Test clavier gaming Mionix Zibal 60

0

Bien que difficilement trouvable dans le commerce, le clavier Mionix Zibal 60 signe l’entrée de Mionix dans la course des claviers mécaniques haut de gamme à l’attention des joueurs. Contrairement aux autres claviers, Mionix a privilégié la qualité de fabrication par rapport au nombre de fonctionnalités de son clavier. Est-ce un bon choix stratégique ? c’est ce que nous allons voir dans ce test.

Mionix Zibal 60 Logo

Interrupteurs Cherry MX Black

Le Mionix Zibal 60 est un clavier robuste mensurant une taille de 44.4×20.6×4.4 cm pour un poids de 1.56 kg. Autant vous le dire tout de suite, une fois posé sur mon bureau, celui-ci n’a pas bougé d’un iota que ce soit en jeu ou lors d’une utilisation bureautique. La finition est excellente et après l’avoir juste sorti de son carton, je savais déjà que ce clavier allait se montrer résistant. Après avoir passé un peu de temps avec, ma première impression s’est confirmée. Les matériaux utilisés pour la fabrication de ce clavier sont très bons.Mionix Zibal 60

Le clavier dispose d’un gros cable tressé du fait qu’il est possible de relier le clavier aux prises entrée et sortie son de votre PC. Le but étant ensuite de pouvoir brancher notre micro casque directement depuis les entrées se situant à l’arrière du clavier. Le clavier dispose également de deux prises USB 2.0 pour y loger une clé USB sans avoir à se pencher sur sa tour par exemple.

Mionix Zibal 60

Le plus important pour un clavier est le confort de frappe. Le Mionix Zibal 60 est équipé d’interrupteurs Cherry MX Black. La frappe est linéaire sans clic d’activation. Une pression de 60g est nécessaire pour activer la touche. Ce type de touche peut être déroutant à la première utilisation car il n’y a pas de retour de frappe. Mais rassurez-vous après quelques heures, on s’y fait aisément. Cherry MX BlackEt puis quel plaisir que d’utiliser un clavier à touches mécaniques. J’ai essayé pour la première fois en début d’année 2014 et honnêtement, je ne pense pas qu’un jour je repasserais à autre chose. Le confort de frappe est incomparable. Après, il y a des différences entre les différents switchs mécaniques. Il faudrait d’ailleurs que je fasse un article récapitulatif dessus d’autant que des marques comme Logitech ou Razer ont développé leurs propres switchs propriétaires avec plus ou moins de succès.

Cherry MX Black

Le rétro-éclairage, de couleur verte, est assuré par des LEDs se situant derrière chaque touche. Trois modes sont disponibles à savoir rétro-éclairage allumé, éteint ou uniquement les touches ZQSD. Trois niveaux d’intensités sont également disponibles pour s’adapter à la luminosité de la pièce où l’on se trouve.

Des features gaming qui manque…

…mais qui restent optionnelles. On oublie les touches programmables et le rétro-éclairage RVB et personnalisable. Le Mionix Zibal 60 ne propose pas ce type de fonctionnalités. Avantage ? inconvénients ? Personnellement, je n’utilise pas de macros donc pour moi ça a peu d’importance. Concernant le rétro-éclairage RVB et personnalisable, je serais moins catégorique. La possibilité de regrouper des touches sous une même couleur permet d’avoir un repère visuel immédiat. Cela peut être utile d’autant que des SDK ouvert aux développeurs de jeux vidéo leur permettront bientôt de jouer avec le rétro-éclairage de notre clavier en pleine partie.

Le Mionix Zibal 60 est un très bon clavier en soit. Son prix est plutôt abordable pour un clavier mécanique équipé de Cherry MX. Cependant, pour un clavier orienté gaming, je ne peux que noter l’absence de certaines fonctionnalités prisées des joueurs (touches programmables, macros et rétro-éclairage personnalisable). Reste que ce clavier offre de belles prestations avec une finition soignée et une robustesse éprouvée. Pour ceux qui cherche un clavier performant épuré loin des Razer ou Roccat et à un prix moindre qu’un Ducky, le Mionix Zibal 60 est une excellente alternative pour un prix allant de 100 à 130 €.

Ma note

7 Tomiiks.com

Laissez un commentaire