Jeux vidéoPlayStationPS4Tests jeux vidéo

Test Dead or Alive 6 sur PS4 Pro

Après le test de Jump Force, je vous avoue que j’avais le moral en dessous de tout. Je ne voulais pas retoucher à un jeu de baston avant d’avoir nettoyé mon esprit de cette immondice. Et puis est arrivé Dead or Alive 6, un jeu de versus fighting tout en finesse et en courbes.

DEAD OR ALIVE 6

A la fois accessible et terriblement technique

La série des Dead or Alive a la particularité d’être très plaisante à jouer dès les premiers combats. Cependant cela ne s’arrête pas là, et plus l’on joue et plus l’on va perfectionner sa capacité à lire le combat de son adversaire, à élaborer des stratégies et surtout à contrer. En effet l’une des particularités de la licence vient des nombreuses possibilités de contrer une attaque adverse. Et ceci qu’elle soit faible, puissante, dirigé vers le haut ou le bas du corps.

Les grosses nouveautés à mon sens de cet épisode (dites-moi si je me trompe) sont les arrivées du Break Hold et du Break Blow. Deux coups qui peuvent se lancer en remplissant une jauge nommée Break Gauche. Le premier coup est une sorte de contre gratuit et facile à placer. Il permet d’esquiver une attaque. Mais aussi de se retrouver dans le dos de son adversaire. Le Break Blow, quant à lui, est un coup dévastateur qui donne lieu à une petite animation différente pour chaque personnage. Alors allez-vous plutôt attaquer tout azimut ? Ou bien garder une position défensive prête à percer la moindre faille de votre adversaire ?

DEAD OR ALIVE 6
Le mode entrainement est complet !

Une sexualisation toujours très présente

Depuis le dernier épisode, les développeurs du jeu ont voulu recentrer l’âme du jeu sur son objectif premier. C’est à dire axé sur le gameplay et non plus sur l’hyper sexualisation des combattantes. Si effectivement de prime abord c’est le cas (costume plus habillé, impossibilité de définir le tour de poitrine des combattantes), il est encore possible de débloquer des tenues coquines moyennant quelques heures passées sur le jeu. Des tenues qui semblent là pour rincer l’oeil des joueurs et qui me semblent loin d’être une tenue adaptée pour se battre.

A noter que les tenues supplémentaires (et il y en a) se débloquent en gagnant des points dans la plupart des modes de jeux. Ces points ne sont pas une monnaie unique mais des points associés à chaque tenue. Ce qui veut dire qu’en plus de les amasser, il nous faudra un peu de chance pour qu’il corresponde à la tenue que l’on veut débloquer.

Une réalisation soignée

La réalisation de Dead or Alive 6 est soignée. Les environnements sont vivants. Et il n’est pas rare de voir des éléments extérieurs intervenir durant le combat (badauds qui vous projettent au centre de l’arène, dinosaure qui vient vous faire coucou ou encore des éléments qui s’enflamment tout en limitant la zone de combat. Certains stages se déroulent également dans plusieurs environnements pour peu que vous envoyez votre adversaire au bon endroit suite à un combo.

Les combattants souffrent aussi : Egratignures, sueur opérant une certaine transparence sur les tenues, vêtements déchirés (toujours au même endroit…) ou même éléments de la tenue qui se brisent ou tombent. Ca rajoute de l’immersion et ça impact clairement les chocs notamment en fin de combo. A noter que tous ces éléments « visibles » peuvent être réglés dans les options.

DEAD OR ALIVE 6
Chaque combat laissera des traces…

Coté musique, je vous avouerai que rien ne m’a transcendé. Elles restent très anecdotiques. Dommage. Le nombre de combattant est dans la moyenne (23 de mémoire) même si je regrette le peu de nouveaux personnages. Toutefois, on a un joli mix de style de combat et chacun devrait trouver son style (Kung Fu, technique de l’homme ivre, Boxe, Street fight, Kempo Chinois, etc.). La nouvelle la plus cool est l’arrivée de Mai Shiranui (SNK) qui débarquera cet été dans le jeu !

Le mode histoire vous tiendra en haleine quelques heures mais attention. Si vous ne connaissez pas l’histoire, vous ne comprendrez pas grand chose. En effet, c’est la suite directe et sans transition des précédents épisodes. Heureusement, en jouant vous débloquerez des notes des évènements passés depuis le tout premier épisode. De quoi vous (me) remettre à niveau.

DEAD OR ALIVE 6
Passage obligé pour comprendre l’histoire de Dead or Alive

Dead or Alive 6 c’est Oui

Et oui, j’ai bien aimé ce nouvel épisode, simple et efficace. Les différents modes de jeu (histoire, tutoriel, entrainement) permettent de prendre en main Dead or Alive 6 de manière progressive. Une très bonne idée que je conseille à tous avant d’aller se frotter au mode online où les bons combattants sont déjà très affutés.

Un commentaire

  1. Je suis un amateur des jeux de baston, mais je trouve que Dead or Alive 6 est presque la même chose que le cinquième opus. Il n’y a pas eu de grandes innovations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer