre pourront s’en donner à coeur joie. Faire monter sa jauge de combo, enchaine les kills et les bonus de point, tout est là pour assurer une replay value au titre. Et puis, il y a les combats de boss en fin de chapitre. Là, il n’y a pas à chier, il faudra apprendre leur pattern pour s’en défaire. Les deux premiers ne sont pas trop difficiles même si le deuxième boss m’a demandé une dizaine d’essais.

Boss Matterfall

De plus, il y a pas mal de zones cachés et de civils à sauver. Ces derniers, pris dans des cristaux violets, pourront vous offrir des skills. De mémoire, on peut en équiper jusqu’à trois. Ils permettent par exemple de balancer des grenades, d’avoir un boost en défense ou encore de figer le temps plus longtemps afin de ravager les rangs adverses. Enfin graphiquement, ce monde futuriste dévasté est plutôt agréable à l’oeil. Le jeu, compatible HDR, en met plein les mirettes lors des explosions avec réactions en chaine. De ce coté là, les développeurs de Stardust, Resogun et autres alienation savent ce qu’ils font !

Voilà, le jeu est cool et pas trop dur à prendre en main. Il necessitera une montée en skill au fur et à mesure avec des combats de boss qui viendront sanctionner une certaine maitrise du jeu. Bon maintenant, il faut avouer que le jeu est assez pauvre en contenu. En 3/4 heures, on fait le tour et en le finissant une première fois, on débloque une nouvelle difficulté qui vous arrachera yeux, tête et cheveux. A 20€, le jeu est un poil cher quand même.

Laissez un commentaire