Test Aliens Colonial Marines

0

Déception ! Déception, c’est le mot qui me vient à l’esprit au moment de rédiger ce test d’Aliens Colonial Marines. Etant fan de la saga cinématographique, j’attendais fébrilement l’arrivée de ce nouvel opus mettant en scène mes créatures extraterrestres préférées. Tous les ingrédients pour réaliser un bon jeu étaient là, une superbe licence, du temps de développement (Gearbox a mis 6 ans pour le sortir) et un éditeur plutôt connu en la personne de Sega. Et pourtant Aliens Colonial Marines est un naufrage sur tous les plans où finalement seule la puissance de la licence vous maintiendra à flot pour en voir le bout.

Une histoire classique

L’histoire se déroule après les événements d’Aliens le retour (le deuxième films de la saga). Le jeu débute lorsque que votre vaisseau composé de Marines des Etats-Unis reçoit un appel de détresse du Sulaco qui était en mission en orbite autour de la planète LV 426. A peine arrivé sur le Sulaco, vous comprenez qu’il est infesté d’Aliens mais pas seulement. En effet à peine remis de vos premiers échanges peu amicaux avec les xénomorphes que des mercenaires de la Weyland Company vous tombent dessus entrainant la destruction du Sulaco et de votre vaisseau. Heureusement ou non, avec quelques marines vous arrivez à vous enfuir du Sulaco. Néanmoins, l’explosion projette votre navette sur LV 426 : territoire de chasse des Aliens et laboratoire géant de la Weyland Company.

aliens_colonial_marines_Assault

L’ambiance est là …

Si l’histoire n’a rien d’exceptionnelle, elle n’en reste pas moins l’unique point fort du jeu. En effet, quel plaisir de se replonger dans l’ambiance des films ! Pour le coup, les décors, les armes, les bruitages sont bien respectés. On retrouve les codes qui ont fait d’Alien une saga tant reconnue. Hormis l’apparition de nouveaux Aliens totalement loufoques, c’est un sans faute. On retrouve donc bien tous les stades et forme des Aliens :

  • Le Face-Hugger qui vous saute au visage pour vous injecter un embryon d’Alien
  • Le Chestburster qui lui est la forme embryonnaire de l’Alien. Une fois la période de gestation terminée, il perfore la poitrine de son hôte pour s’en extraire
  • L’Alien qui le tueur implacable issue de la mue d’un Chestburster
  • Reine qui est la forme de l’Alien qui pond des oeufs d’où sortent des Face-Hugger

A ceux-ci, Gearbox a trouvé bon d’en ajouter une nouvelle variété qui se déplace puis s’arrête telle des statues. Aveugles et sans odorat, ces créatures se jettent en explosant contre toutes sources de bruit. Ces créatures seront l’objet de tous un chapitre qui gagne la palme du chapitre le plus chiant du jeu. Il suffit d’avancer quand les Aliens sont fixes et s’arrêter quand ils sont en mouvement. Bref, on avance à deux à l’heure et c’est sans intérêt …

Aliens colonial marines blood

… mais la technique ne suit pas

Hélas le reste du jeu est de la même facture. Les graphismes ne sont même pas à la hauteur des premiers jeux PS3. Techniquement, le jeu est aux fraises avec de l’aliasing et des textures au rabais un peu partout. Même le gameplay qui aurait pu se limiter au strict minimum pour un FPS est lourdingue. Ainsi pour ramasser un objet il va falloir le pointer avec votre viseur même si celui-ci est au sol pour le récupérer. Je ne vous parle pas non plus de l’IA qui est au même niveau que le reste. Les Aliens vous foncent dessus en ligne droite comme si ils étaient hypnotisés par votre arme. Aucune variété dans leurs attaques.

Reste une gestion des armes intéressantes avec un petit coté RPG. En effet vos actions vous feront gagner de l’expérience symbolisé par des grades. Des points de compétences seront ainsi à dépenser pour améliorer ses armes. Préférez-vous que votre fusil d’assaut lance également des grenades ou des mines de proximité par exemple ? A vous de choisir selon votre style de jeu.

Tout ça pour ça ?

Six ans après l’annonce du début du développement du jeu, on reste pantois devant la faiblesse d’Aliens Colonial Marines. Pour être honnête  je suis allé au bout du titre mais que ce fût dur. J’ai eu plusieurs fois envie de laisser tomber le jeu pour me consacrer à d’autres titres bien meilleurs. Mais finalement ma passion pour les Aliens m’a fait continuer. Du coup, si vous êtes fan de la saga, pourquoi pas ? Sinon passez votre chemin. Ha, et je ne vous avais pas dit que le jeu contenait un mode multi ? Non ? Normal le mode solo m’a achevé et je n’ai pas eu le courage de le tester. Peut être qu’un jour …

Ma note

2 Tomiiks.com

Laissez un commentaire