Jeux vidéoNews

Gamescom 2019 – FF VII Remake, j’y ai joué !

Mon seul réel objectif de cette Gamescom 2019 était de mettre la main sur FF VII Remake. Et finalement ce fut assez facile puisqu’une courte démo du jeu était présente en zone publique. J’en ai donc profité pour me jeter dessus dès l’ouverture du salon à la journée presse/média.

Il faut que je vous avoue une chose. Même si FF VIII est mon préféré, j’ai commencé la saga sur Final Fantasy VII. Pour être même plus précis, j’ai commencé le jeu par sa démo japonaise chez mon cousin. Et bien qu’on ne comprît absolument rien, j’ai eu un choc quand par hasard je lançais l’invocation Leviathan ! Depuis, j’ai terminé tous les épisodes de la saga et certains plusieurs fois mêmes.

Final Fantasy VII Remake Gamescom 2019

Cloud et Barret en action

Bref parlons maintenant la démo. Celle-ci se situe au tout début du jeu que l’on connait bien quand Barret et Cloud s’infiltrent dans le réacteur Mako pour le faire sauter. Elle se finit face au boss qui ressemble à un gros scorpion mécanique.

Je pense sincèrement qu’il s’agit d’une ancienne build. Graphiquement on était loin de ce que l’on a aperçu dans les derniers trailers du jeu. Pour le reste le feeling revient très vite. On est bien aidé par la musique qui nous transporte instantanément dans l’univers du jeu. N’empêche, les premières minutes ont été un peu déstabilisantes pour moi. En effet, on passe d’un FF VII avec des personnages en Super Deformed à des personnages en 3D « réaliste ». On perd un peu ce qui faisait le charme du jeu original pour un peu plus de serious business.

Le plaisir de replonger dans FF VII Remake

Le gameplay est plutôt simple à prendre en main. On contrôle un personnage à la fois en ayant la possibilité de switch en temps réel via la flèche haut ou bas. Le personnage que l’on ne contrôle pas agi de lui même sans qu’il y ait d’options pour lui imposer un comportement précis comme avec les gambits de FF XII. De base notre personnage peut attaquer en continu. Une première jauge d’action se remplit nous permettant de lancer de la magie, d’utiliser des objets, etc. Une deuxième jauge est également présente et permet de lancer son limit break une fois remplie. Dans la démo, plusieurs limits break de Cloud et Barret étaient débloquées (mais pas toute). Evidemment elles disposent toutes de leur propre animation que l’on reconnait au premier coup d’oeil.

Les combats sont dynamiques et se sont déroulés sans accroc. C’est bien un mix de FF XV, de FF VII et de Crisis Core. Le combat contre le boss était loin d’être une promenade de santé. Il a duré facilement une quinzaine de minutes je dirais. Bien plus quand dans le jeu original dans mes souvenirs. J’ai quand même pu dénoter quelques problèmes de caméra. Je me suis retrouvé plusieurs fois « coincé » avec une vue dans le boss pendant quelques secondes.

Pour rappel, Square Enix a annoncé que FINAL FANTASY VII REMAKE sera disponible à partir du 3 Mars 2020 sur PlayStation 4. Personnellement je l’ai déjà précommandé dans son édition Deluxe, et vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page