Mes séances Netflix – Mai 2015

0

Et c’est parti pour un tout nouveau rendez-vous mensuel sur le blog. Comme vous le savez, Netflix a pointé le bout de son nez en octobre dernier. Ni une, ni deux avec ma femme on a sauté dessus vu qu’il y avait un mois d’essai gratuit. Quelque mois plus tard, on est toujours autant convaincu par le système. Du coup plusieurs blogueurs/ses se sont mis à partager ce qu’il regardait. Honnêtement je trouve ça plutôt cool d’autant que le catalogue est suffisamment fourni pour passer à coté de plusieurs pétites. Et comme ils m’ont permis de découvrir des choses à mon tour j’ai décidé de vous donner mon avis sur les films, séries, documentaires et anime que j’aurai regardé sans spoil évidemment.

Alors, c’est parti avec un mois 100% Thriller !

Le prix du silence

  • Alors qu’un journaliste a dévoilé l’identité d’une agent de la CIA, elle se trouve bientôt entraînée dans la machine judiciaire et est envoyée en prison.

Aie, aie, aie ! Grosse déception et pourtant quand je vois Kate Beckinsale à l’affiche cela me suffit habituellement à regarder un film jusqu’au bout. Ici le film traine en longueur et je n’ai jamais accroché au point d’avoir passé plus de temps à checker mon mobile qu’à regarder ce thriller insipide.

Le droit de tuer?

  • Craignant un non-lieu dans l’affaire du viol de sa fille par deux blancs dans une petite ville du Sud des États-Unis, un homme décide de faire justice lui-même.

Avant True Detective et Insterstellar, Matthew McConaughey apparaissait déjà dans de bons films. Le droit de tuer ? en fait partie. Epaulé par Sandra Bullock dans une affaire mélant racisme, préjugés et corruption, j’ai été happé par ce thriller se déroulant dans une Louisianne moite et dégoulinante d’acte barbare. Mais si on prédit assez facilement la fin de l’histoire, le droit de tuer ? n’en reste pas moins un très beau film. Et pour ceux qui veulent aller plus loin, sachez qu’il s’agit d’une adaptation du roman de John Grisham, Non coupable.

Instinct

  • Un primatologue accusé d’avoir tué des braconniers est placé dans les quartiers de haute sécurité d’une prison américaine, où un psychiatre va tenter de percer ses secrets.

Alors là, quand je vous parlais de pépites cachés au fond du catalogue de Netflix, en voici une. Alors oui, le film repose beaucoup sur l’interprétation d’Anthony Hopkins en primatologue désabusé mais le film va au delà de ça en proposant une réflexion sur nos modes de vie et sur notre relation avec l’autre. Instinct est un film boulversant dont on ne revient pas indemne. A voir absolument !

Trouble Jeu

  • Un père s’efforce d’empêcher sa fille fragile de sombrer dans la folie, alors qu’elle peine à surmonter la tragédie du décès de sa mère.

Film moyen où même Robert De Niro a du mal à sortir le film du lot. Après sixième sens, plusieurs films ont tenté de jouer sur le même truc. On nous fait regarder dans une direction pendant tout le film avant de nous dire à la conclusion : « hey, t’as oublié de matter ton angle mort, regarde ce que j’y ai caché ». Sauf que Trouble jeu le fait moins bien que Sixième sens. A la fin il reste un film moyen. On ne perd pas sa soirée mais c’est loin d’être le film de l’année.

Gone Baby Gone

  • Frustrée par l’immobilisme de la police, une famille d’un quartier défavorisé de Boston engage deux détectives privés pour retrouver leur fillette de quatre ans disparue.

Je suis de plus en plus convainvu par le passage de Ben Affleck derrière la caméra. Si tout n’est pas parfait, l’intrigue reste plutôt bien ficelée avec des rebondissements et un choix cornélien en fin de film. D’ailleurs ce choix s’il est compliqué à faire par les personnages du film, il l’a été tout autant pour moi assis confortablement derrière mon canapé. Car oui, j’aime bien vivre les films que je regarde en me demandant souvent : « Et si c’était moi, qu’aurais-je fait ? ». On notera tout de même la présence de Michelle Monaghan ou non tellement elle est transparente du début à la fin avec son charisme de poulpe.

Laissez un commentaire