Jeux vidéoTests jeux

Neptunia x Senran Kagura : Ninja Wars, le test PS4

Neptunia x Senran Kagura : Ninja Wars nous offre un Action RPG regroupant deux univers qui n’avaient pourtant pas grand-chose en commun. D’un côté les déesses des jeux Hyperdimension Neptunia représentant chacune une console et se battant entre elles dans une bataille nommée Console Wars. De l’autre des Kunoichis aux atouts plus que mis en avant dont les aventures suivent leurs progressions en tant qu’aspirantes Ninjas. Et pourtant, le temps d’une aventure, nous allons retrouver toutes ces héroïnes au coeur d’une conflit qui va vite les dépasser dans un japon gouverné par des royaumes Ninja.

Neptunia x Senran Kagura : Assemble

Alors que les deux groupes appartiennent à deux royaumes différents, elles s’affrontent continuellement afin de maintenir un équilibre des puissances. Ceci jusqu’au jour où, des envahisseurs viennent d’une autre dimension et tentent de voler l’énergie des cristaux de chaque royaume. Leur objectif : mettre à exécution leur maudit dessein (no spoil). Afin de faire face à cette nouvelle menace, les deux royaumes menés par Neptunia et Asuka devront fait fi de leurs querelles. Et ainsi s’allier afin de repousser les Yokai associés à la Steam Legion.

L’histoire est plutôt rigolote à suivre. Il y a beaucoup d’humour, du fan service et surtout les personnages n’hésitent pas à casser le 4e mur afin de s’adresser directement au joueur. D’ailleurs l’histoire nous est contée sous la forme d’un visual novel. Entièrement sous-titrée en Anglais, l’histoire se suit aisément même pour des néophytes de la langue de Shakespeare.

Et le Gameplay dans tout ça ?

Les phases d’Action RPG sont découpées en mission dans une dizaine d’environnements différents nous emmenant ainsi à travers tout le royaume et même au-delà. Il s’agit de zones fermées ou il faut progresser en éliminant les ennemies et où la plupart du temps un boss nous attend tout au bout. Pour réussir, on choisit deux combattantes parmi la douzaine disponible (certaines se débloquent au fur et à mesure de l’histoire). On peut switcher entre les deux à n’importe quel moment en appuyant simplement sur la touche « bas » de la croix directionnelle. Le gameplay est plutôt simple puisqu’il suffit de marteler un bouton pour comboter. Un autre sert à sauter, un troisième à se mettre en garde et le dernier à lancer Kunai ou shuriken.

En appuyant dur L1, on accède à quatre techniques spéciales. On peut enchainer à la condition que notre barre de stamina ne soit pas épuisée. Mieux encore, au bout de quatre, notre ninja bénéficiera de bonus de stats temporaire. D’ailleurs celle-ci se régénère au fur et à mesure ou en assénant des coups. Enfin une jauge spéciale permet de déclencher un Secret art provoquant un déluge visuel et de nombreux dégâts.

En dehors de la quête principale, des quêtes annexes seront disponibles aux temples. Je vous enjoins de les faire car elles vous permettront d’xp vos personnages et de faire le plein d’argent et d’items qui vous seront très utile vers la fin de l’histoire.

RPG Mode Activated

La partie RPG du titre est bien présente et se manifeste de plusieurs façons. Déjà, on accumule de l’XP permettant à nos héroïnes d’atteindre le niveau 50 au maximum. En progressant, on débloque de nouvelles techniques. Il faut alors choisir avec discernement les quatre à équiper à chacun des protagonistes. Sachant que certaine consomme une barre de stamina alors que d’autres peuvent aller jusqu’à 3 ou 4 de mémoire.

Si l’arme principale ne change pas, il est possible d’obtenir différents types de Kunai & Shuriken. Certains infligeant du poison (avec plus ou moins de réussite selon le niveau de l’arme), peuvent transpercer ou encore immobiliser les ennemis.

Enfin dernier élément, chaque héroïne dispose d’un sphérier magique où l’on peut insérer des… sphères magiques. Oui c’était assez inattendu, huhu. Ces sphères donnent différents bonus et peuvent se fusionner entre elles pour augmenter leur niveau. Je vous conseille d’équiper un de vos personnages uniquement de sphère augmentant les taux d’XP si vous voulez atteindre le niveau 50 rapidement (et obtenir le trophée avec).

Où sont mes petites douceurs ?

Petite déception de ce côté-là. Généralement les spin-offs de cette série ne sont pas avares en bonus à débloquer. Notamment des accessoires et tenues pour customiser les héroïnes. Or il n’en est rien dans Neptunia x Senran Kagura : Ninja Wars. Pareil les mini-jeux manquent à l’appel vu qu’il n’y en a qu’un. Là aussi, d’habitude il y a plus de contenus annexes. L’unique jeu dans le jeu est toutefois rigolo. Il faudra faire tenir en équilibre les héroïnes (en tenue d’Onsen) sur une pèche géante. En cas de réussite, on obtiendra des bonus de statistiques.

A l’heure où je vous écris, j’ai quasiment platiné le jeu. Il est d’ailleurs très accessible si l’on enlève les quelques heures de farm nécessaires pour les derniers trophées. C’est aussi un indice pour vous chez lecteur. En effet, cela prouve que j’ai bien aimé le jeu. Même si la réalisation est sommaire, le gameplay basique et l’histoire tenant sur un timbre post, il a tout du jeu cocooning pour moi. Et à l’aube de l’hiver et d’un possible nouveau confinement, je vous avoue que ça fait du bien. La conclusion sera assez simple, basique même. Neptunia x Senran Kagura : Ninja Wars est un cross over qui fera plaisir aux fans ! Mais c’est également un plaisir simple comme peut l’être beaucoup de jeux issus de ses deux licences charismatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page