La Paris Games Week 2015 en photos

0

Retour en photos sur la Paris Games Week 2015. Vous pourrez également retrouver mes photos sur mon compte Flickr.

Cette année à l’air d’être encore un succès de plus pour le plus gros évènement gaming de France. Allez en vrac quelques impressions désordonnées sur la Paris Games Week 2015 que je complèterais au fur et à mesure de mes aller venues sur le salon :

  • Sony a gagné la bataille des stands en intégrant les grosses licences des éditeurs tiers sur sa propre surface : Star Wars Battlefront (EA), Destiny (Activision), Call of Duty (Activision), Guitar Heroes (Activision), Street Fighter V (Capcom), PES 2016 (Konami) et Assassin’s Creed Syndicate (Ubisoft).
  • Le manque de civisme des visiteurs. Entre les bousculades et la porcherie que devient le pavillon en fin de journée, j’ai été plus que surpris du manque de respect d’un grand nombre de visiteur de la PGW. A la fois triste et désolant d’autant qu’il y avait de nombreuses poubelles disponibles un peu partout.
  • L’affluence toujours grandissante et la variété des visiteurs. On attendra les chiffres officieux/officiels mais on dirait qu’une fois de plus la PGW a fait salle comble de son ouverture à sa fermeture. J’ai également été agréablement surpris par la diversité des visiteurs. Des jeunes et des moins jeunes mais aussi des grands parents venus accompagnés leurs petits enfants pour jouer avec eux. De la joie et des sourires, c’est parfait.
  • Concernant Nintendo j’ai eu l’impression que leur stand était en retrait du reste du salon. Pourtant celui-ci affichait complet et proposait une bonne variété de jeux.
  • Coté Xbox, le stand Halo affichait un très beau setup.
  • Bandai Namco et Square Enix étaient fidèles au poste en proposant leur licence phare sur leur propre stand.
  • Une belle percée du PC poussée par les constructeur et distributeurs est à noter. Non le PC n’est pas mort ! Acer, Roccat, Steelseries, Alienware, LDLC, MSI, Razer… sont encore là fort d’une belle communauté.
  • L’absence de Blizzard est à noté tout de même. Eux qui ont un stand immense à la Gamescom a brillé par son absence toute relative. Et oui, car nombre de stand PC faisaient tourner leurs jeux

Laissez un commentaire