Jeux vidéoPlayStationPS4Tests jeux vidéo

Test Dead or School sur PS4 Pro

Voilà un jeu qui m’a intrigué juste par sa cover qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à un manga récent. Mais derrière ce titre racoleur se cache un jeu très addictif. Dead or School est un hack’n slash aux composantes RPG développé par le studio Nanafushi et distribué par Marvelous. Ce studio est composé de seulement trois personnes dont Ryouhei « Mokuseizaiju » Ono qui est également mangaka.

Le pitch est classique mais donnera lieu à un jeu d’exploration et de boucherie grisant. Un virus a transformé les humains en sorte de zombie affamé. L’humanité se lança alors dans une guerre perdue d’avance. Du coup, pour survivre, les survivants se sont réfugiés sous terre. Et plus précisément dans les dédales du métro Tokyoïte dans le cadre du jeu Dead or School. Soixante dix-huit ans se sont écoulés et les plus vieux ne se rappellent de rien ou presque.

Dead or School no Hope
Des scènes intermédiaire offre un semblant de narration

On incarne alors une jeune fille qui n’a jamais connu la surface, le ciel bleu, les oiseaux etc. Bien que le danger soit omniprésent à la surface, elle décide d’aller voir ce qui s’y passe. A peine quelques niveaux supérieurs atteint, on se rend vite compte que les mutants sont toujours là à roder. Poussée par sa grand mère qui n’a de souvenir que l’école où elle allait, notre héroïne Hisako prend un metro vétuste pour se rendre à la station de Shinjuku. L’objectif : trouver de l’aide et former une équipe de choc pour atteindre la surface.

Viens dans mes bras bro’ !

Et c’est ainsi que l’on s’embarque dans un dédale de souterrain pour aller casser du mutant. Pour cela, On a accès à trois types d’armes. Une lame, une arme à feu légère et une lourde. Chacune pourra être améliorée en récupérant des pièces d’améliorations. De plus notre héroïne dispose de trois arbres de talents dédiés à chaque type d’arme. En gagnant des niveaux d’XP, on obtient un point de skill a dépenser.

dead or school Skills
Le menu des skills prends la forme d’un tableau d’école

A l’heure où je vous parle, j’ai fini les quatre premières stations de métro et je suis au niveau 26. Il me reste encore beaucoup à parcourir mais ce que je peux vous dire c’est que Dead or School est très grisant. Je m’amuse comme un fou à tel point que j’ai cleané à 100% les trois premières zones (sauver tous les rescapés + trouver tous les souvenirs de l’ancien monde). Les ennemis sont variées tout comme la topologie des lieux qui donnent parfois le tournis. Heureusement, la map est très bien faite. On sait tout de suite où l’on se trouve, les zones visitées et celles à découvrir.

dead or school level 4
Plus on s’enfonce dans le dédale du métro Tokyoïte et plus l’enfer s’empare de nous

Il y a également toujours un petit frisson à l’apparition d’un boss. Il faudra alors apprendre son pattern pour s’en sortir car ils font vite mal. Comme souvent avec les zombies/mutants, les boss sont puissants mais seuls alors que le menu fretin devient véritablement un problème par le nombre.

Boss Dead or school
Plus les boss s’enchainent et plus ils sont féroces
Les lickers sont de retour !

Distribué par Marvelous Games, Dead or School est un petit jeu bonbon à consommer sans modération. Certes, le jeu nécessiterait un polissage supplémentaire (bug de collision et d’affichage, IA un peu simplette) mais rien de bloquant. L’histoire, à suivre en mode visual novel, est rigolote également. Bref, un bon petit jeu pour vos journées de confinement.

dead or School Ecchi
Est-ce-que je vous ai dit que le chara designer faisait également des manga ecchi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer