Présentation de la Switch : entre hype et déception

0

C’est ce matin très tôt que Nintendo a choisi de présenter plus en détail la Nintendo Switch. Au programme des informations techniques sur la console, la mise en avant de son line-up et de ses gros jeux à venir plus tard dans l’année mais aussi son prix et les différents packs qui accompagneront le lancement de la Switch.

Première chose à savoir, c’est que la Nintendo Switch arrivera chez nous le 3 mars à un prix apparemment fixé à 329 € sous la forme de deux packs. L’un coloré et l’autre beaucoup plus classique.

 

Parlons de ce qui m’a déçu tout de suite :

  • Une autonomie famélique en mode nomade. Nintendo indique 2 à  6h d’autonomie… Déjà c’est une fourchette très large donc difficile de l’évaluer. C’est pourquoi Nintendo a pris en exemple le nouveau Zelda en annonçant 3h d’autonomie…. 3h bon sang. D’autant C’est trop peu et en 2017 ça ne passe pas pour moi. A vouloir faire une console salon/nomade, on en oublie les principes de base.
  • Et en général, des choix techniques décevants : 32 Go de mémoire (chaud pour du démat’ qui s’intensifie), une tablette de 6,7″ en 720p avec l’autonomie que l’on connait,
  • Des jeux oui mais pas grand chose au lancement au final. Certes Zelda sera là mais Mario Kart n’arrivera qu’en Avril et le nouveau Mario (très cool au demeurant) à Noël.
  • Le prix qui me paraît bien élevé par rapport aux entrailles de la bête.
  • L’abonnement Online qui offrira un jeu Nes et/ou SuperNes par mois à la manière du PS Plus mais qui stoppera l’accès à la fin du mois contrairement au PS Plus qui le laisse tant que l’on est abonné.
  • Un online payant. Alors vous me direz qu’ailleurs c’est le cas aussi sauf que Nintendo ne nous a rien prouvé là-dessus pour le moment. Sans parler qu’il sera gratuit jusqu’à l’automne -> Beta test. Les premiers joueurs essuieront donc les plâtres.
  • Les gâchettes non analogiques des Joy-Con.

Du coté des réjouissances, il y a déjà l’excitation de voir arriver une nouvelle console et…. ça s’arrête là. Non je blague. L’autre bonne nouvelle vient du fait que la console sera Region Free. Cela veut dire que l’on pourra jouer à des jeux jap ou US sur sa console française. Enfin si le lineup de la sortie semble catastrophique on a déjà une vision très claire des sorties Nintendo. Un blockbuster tous les 3 mois avec Zelda à la sortie, suivie de Mario Kart en avril, Splatoon 2 cet été et Mario odyssée pour Noël ! Du coté des surprises, j’ai envie de parler de la présence du nouveau Mario dont les environnements ont l’air vraiment cool. Mais mon regard s’est surtout tourné vers le RPG des développeurs de Bravely Default. Les premiers screenshots m’ont conquis. Evidemment aucune date d’annoncée.

Le prix qui oscillera entre 299 € et 349 € soit plus chèr qu’une PS4 Slim et au même prix qu’une Xbox One S. Honnêtement, j’ai peur que la Nintendo Switch ait du mal à trouver sa place dans le portefeuille des joueurs (s’ils l’on excepte les fans Nintendo et les ultras qui achètent toutes les consoles, ils se reconnaitront).

Vous l’aurez compris, je ne suis, pour l’instant, pas très emballé. J’ai l’impression que la Nintendo Switch n’est qu’un refarming de la Wii U. A voir une fois la console en main. Je dois justement aller tester la bête. Mais encore une fois, ce seront surtout les jeux qui feront le succès d’une console. Bref, quelques confirmations mais encore beaucoup de flou qui, je l’espère, se dissipera d’ici le 13 mars, jours de la sortie de la console. Toutefois, n’espérez pas en trouver ce jour là en magasin.. Le faible stock aura déjà été réservé dans sa totalité. Seul moyen, précommander la console (Amazon, Fnac, Micromania, etc).

Laissez un commentaire