Dualshock en main, la PS4 confirme !

6

Après avoir essayé la PS4 à la Gamescom en août dernier, j’ai pu à nouveau la prendre en main lors d’une soirée cosy dans un appartement parisien, l’appartement 4. Si aucun nouveau jeu n’y a été présenté, j’ai pu m’y essayer plus longuement. En solo ou en multi, pour moi il est clair que la PS4 confirme même si la révolution tant attendue devra attendre un petit peu …

Réconciliation avec la Dualshock 4

Encore une fois, pour moi le design de la PS4 est une vrai réussite. Bien loin d’un mono block noir, celle-ci toute en finesse ne fera pas tache dans le salon. Une mention spéciale au transformateur directement intégré dans la console. Du coup c’est un simple câble qui reliera la prise de courant à la PS4. Transformateur intégré = Bruit, chaleur et ventilation importante ? Et bien non, toutes les PS4 installées ne dégageaient pas plus de chaleur que ça et semblait être silencieuse (difficile de juger vraiment avec le monde présent dans la pièce).

La réussite est également du coté de la manette que je trouve moins cheap visuellement que celle de la Xbox One. Le placement symétrique des deux joysticks restera à l’appréciation de chacun mais cela ne m’a jamais géné. Par contre la prise en main est très bonne. Elle est facilité par les joysticks incurvés qui empêchent le doigt de déraper en fin de course. Enfin le principal reproche que je faisais à la Dualshock 3, à savoir les boutons L2 et R2, n’est plus un problème. Ils ont été complètement revus et il ne sera plus nécessaire d’ajouter  des triggers par dessus.

DriveClub

Là où l’on aurait pu penser que DriveClub serait clairement orienté arcade, il n’en est finalement rien, ou presque. Mi-arcade, mi-simu, le jeu offre une conduite souple tout en rappelant  aux moins avertis que piloter un bolide se mérite et les têtes à queue peuvent très vite s’enchainer. Graphiquement, le jeu est plutôt sympa sans pour autant arriver au niveau d’un Forza 5. Mais il faut rappeler que la version du jeu présentée était encore au stade d’alpha.

FIFA 14

On aurait pu également penser qu’un jeu de foot sur PS4 ne serait pas le meilleur étalon pour voir le saut de génération mais en faite c’est typiquement l’inverse. En effet, c’est un tas de petits détails qui viennent creuser le fossé. Les joueurs d’une part, dont l’animation est toujours plus fluide, sont bien mieux modélisés. Le public, les joueurs sur la touches, les remplacements sont maintenant quasiment au niveau des joueurs sur la pelouse. L’ambiance en prend un coup et l’immersion est encore plus forte. Même la pelouse subit un lifting tout en volume et des gerbes d’herbes s’envolent sur les tacles et sur les contacts. Bref, on n’a pas envie de retourner y jouer sur PS3 après.

Assassin’s Creed 4 : Black Flag

Même si on sent le saut next-gen, on sent bien que les petits gars d’Ubisoft ont réalisé un portage rapide de la version PS3 sur PS4. Certes plus beau, Assassin’s Creed 4 : Black Flag ne sera pas l’étendard de la PS4.

Killzone 4 : Shadow Fall

On en parlait, le voici l’étendard de la PS4. Seul jeu qui n’était pas jouable, il était tout de même présenté par une personne ayant contribué à son développement si je ne dis pas de connerie. Et là, effectivement, on se prend une baffe technique. Oui, le jeu est beau, oui le jeu dispose d’une distance d’affichage exceptionnelle, oui le jeu est très fluide. Trois fois oui pour un jeu qui pourrait déclencher l’achat coup de coeur de cette fin d’année.

Contrast

Une petite perle que ce Contrat. Disponible sur le PSN pour la PS4, il sortira sur PS3 également. Le jeu propose une aventure où il faudra jouer avec les ombres portés par ce qui nous entourent pour progresser et résoudre de nombreuses énigmes. Le but, aider une petite fille nommée Didi à percer les secrets familiaux qui l’entourent.

Je me répète mais pour moi la PS4 a tout d’une grande. Niveau design déjà où je n’aurais pas de honte à l’installer sur mon meuble TV mais aussi au niveau de la manette qui pour moi corrige les défauts du Dualshock 3. Concernant les jeux, je suis plus mitigé. Hormis Killzone 4 : Shadow Fall, il ne faudra pas s’attendre à une explosion de la rétine avec le line-up même si les jeux sont effectivement plus beaux que sur PS3. Gageons que 2014 sera plus riche de ce coté là. En attendant, je suis bien content d’avoir précommandé la PS4 et de ne pas devoir attendre trop longtemps (attention aux stocks limités) avant de la voir trôner fièrement dans mon salon.

6 commentaires

  1. Effectivement, la Dual Shock de la PS4 est 9000x meilleure que la version précédente et ça va faire toute la différence pour beaucoup de joueurs qui hésitaient (comme moi).

    En revanche, tu ne parles pas d’Octodad qui était présenté juste à côté de Contrast. C’est dommage, ce jeu semble vraiment énorme de WTF :p

    • Cheap visuellement, je trouve qu’il lui manque du caractère. Après en main, elle reste également une excellent manette.
      Pour le coté analogique des 4 boutons , c’est vrai que c’est dommage mais au final très (trop) peu de jeux l’utilisait (d’où peut être son retrait)

  2. Je la trouve pas cheap visuellement, mais c’est surtout une question de goût 😉
    Oui à part Gran Turismo et MGS je ne vois pas quels sont les jeux qui utilisaient cette fonction. En tout cas la DualShock 4 est une très bonne manette pour une console prometteuse. Comme toi je suis content de ma précommande 😉

Laissez un commentaire