Jeux vidéoPlayStationPS4Tests jeux vidéo

Test Death Stranding sur PS4 Pro

Il m’a fallu un peu de temps pour digérer Death Stranding. Et puis les fêtes de fin d’année sont passées par là. On est déjà en février et je me rends compte que je ne vous ai pas livré mon avis sur le jeu sur le blog. Bon, en vrai, si vous me suivez sur Twitter, vous savez déjà ce que j’en pense. Pensez à me follow là-bas, j’y ai partagé quelques séquences vidéo, des screenshots et mon avis en live.

Je ne vais pas m’étaler sur le jeu mais plutôt vous donner quelques clés de lecture. L’objectif, vous poussez à aller jusqu’au bout du jeu. En effet, si le début de Death Stranding vous scotchera devant votre écran, le jeu souffre d’une baisse de rythme au milieu de l’aventure. Un conseil, persévérez, vous ne le regretterez pas.

Jamais une quête FEDEX ne m’aura donné autant de plaisir

Alors oui, le jeu pourrait s’apparenter à un simple jeu de livraison FEDEX sauf que ce serait très réducteur de s’arrêter là. En effet, chaque livraison est une épreuve en soi. Progresser sera loin d’être une partie de plaisir et les choix qui s’offrent à nous seront multiples et très différents d’un joueur à l’autre. Un ami a quasiment tout fait à moto, un autre a découvert les camions vers le chapitre 9 alors que j’en avais moi-même volé un à un camp de mule au chapitre 3. Et puis il faudra faire des choix sur ce que vous emportez avec vous avant de partir en expédition. Cela influera sur le chemin que l’on pourra arpenter et pourra allonger ou raccourcir considérablement le trajet.

De plus chaque livraison effectuée vous en apprendra plus sur l’univers du jeu, sur les survivants du Death Stranding et vous fera même réfléchir sur vous même. L’objectif est de reconnecter les derniers survivants autour d’un même réseau afin de reconstruire l’humanité. L’univers est dense, le lore et la mythologie travaillé avec attention, le travail autour de ça est exceptionnel. J’ai clairement passé plusieurs heures à lire toutes les notes que l’on récupère afin de m’immerger complètement dans l’univers que Kojima et ses équipes nous ont concoctés.

Death Stranding prend tout son sens online

Autre point important, jouez connecté. En effet, cela change beaucoup l’expérience de Death Stranding. En étant connecté, toutes nos actions sur l’univers sont répercutés dans les parties d’autres joueurs.: un piquet pour descendre cette montagne, une route restaurée pour accéder à un refuge, une cache d’arme, un abri anti-pluie, etc. Evidemment si vos actions se répercutent chez d’autres joueurs, vous imaginez bien qu’il en sera même dans votre partie. Cela permet de faciliter notre progression mais aussi d’envisager d’autres chemins que celui qui nous paraissait évident. Il y a également toute une panoplie de panneaux pour donner des indications aux autres joueurs.

Death Stranding Sam Porters

Un jeu d’auteur avec un budget AAA

Bon, Death Stranding est clairement mon game of the year (GOTY) 2019. Une aventure épique maitrisée de bout en bout tant dans l’écriture que dans la réalisation. Certains vous diront que le gameplay est trop basique, et bien je vous dirais que celui-ci colle parfaitement au contenu. Il nous fait ressentir les émotions, les souffrances, les incompréhensions et les difficultés du héros Sam Porter Bridges a trouvé sa place au milieu des vivants et des échoués. Un grand jeu qui malheureusement risque d’en perdre quelqu’uns en route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer