Preview FIFA 15 sur PS4 et Xbox One

0

FIFA 15 vient d’être annoncé officiellement par EA lors de l’E3 en grande fanfare. Le truc cool c’est que j’ai pu m’y essayer la semaine dernière. L’embargo étant levé, je vais pouvoir vous partager de nombreuses infos sur le jeu et vous livrer mon ressenti. C’est une version alpha (50/60%) que j’ai pu essayer en compagnie de Nick Channon et Sebastian Enrique tout deux producteurs du jeu. Avant de rentrer dans le détail, sachez que la version PC du jeu sera identique sur PC, Xbox One et PS4. C’est la première fois depuis de longues année que la version PC disposera de la même base que les jeux consoles. C’est donc bien le moteur EA Sports Ignite qui sera repris sur toutes les plateformes.
FIFA15_Stade

De l’intensité et de l’émotion

Un gros travail a été porté sur les à coté du match en lui même. Dans FIFA 15 chaque joueur sera émotionnellement géré individuellement. Prenons un exemple simple. Un joueur qui tente un tir en 1vs1 face au gardien et le rate. L’un de ses coéquipier s’approchera alors de lui et l’encouragera. Rater un troisième face à face et cette fois votre coéquipier viendra littéralement vous engueuler ou pester dans son coin. Techniquement EA nous dit qu’il pourrait utiliser ce nouveau paramètre pour influencer les statistiques d’un joueur en plain match mais ce ne sera pas le cas car ça risquerait de créer trop de déséquilibre au sein d’une équipe.

L’idée est de gérer chaque match comme une histoire. C’est pourquoi l’animation dans les tribunes ont été améliorées. On pourra ainsi voir des ola, des fans sauter en rythme brandir des écharpes ou encore tourner le dos de mécontentement ou pour créer une vague. Tout ceci fortement lié au contexte du match (never walk alone des reds par exemple) et aux événements qui en découlent (buts, défaites, humiliations,…).

Des visuels incroyables et un stade répondant à l’appel du ballon

Le gabarit des joueurs a été revu en profondeur afin de mieux correspondre au profil d’un joueur de foot. Plus sveltes et moins carrés, les joueurs ont vu leurs articulations au niveau du cou et des épaules modifiées également. On perd un peu l’aspect robot même si je dois avoué que cela ne se voit que lors des ralentis. En effet, en plein match, je trouve que le jeu va trop vite pour bien s’en rendre compte. La pelouse qui avait subit un premier lifting dans FIFA 14 n’est pas en reste. Le travail sur les éclairages met l’accent sur une pelouse moins lisse et plus détaillé. On peut y voir certains défauts surtout que dans FIFA 15, chaque pas, tacles, glissades et autres chutes sont enregistrés et impactent la pelouse qui se verra de plus en plus marquée au cours du match. Un timelaps d’un match nous a été présenté et effectivement le terrain se degrade au fur et à mesure du match. Par contre je ne sais pas encore si cela aura une influence sur les trajectoire du ballon ou sur les courses des joueurs. Enfin pour toujours plus de réalismes, les tenues de nos footballeurs se saliront en temps réel et les panneaux pubs en bord de stade s’animeront comme en vrai.

FIFA15_frappe de messi

Une IA qui ne manque pas de progresser

Surement l’un des points les plus intéressants. La tactique de chaque équipe va s’adapter automatiquement (contrôlable manuellement ?) au cours du match  selon plusieurs critères. Jouer l’attaque, la défense, le temps… Tout dépendra des équipes qui jouent, de la compétition, du niveau et du cours du match. Le but, rendre chaque match unique. De nouveaux types d’appels font leur apparitions avec des 1,2,3, des appels croisés ou des contre appel. Enfin fini le dernier défenseur qui se jette sur l’attaquant, cette fois il pourra jouer le rôle du Last Man Back et ralentir l’attaquant ou le pousser vers les cotés de la surface afin d’attendre les renforts.

Un avatar qui répond aux doigts et …. aux doigts

Mais pas seulement, le ballon en lui même a été revu. Enfin surtout la façon dont il réagit. Ainsi sa rotation sera prise en considération accélérant ou ralentissant sa vitesse à chaque rebond même sur une passe classique et quelques soit les conditions de match (pas seulement affecté par un match sous la pluie). Apparemment même si je n’ai pas réussi à en faire une, il sera possible de donner un effet rétro à une passe. Même si ce n’est pas très parlant comme ça, c’est quelques choses que l’on ressent rapidement en match, notamment lorsque l’on enchaîne des passes sans contrôles. Les joueurs quant à eux bénéficie de nouveaux mouvement pour enrichir leur palettes de réactions face à des situations spécifiques (tirs, passes, contrôle, amorti, etc.). Pour réduire l’impression de flottement que le joueur peut avoir sur le terrain en se déplaçant pour tirer ou faire une passe, EA a ajouté la possibilité pour l’avatar de faire des petits pas automatiquement pour se placer au mieux près du ballon ou se remettre dans la course pour avoir un mouvement plus fluide. Enfin, les joueurs respecteront un peu plus leur pieds fort lors d’une conduite de balle quitte à user plus souvent l’extérieur du pied.

FIFA15_Messi

Dualshock en main, ça donne quoi ?

Et bien c’est très plaisant même pour une version non finalisée. Graphiquement, l’update complète n’était pas encore présente du coup difficile de juger. Concernant la vitesse de jeu, celle-ci est plus rapide. Les joueurs se déplacent plus vite. Le ballon également qui prend en compte plus efficacement son sens de rotation. On sent bien que l’on peut accélérer le jeu en quelques touches de balle. Si FIFA 14 était un premier pas dans le Nextgen pour s’assurer un passage rapide sur Xbox One et PS4, il semble bien que FIFA 15 soit une preuve supplémentaire qu’EA maîtrise un peu plus que les autres développeur cette nouvelle génération de console.

Laissez un commentaire