Avis Root Letter sur PS4

0

Root letter est un Visual Novel disponible depuis le 28 octobre 2016 sur PS4 et PS Vita. C’est Rice Digital qui édite le jeu chez nous. Ils sont spécialisés dans les jeux Japonais en proposant à minima des traductions complètes des jeux en anglais. Et ça, c’est vraiment cool, car ces jeux de niches ont énormément de mal à franchir les frontières. Par contre, anglophobes, passez votre chemin, le jeu est ici complètement sous-titré en Anglais.

Root Letter

La vérité tourne autour de 7 personnages

Le visual Novel, un genre peu connu chez nous

Si l’on reprend la définition de Wikipedia :

Un visual novel (ビジュアルノベル, bijuaru noberu?), roman visuel, est un type de jeu vidéo, assez populaire au Japon mais très peu connu dans les pays occidentaux. On pourrait qualifier le genre de « livre multimédia », tant sa conception s’éloigne des jeux « ordinaires ».

N’hésitez pas à lire le contenu de la page Wikipédia Visual Novel pour avoir de plus amples informations.

Clairement, la majeure partie du gameplay se résume à lire des dialogues entre les divers protagonistes du jeu dont celui que l’on incarne. Cependant dans Root Letter, j’ai quand même trouvé que l’on était plutôt acteur que spectateur.

Root Letter

Danger !

Une intrigue intéressante…

Root Letter nous propose de résoudre une intrigue très loin des habituels Visual Novels qui s’apparente à des jeux de drague… Sans vous spoiler l’histoire, je vais vous proposer le pitch de départ. On incarne un jeune homme qui vient d’être diplômé. Alors que l’on rentre chez ses parents, on retrouve une pile de lettres de sa correspondante datant d’une quinzaine d’années dont on a plus eu de nouvelle du jour au lendemain. Étonnamment, une onzième lettre s’y trouve sans porter de timbre alors qu’il ne devrait y en avoir que dix. En l’ouvrant un terrible message apparaît. Elle aurait tué une personne et elle souhaite disparaître des yeux de tous. C’est alors que l’on décide de partir dans la ville natale de notre correspondante, Aya Fumino, afin de la retrouver et aussi comprendre comment cette onzième lettre a pu atterrir sur notre bureau. Sauf que sur place, on apprend qu’elle serait décédée depuis 25 ans… Voilà la base de l’intrigue qui nous enverra enquêter dans la ville (réelle) de Mastue au Japon.

…Où l’on découvre une facette du Japon !

Si l’histoire reste une fiction, la ville de Mastue existe bel et bien. Ainsi tous les lieux, monuments et environnements que l’on découvre à travers le jeu existent réellement. Cela permet d’apprendre plein de choses et d’ouvrir son esprit à une culture différente de la nôtre. Les fans d’un Japon plus traditionnel apprécieront. Tous les dessins sont vraiment très bien travaillés et c’est un pur régal pour les yeux (on est loin des graphismes de Dragon Ball Super par exemple huhu). La musique est également bien choisie selon les différents événements qui se déroulent sous nos yeux.

Un gameplay qui nous sort de nos habitudes

Le gameplay ne sort pas des sentiers battus pour un Visual Novel. Pour enquêter, nous avons droit à plusieurs actions possibles :

Move : Cette commande nous permet de nous balader à travers les différents environnements du jeu. Plus l’enquête avance et plus de lieux seront accessibles évidemment.

Ask : Comme vous pouvez vous en douter, c’est la commande qui permettra de poser une question lorsque l’on se trouve en présence de personnes. Plusieurs propositions de questions s’offrent à nous selon le contexte.

Check : Cette commande permet, à la manière d’un point & click de fouiller dans le décors à la recherche d’indices ou tout simplement d’avoir des informations sur les différents éléments nous entourant.

Inventory : Tous les précieux objets que l’on aura récupéré durant notre enquête et qui nous serviront forcément à un moment ou à un autre.

Think : Cette commande permet d’avoir un indice sur notre prochaine action ou destination. Elle permet aussi parfois de valider une hypothèse avant de passer à la suite.

Guidebook : Comme son nom l’indique. accéder au Guidebook permet d’avoir des informations touristique sur le lieu que l’on visite mais également de localiser des destinations afin d’y avoir accès via la commande move.

Root Letter

L’UI de base

Enfin une fois que l’on a réuni suffisamment d’indices, il sera temps d’interroger un témoin clé. L’interface change alors et il faudra la jouer fine afin de faire cracher le morceau à notre interlocuteur. il faudra poser les bonnes questions ou alors présenter des preuves solides sans quoi on n’obtiendra pas le morceau du puzzle  permettant de comprendre ce qui est arrivé à Aya Fumino.

Bon, c’est sûr que je n’enchaînerai pas les Visual Novels à la suite mais j’ai trouvé celui-ci très prenant. L’intrigue est suffisamment intéressante pour garder notre attention jusqu’au bout. D’autant plus qu’il y a cinq fins à découvrir et qu’elles sont toutes surprenantes. Même la « bonne fin » n’est pas si évidente à prédire. Elles ont toutes les huit premiers chapitres en commun qui peuvent être skippées à partir du deuxième run. Je vous conseille de les faire pour deux raisons : la première c’est pour obtenir le platine et la deuxième c’est parce qu’elles sont vraiment différentes (tragique, heureuse, WTF, paranormal…). J’ai tellement aimé Root Letter que je suis allé jusqu’à platiner le jeu (10/12h je dirais avec un guide en comptant un premier run découverte totale). On n’a pas l’habitude de voir arriver ce genre de jeu chez nous et qui plus est sur PS4 alors soyez curieux, tentez l’aventure.

Root Letter

Chaque indice aura son importance

Ma note

8 Tomiiks.com

Laissez un commentaire