Red Bull Crashed Ice au Québec : la folie

0

Vous vous rappelez quand j’avais gagné le concours Red bull Crashed Ice Kinect au Bargaming ? et bien dans le même temps c’est un voyage au Quebec pour participer à la finale internationale et voir la compétition réelle que j’avais remportée. Petit retour en arrière : je me suis qualifié lors de la dernière étape organisée à Paris en réalisant le meilleur temps parmi 278 autres participants.  Et si je n’en avais pas parlé avant sur le blog, c’est que tous les souvenirs de ces quatre jours passés là-bas se bousculaient encore dans ma tête. Car oui, ce sont bien quatre jours de folie avec au menu la découverte (rapide) de la ville de Quebec, la compétition (tout aussi rapide) virtuelle et surtout la soirée XXL où j’ai pu assister à la dernière étape de l’année du Red Bull Crashed Ice Kinect.

Départ le jeudi midi avec un voyage en deux étapes. Un premier vol jusqu’à Montreal puis un second bien plus court jusqu’à Québec. On arrive en début de soirée. Je dis « on » car je suis accompagné de deux membres de l’équipe Red Bull France et d’un célèbre directeur de publication qui est là pour couvrir l’évènement. Quand on est invité par Red Bull, c’est plutôt la classe surtout lorsqu’on t’annonce que tu logeras au château de Frontenac, lieu historique national du Canada et Hotel de prestige par la même occasion. Le plus impressionnant reste la taille de la chambre plus grande que l’appartement où je vis actuellement … Bref après avoir récupéré son pack de bienvenue (goodies, sirop d’érable et quelques canettes), diné et écouté le programme des trois  prochains jours, je repars vers la chambre pour passer ma première nuit sur le sol canadien. Bon Ok, on a fait un crochet au bar de l’hôtel mais c’est hors scope de l’article tout comme les deux soirées suivantes 😉

La compétition virtuelle fut très rapide … trop peut-être. Le premier signe était évident … alors que je prenais mon méga petit déjeuner à 10h du mat, mon espion (aka l’homme qui voit à travers le masque) m’apprenait que d’autres concurrents s’entrainaient depuis 8h du matin … Et alors que mon instinct de compétiteur m’incitait à faire quelques parties d’entrainements, j’allais plutôt me resservir un petit déjeuner car oui, le petit déjeuner du château de Frontenac est exceptionnel. Bref, l’heure de la compétition approchait. Au final, nous n’étions plus que 16, certains candidats n’étant pas venus. Première épreuve, un time trial afin de décider du tableau final qui verra chacun des participants jouer sa place pour le tour suivant en élimination direct. 1 course, 2 joueurs, 1 place pour le tour suivant. Malgré un douzième temps honorable, je perds ensuite dès le premier tour face à un Polonais nommé Kuba. Bien qu’ayant mené toute la course, je me fais reprendre dans la dernière ligne droite et je perds pour quelques centièmes … désillusion ! Mais bon, ça fait partie du jeu. C’est finalement l’Américain Corey qui a gagné le tournoi en battant JJ, un autre Polonais, lors d’une finale se déroulant en bas de la piste du Red Bull Crashed Ice et diffusé en direct sur les écrans géants placés autour de la piste.

Mais le moment où l’on bascule dans la folie, c’est lors du début de l’épreuve finale du Red Bull Crashed Ice qui doit couronner le grand champion de la saison. Des milliers de gens se sont amassés autour de la piste. Le show de lumières tout autour de la piste est impressionnant tout comme les riders qui descendent la piste à une vitesse folle. Si les deux Français ont atteint le stade final de la compétition avec brio, c’est le Suisse Derek Wedge qui remportera le trophée.

Parlons maintenant de la ville de Québec. Autant vous le dire tout de suite, à cette période de l’année, il fait froid, très froid. J’ai eu droit à du -12°C à du -18°C le soir de la compétition !!! La ville est très sympa à visiter avec ses commerces animés, ses ruelles, les abords du Saint-Laurent, etc. Quant aux Canadiens, franchement ils sont très accueillants et ont toujours le sourire que ce soit à l’aéroport, dans les commerces où même lorsque l’on demande un renseignement à un(e) inconnu(e) dans la rue. Mais trêve de bavardage, voici quelques photos qui vous donneront sûrement envie de venir voir cette ville de vos propres yeux.

Pour conclure, je dirais que l’article ne reflète pas suffisamment le plaisir que j’ai eu lors de ces quatre jours au Quebec. Honnêtement, cette compétition est folle depuis la création de la piste glacée en plein milieu d’une ville jusqu’au dernier run et à la fête partagée entre spectateurs et compétiteurs. Je voudrais remercier Red Bull France sans qui tout n’aurait pas été possible et … et … il reste de la place dans le frigo pour quelques canettes 😉 Plus sérieusement, merci à l’organisation et aux gens qui m’ont accompagné pendant ces quatre jours (ils se reconnaitront).

Thank you, hope to see you soon again !

Laissez un commentaire