Evolve : Wraith, Béhémoth…. les dernières infos

0

C’est dans les locaux de 2K France que j’ai eu l’occasion de tester la version finale d’Evolve. Par la même occasion j’ai découvert le troisième monstre Wraith, la dernière vague de chasseurs ainsi que l’ensemble des modes de jeu dont le mode « Évacuation » exclusif à la Xbox One.

Commençons par le troisième monstre qui est, comment dire, monstrueux. On dit bonjour Madame déjà car Wraith (Spectre en français) est une femelle qui reprend l’idée de la classe Assassin. Fourbe, silencieuse, rapide avec des lames acérées, elle a mit à mal ma team de chasseurs cinq round d’affilés avec une aisance et une grâce que n’ont pas le Kraken et Goliath.

Evolve Wraith

Les nouveaux chasseurs répondent aux doux nom de Parnell, Abe, Caira et Cabot. J’ai beaucoup jouer avec Caira #TeamMedic. Il s’agit d’une soigneuse qui est très plaisante à jouer. En effet, elle dispose d’un lance grenade qui balance soit des grenades au Napalm soit des grenades de soins. Du coup, on a tendance à switcher entre les deux selon le niveaux de vie de ses partenaires. Elle dispose d’un skill à développer qui permet de réduire le changement du type de grenade pour un jeu toujours plus dynamique. Mais attention, ce n’était pas très facile de soigner mes équipiers qui eux sont toujours en mouvement. Du coup, plusieurs fois ma grenade de soin explosait là où il n’y avait plus personne.

Evolve Caira

Cinq round, c’est justement la durée du mode évacuation que j’ai testé. Dans ce mode, le but pour les chasseurs est d’évacuer le maximum de personnes tandis que le but du monstre est de survivre, de tuer, et d’empêcher les chasseurs et civils de se sauver de leur garde manger que représente la planète où ils se trouvent. Chaque round se déroule sur une carte différente avec un objectif différent. En tant que chasseur, j’ai du notamment chasser le monstre, détruire des nids, sauvez des civils blessés ou encore protéger des générateurs. Ce qui est vraiment intéressant c’est qu’en chaque round un équilibrage se fait selon qui a gagné le round précédent. Par exemple, en perdant le premier round, une pluie de météorite s’abattait sur nous tandis que l’on traquait la bête tandis que le monstre disposait de cadavres morts sur la map pour manger et évoluer plus rapidement. Il existe un tas de combinaisons (tourelles automatiques, laser ciblant les monstres depuis des vaisseaux en orbites, gaz qui empoisonnent les chasseurs, etc.) qui permet sans cesse de renouveler l’expérience de jeu en ayant un impact direct sur celui-ci.

Je pense qu’à la sortie du jeu, il sera plus simple de jouer les monstres tant le travail en équipe du coté des chasseurs est primordiale. Je vais me concentrer sur une et une seule classe au début pour débloquer ses skills, bien comprendre son fonctionnement et être le plus compétent pour mon équipe. Sans teamplay, je pense qu’il y a très peu de chance de vaincre un monstre. En tous cas, j’ai été rassuré par cette preview. Les graphismes se sont améliorés et il y a de la variété et du challenge dans chaque partie. Un peu de rage aussi lorsque l’on ne gagne pas.

L’open beta démarre le 15 janvier sur Xbox One tandis qu’il faudra attendre le 16 janvier sur PC (Beta fermé) et le 17 janvier sur PS4 (Beta fermé).

Si vous préachetez Evolve sur Xbox One avant ou durant la beta ouverte sur Xbox One, vous débloquerez l’accès instantané au Spectre ainsi qu’à Parnell, Abe, Caira et Cabot durant l’intégralité de la beta. Encore mieux, en préachetant le jeu sur Xbox One, vous serez sur d’avoir instantanément débloqué tous ces personnages pour le lancement du jeu le 10 février. Nous vous indiquerons dès que le jeu sera disponible au préachat.

Info de dernière minute, un quatrième monstre vient d’être dévoilé. Il s’agit de « Béhémoth« . Un bon gros costaud qui semble disposer d’une résistance hors du commun. J’imagine très bien ce monstre jouant une classe de Tank. Un résistance énorme compensant une lenteur à se mouvoir pour échapper aux chasseurs. A moins que ce ne soit les chasseurs qui se fassent chasser cette fois. Hop, faisons les présentations en vidéo :

Laissez un commentaire