Mes Tests JV

Test Astérix & Obelix, baffez-les tous sur Nintendo Switch

Quel plaisir de retrouver Asterix & Obelix à nouveau au format jeu vidéo. Astérix & Obelix, baffez-les tous reprend le format qui a fait ses heures de gloires sur Arcade (merci Konami) à savoir le beat them all ! A la manière d’un Street of Rage 4, l’équipe de Mr Nutz Studios a tout réalisé à la main côté graphismes et animations. Cela donne un rendu esthétique formidable mais on aura l’occasion d’en reparler. Sachez qu’une version édition limitée est en vente actuellement jusqu’à épuisement des stocks. Pour le même prix que le jeu de base, cette édition contient le jeu au format physique, 3 lithographies, un porte-clés et 2 planches de stickers. Le tout contenu dans un fourreau carton, plutôt sympa non ?

Astérix & Obelix, baffez-les tous rend hommage à la licence

En jouant au premier niveau, je me suis tout de suite dit que Goscinny et Uderzo (les papas d’Asterix) auraient adoré la direction artistique. Comme je vous le disais en intro, toutes les sprites, graphismes et animations ont été réalisés à la main. Résultat, une réalisation hyper soignée et des animations plus vraies que nature pour ce Beat Them All 2D. Evidemment les coups de crayon sont d’époques et les traits sont globalement plus arrondis mais clairement je trouve ça très bien.

Le souci du détail est là même pour les environnements en arrière plan qui foisonnent de détails et disposent de petites animations bien cool. Mention spéciale au sanglier qui fait une tête trop marrante quand on arrive dans un nouveau tableau. Toutefois ceux-ci se répètent inlassablement jusqu’à la fin du jeu et manquent cruellement de variété.

Les animations sont réussies mais elles auraient pu être encore un peu plus détaillées pour être plus fluide. Mais peut-être est-ce un choix délibéré des développeurs qui ont voulu sans doute les raccourcir pour optimiser le temps de réaction entre le moment où l’on appuie sur le bouton et ou le coup part in-game.

Le maître mot : REDONDANT

Malheureusement si la forme m’a complètement séduit, le fond m’a un peu désabusé. Déjà le jeu est hyper redondant et ne propose pas beaucoup de variétés. On retrouve régulièrement les mêmes environnements et les mêmes ennemis tout au long des six actes du jeu. Ces actes reprennent des albums iconiques comme par exemple Asterix chez les bretons ou Asterix et Cléopatre. Au total, ces 6 actes représentent une cinquantaine de niveaux.

Enfin le gameplay se veut grand public vu la cible du du jeu. Du coup peu de technicité mais on retrouve le combo de base, les choppes et quelques mouvements spéciaux. Ces derniers ui piochent dans une jauge dédiée. Egalement présent, les célèbres tonneaux qui renferment des bonus de santé ou des sesterces. Ils seront très utiles tant le nombre d’ennemis qui affluent remplissent vite l’écran. D’ailleurs la Nintendo Switch encaissent tous ses ennemis sans broncher en mode docké et en mode portable.

Le jeu est également jouable en co-op offline. Mais attention tout comme en solo, dès que l’un des deux personnages est mort, c’est le game over. C’est d’autant plus frustrant car s’il le Game Over se produit face à un boss, il faudra alors se farcir à nouveau tout le niveau. Ce qui est, dans un jeu redondant, extrêmement désagréable.

Orienté pour les kids, Astérix & Obelix, baffez-les tous devraient les amuser pendant de longues heures. Pour les confirmés du Beat Them All, passez votre chemin. Le manque de profondeur du gameplay et le manque de variété des environnements / ennemis font que la lassitude s’installe vite. Cela aurait pu être contrebalancé par un système de scoring et leaderboard online. Malheureusement un tel système n’a pas été implémenté. Dommage. Toutefois, je ne peux que féliciter Microids et Mr Nutz Studios d’avoir aussi bien respecté l’ADN de la licence. Avec un peu plus de moyens, je suis certain que le jeu aurait pu être plus ambitieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page