Test Burial at Sea : Episode 2 sur PS3

0

Burial at sea episode 2 vient conclure en beauté non seulement Bioshock Infinite mais également toute la saga débutée par le premier Bioshock en 2007. Reprenant des éléments des trois épisodes, ce DLC proposera une (dernière ?) plongée dans l’univers de Rapture et Columbia.

bioshock-infinite-burial-at-sea-episode-2-screenshot-1

Will the Circle Be Unbroken?

L’histoire reprend là où nous avions laissé Elisabeth dans l’épisode 1. Celle-ci venant d’éliminer le dernier Comstock/Dewitt des différents univers parallèles. Alors qu’elle coule des jours heureux dans un Paris enchanteur, le poids de la culpabilité d’avoir utilisé une petite soeur (Sally) pour atteindre son but semble lui peser plus que ce qu’il n’y parait. Enfin c’est ce qu’elle pense croire mais comme toujours l’histoire d’un Bioshock est plus complexe qu’au premiers abords.

Peu de chose à dire concernant la réalisation, celle-ci est peu ou prou équivalente à Bioshock Infinite et se classe donc toujours dans le top des jeux PS3. Mais comment ne pas évoquer les dix premières minutes du jeu se déroulant dans un Paris rayonnant couvert par la chanson d’Edith Piaf – la vie en Rose. Un début enchanteur qui virera vite au cauchemar.

Burial at Sea 2 (2)

Bioshock Tactical Action

Cette fois-ci, on contrôle Elisabeth et le gameplay s’en trouve radicalement modifié. Fini les assauts, il va falloir la jouer furtive. En effet, la belle a perdu tous ses pouvoirs. Exit l’utilisation des failles pour se défendre. Fléchettes tranquillisantes, approche dans le dos et coups dans la nuque  sont devenus le lot quotidien pour se défaire des chrosomes. De la même façon attention aux bris de verre sur le sol, marcher vite ou courir dessus pourrait bien alerter les ennemis environnants. Les gouttières permettront de se faufiler discrètement et d’éviter toutes mauvaises rencontres.

Un nouveau plasmide fait son apparition. Il permet de voir les humanoïdes à travers les murs tout en étant invisible. Pour cela, il faudra néanmoins rester statique. Son amélioration le rendra gratuit en Eve. Cependant, on pourra cette fois-ci l’utiliser en se déplaçant, notre réserve d’Eve s’épuisant au fur et à mesure. On pourra également récupérer des armes à feu mais dans les mains d’Elizabeth, elles n’auront que peu d’efficacité poussant le joueur à éviter toutes confrontations directes quitte à fuir pour se cacher avant de tenter une nouvelle approche.

Burial at sea Elizabeth

Entre ciel et mer

Trop courte comme d’habitude pour un Bioshock, j’aimerai tellement que l’histoire ne s’arrête jamais. La durée de vie de ce DLC dépendra de votre façon d’appréhender le jeu.Comptez environ trois heures de jeu, un peu plus si vous voulez fouiller toutes les zones, compléter les quêtes annexes et récupérer tous les voxophones. L’histoire vous mènera de Rapture à Colombia. Puis un ultime retour à Rapture viendra conclure notre voyage.

Burial at Sea 2 (3)

Et oui, c’est fini

Bioshock infinite – burial at sea Episode 2 vient boucler le cycle Bioshock avec brio. Profitant d’un gameplay plus axé sur l’infiltration, il apporte un petit vent de fraicheur à la série. Cependant, il fait fait appel à de nombreux éléments de Bioshock 1 et 2. Honnêtement, si vous n’avez pas joué à ces deux épisodes vous ne comprendrez pas grand-chose à la trame de l’histoire et ce, même si vous avez fini Bioshock Infinite.

Ma note

9 Tomiiks.com

Laissez un commentaire