Mes Tests JV

Football Manager 2022, le test d’une civilisation

Tenu éloigné par Tomiiksinho.

Je reviens agile comme Bebeto.

Guette ma technique, je suis physique.

Numéro 1 au classement des clasheurs.

Ce test de FM 22 ne me fait pas peur !

Le kaiser FOOTSIM, LE ROI, le PAPE !

J’mène l’attaque et les feat sponsos m’attaquent.

On l’attaque sur sa récurrence mais il évite les tacles.

C’est toujours plus immersif et en match c’est le spectacle.

Il se balade comme Booba au Sénégal.

Il tue en immersion comme une frappe dans la balle !

Sur ta console tu lutte à Fifa.

Lui, il gère plus de 100 championnats !

Je suis le filou : Mat l’escroquinho,

qui échappe aux grigris du gros Ronaldinho..

Oui, FM 22 en veut. Comme Rummenigge:

il mouille son maillot, toi tu lâches tes EUROS !!!!!

C’est un passement jambe et ta CB FLAMBE !

Un passement de jambe, pour FIFA une mise à l’amende !

Bam, dès l’intro tu kiffes.C’est le retour du test sur ce blog le plus instructif.

Mais finalement vous me direz dans ce nouveau FM : quoi d’neuf doc ? suis-je en cloque ?

Ce soiiiiiiir je vous mets … des stats sur le feu !

Alors OUI, OUI, FM ça a toujours été une sorte d’Excel Foot Manager. Oui on dirait une interface de la matrice pour un non initié. Mais cette année tout devient lucide et vous aurez de jolis graphiques dans tous les sens, ce qui aura pour résultat de vous plonger dans la vie d’un trader de wall street. En fait c’est simple, vous savez le gusse la, le boug qui a pour intitulé de poste d’analyste de données, mais si vous savez celui que vous rincez à grande pelle de petro dollars – je vous vois à Valencienne, ne cherchez plus c’est lui qui les as tous récupérés. Et bah ce gars a réussi à obtenir une entrée entière dans le menu de gauche du jeu. Avec ici un espace pour vous raconter tout ce que vous voudrez savoir sur vos joueurs.

Tout cet amas de stats est tellement immersif qu’il me rend dingue au point d’imaginer dans ma tête la carrure, la personnalité et les émotions de joueurs dont je ne connais même pas l’existence dans la vraie vie car ils jouent en 3ème division Turque.

En partant de rien on arrive à c’qu’on vise

Et que dire de cet ajout qui pousse encore une fois dans l’immersion. Le dernière journée du mercato a été refondue pour devenir encore plus intense !

L’heure tourne, les rumeurs (générées par l’IA) tombent et vous faites soit de bonnes affaires avec principe, espoir, ambition. Car au final on vous propose pas toujours de la merde mais il peut arriver de faire des catastrophes tel un Semak signant au PSG !

Mais moi dans cette journée en général j’agis comme le Grand Manitou, manie tout, t’inquiète.

Je démasque les pépites à stats masquées quitte à placer des hypothèques !

Et quoi de mieux que le suivi fin qui est proposé lors de cette dernière journée qui se déroule de  façon microscopique ou les échanges entre les clubs et les joueurs sont accélérés par le FOMO (Fear Of Missing Out). C’est un délire tellement exaltant !

Et ma partie cette année ?

Zigzag zigzag, oui, j’ai du zigzaguer, du Servette au PFC pour jouer la montée.

Plus d’baiser, plus d’bise, juste un biz biz de bijoux

Au City cling-cling clinquant ? Louis Vuitton ? Pas qu’ça !

Top du top ? rien qu’sa plus ? AS Roma ?

Je braquerais les banques, toutes, puis ferais banqueroute.

Et relèverais le Barça d’Laporta !

T’auras tout ce que sur terre le soleil fait briller.

Joueras au monopoly, avec des vrais billets.

Tu l’auras compris le challenge cette année c’est le Barça. Car le Barça sans son numéro 10 c’est la banane du siècle !

Tout d’abord il faut savoir que le Barça, c’est pour nos familles.

On sait d’où on vient sans savoir où on va.

À voir l’état d’ce club et son évolution.

On s’demande sincèrement à quand l’émeute, la révolution?

Hé coco, si j’pose autant d’questions, c’est qu’j’ai pas les solutions

J’tourne avec deux trois gars du 9-3

Faut qu’tu l’saches Joan, mais j’ai beaucoup de mal à obéir aux Hommes.

Une revue de l’effectif s’impose, j’harrangue mes joueurs, certains semblent déconnectés de la réalité. D’autres sont dans une sorte de train train quotidien sans folie ni vice.

Il faut réagir, t’en bats pas les couilles d’avoir de bonne notes, peu d’élus dans mon milieu.

Des attaquants, peu d’ailiers dans ma banlieue. Il faudra forcément renforcer devant car l’infirmière est pleine.

Je vais alors compter sur ce noyau dur : 

  • Ter Stegen
  • Araujo
  • Eric Garcia
  • Riqui Puig (le fantasme catalan)
  • Nico
  • Gavi (à une lettre prêt !!!!)
  • Ansu Fatti
  • Memphis de paille
  • Alex Collado
  • Yussuf Demir
  • Pedri
  • Frenkie

Tout le reste direction PÔLE EMPLOI !

Mais c’est sans compter sur un facteurs impensables : Aucun joueur ne souhaite ne serait-ce que négocier un contrat de transfert avec moi ! 

Par peur de me voir ne pas pouvoir m’aligner sur leur bif en petro dollars ! Alors que le barça à toujours été le département du lingo ! IMPENSABLE!!!!

Niveau budget, je tente de remettre les finances à carreau, parce que côté départ ça sent la civière ! C’est bouché de chez bouché ! 

Mais sur le fil lors d’une dernière journée de mercato éreintante je parviens à faire les transferts suivants : 

Départs : 

  • Sergi Roberto => Man City (22 M€)
  • Martin Braithwaite => Juventus (Prêt avec Obligation d’achat 7M€)
  • Samuel Umtiti => OGC Nice (Prêt avec obligation d’achat 13M€)

Ce qui me permet de recruter du sang frais pour les prochaines années :

  • Max Normann (fait des vidéo) Williamsen (2.5M€)
  • Burak Ince (1.1M€)
  • Chuki (2M€)

Cette enflure de Coutinho refusera son contrat au PSG me privant de 35M€ … Je suis tombé si bas, que pour en parler faudrait que je me fasse mal au dos. Putain quelle rime de bâtard.

Le point d’inflexion (courtesy for Tiwence)

Le début est poussif, le temps de caler mon système mélange de pression haute et de tiki taka car oui il faut l’ADN Barça. Et c’est avec un certain stress que j’aborde le premier grand match de ma saison !

Moment de classico, la foule est chaude, la barre est haute, jusqu’à tant qu’j’la relève !

Et là, c’est le match de rêve ! Littéralement ! Feinte de corps, petit pont, imite moi fiston.

Memphis est en mode machine de guerre, il réussit sans pistons et sans 3.5.7 Python.

2-0 à la mi-temps ! Je fais des changements car on est fébriles en défense, du coup je densifie mon milieu de terrain en remplaçant Nico un peu trop vert par Gavi qui depuis plusieurs matchs est en mode Pitbull (le chien pas le chanteur) puis Alba laisse sa place à Balde qui est un acharné.

Mon Carlo, j’suis pas un monstre, attend que j’te montre, mon élan commence à peine

Battle une bitch, c’est comme du sexe, j’prends mon temps pendant que je la ken !

Le match reprend, j’en prend un et là c’est le mode flippe ! Le stress prend l’dessus, j’peux craquer à tout moment, comme les jambes de Djibril ! 

Et finalement après deux trois ajustements positionnels, le match se tasse, la pression retombe, je reprends la possession. Le moment fort du Real est passé. 73ème j’me dis qu’à celà ne tienne il faut aller le chercher ce match ! on est au Camp Nou et c’est le moment pour que mon blaze soit gravé dans la roche ! 

Je fais rentrer deux titulaires indiscutables, qui risquent leur saison car en délicatesse physique depuis le début de saison, Frenkie goes to the middle et Pedri rentre en numéro 10. Bim badabim, bim badaboum, deux buts de plus c’est la deculotada 4 – 1 le clou du pestacle ! Victoire avec panache ! Le moral de mes joueurs est au plus haut ! 

Haut les coeurs !

J’affronte le reste de la saison avec l’envie d’être moins sage que nos pères, j’me sers et j’observe. Imprime mon style sur le ring au bulldozer

Je finis cette première partie de saison qualifié pour la phase finale de C1 et premier de Liga. Mais une reconstruction comme celle du Barça ne passe pas que par des résultats il faudrait des roros il me faut donc sur ce plan un vrai objectif car tout n’est pas si facile tout ne tiens qu’à un fil ! 

Je le sais je le sens il me faut recruter une star libre de son contrat en 2022 et je me dis que dans cette partie, si j’atteins l’argent ou l’bronze, c’est que Mbappé m’aura échappé.

Alors j’entame les discussions, notre issue finale seul l’avenir le dira, Dieu seul sait comment ça s’finira ou négociera.

Mystère et suspense.

En plus Messi passe la saison out pour une jambe cassée !

Hey Nasser, tu voulais une F1, t’as eu une chaise roulante

Patate de forain, tu vas repartir avec deux faux reins

J’t’échange Mbappé contre une pêche brûlante.

Ce serait un sacré pied-de-nez et une deuxième remontada !

La date fatidique approche… Transfert effectué ! l’homme de l’année va enfin signer ! 

Gratuit du QSG au Barça FC !

Et toi tu gombren ba, ça c’est Nasser le seum !

Don’t push me ‘Cause I’m close to the edge I’m trying not to lose my head

Conscient de mes lacunes offensives je décide de faire monter Pequé des U19 un avant centre pas trop dégueux et non ce n’est pas le clone de Gérard Piqué. Puis j’obtiens le prêt de Ferran Torres pour 6 mois avec une contrepartie financière pas trop folle.

Justement Gérard ! j’ai décidé de vous muter à Manchester United. Devenu trop fragile, tellement fragile que s’il fait un tacle à Gourcuff c’est lui qui s’casse la jambe. Le taulier de la défense centrale prend ses valises pour un retour dans le club qui l’aura aidé à se former au poste de défenseur central tout en laissant une somme intéressante dans les caisses avec 6M€ !

Toutes ces adaptations me permettent de dérouler cette deuxième partie de saison dans un ambiance mi molle. Ou je ne perds pas, mais parfois j’enchaine des moments sans victoire. 

Ça y est je suis champion d’Espagne, de C1 et vainqueur de la copa del rey ! Car là où j’opère, nombreuses seront mes victimes, que des numéros 10 dans ma team !

J’espère sincèrement que mon récit vous aura donné l’envie de jouer, ou de vous remettre à Football Manager 2022. C’est difficile de dire chaque année qu’une version de FM est incontournable, cependant je pense réellement qu’on est cette année dans un cru, un millésime assez rare dans les fournées que SI Games est capable de nous livrer. C’est donc un gros OUI pour moi cette année ! Allez j’y retourne et surtout mon petit chat Garde la Pêche !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page