Test dépressif – This War of Mine : The Little Ones

0

Quand j’ai lancé This War of Mine : The Little Ones je m’attendais à un jeu de gestion assez sombre. Mais c’est bien pire que ça, le jeu rend carrément dépressif ! Après deux heures de jeu le constat est clair. J’ai été happé par le jeu à ne plus voir le temps passer. Par contre j’en suis ressorti avec le moral à zéro. Explications !

This War of Mine_ The Little Ones

L’horreur de la guerre

Le jeu se déroule pendant une guerre fictive et se concentre sur la survie d’un groupe de citoyens lambdas qui se sont réfugiés dans une grande bâtisse. Il faudra alors gérer le moral de nos survivants, récolter des vivres, solidifier la bâtisse et faire face aux pillards et autres calamités que seule la guerre peut faire naitre.

Le jour il faut s’occuper. Ecouter la radio à la recherche de survivants, se divertir pour tenter de remonter son moral ou bien construire de nouveaux éléments pour tenter de redonner un sens à une vie bien morne depuis le début des combats.

La nuit, il est possible de partir en expédition pour tenter de récolter des ressources comme des vivres ou des matériaux. Les vivres servent bien entendus à nourrir les survivants tandis que les matériaux permettront de construire des éléments de « confort’ au sein de notre habitât. Cela va d’une porte blindée pour se défendre au simple lit qui permettra une meilleure récupération physique de ses troupes.

This War of Mine_ The Little Ones_20160210201056

This War of Mine: The Little Ones explore les difficultés liées à la survie en temps de guerre d’un point de vue complètement inédit : celui des enfants. Basé sur This War of Mine, The Little Ones ne s’intéresse pas qu’aux terribles choix qu’impose la vie en temps de guerre, mais aussi au fait que les enfants restent des enfants : ils rient, ils pleurent, ils jouent… ils voient le monde différemment. En plus de devoir penser à la survie, vous allez devoir faire ressortir l’enfant qui est en vous pour tenter de comprendre comment les protéger.

This War of Mine_ The Little Ones

Dilemne !

Afin de vous permettre de comprendre les choix cruciaux que l’on peut être amener à réaliser, je me suis dit qu’un exemple concret de ce qui m’est arrivé dans This War of Mine serait le plus représentatif.

Lors d’une journée, deux enfants viennent taper à la porte. Bien qu’étant très méfiant, je me fie à mon bon cœur et leur ouvre la porte. Ils me demandent alors des médicaments pour leur mère gravement malade. Pas de chance, je n’en ai pas mais je leur promets d’en trouver. Ils repartent donc en disant qu’ils reviendront le lendemain. Le soir même, j’envoie l’un de mes trois résidents en expédition nocturne afin de trouver des ressources. Objectif : une maison qui semble abandonnée. Une fois sur place, je découvre que la maison n’est pas abandonnée. Non seulement deux personnes très âgées y vivent mais il se trouve aussi qu’ils possèdent deux boîtes de médicaments. Evidemment ils ne veulent pas s’en séparer…

1353

Deux choix possibles s’offrent à nous :

  • Bousculer les grands-parents, oui enfin précipiter leur repos éternel et ainsi récupérer les médicaments
  • Passer notre chemin condamnant pratiquement la mère des deux enfants venus plus tôt nous demander de l’aide

C’est là que se trouve la puissance de This War of Mine avec des situations ou il faut faire des choix, ses propres choix. Et de ceux-ci en découlent des conséquences qui ne sont pas toujours prévisibles. Les rencontres sont souvent décisives dans un sens comme de l’autre. Amis ou ennemis, il faut vite bien appréhender chaque situation au risque de se faire voler, dépouiller ou même tué…

Nos habitants ont souvent le moral au plus bas et cela se ressent également dans la direction artistique du soft. Les teintes sont ternes, grisâtres d’une tristesse que n’égale que le son de la guerre qui se fait entendre tout autour de la maison qui nous sert de refuge. Non vraiment, j’ai souffert (toutes proportions gardées hein, ça reste un jeu vidéo) autant que ces innocents qui tentent de se débrouiller dans le merdier dans lequel ils baignent quotidiennement.

Si le même schéma (craft le jour, récolte la nuit) se répète souvent, la diversité des situations et le poids de certaines décisions à prendre donnent une véritable profondeur à This War of Mine : The Little Ones. Au final c’est une excellente surprise. Le seul point négatif finalement, c’est le moral en berne que je me traine à la fin de chaque session… En tous cas, j’espère que le jeu sortira sur tablette ou iPad. Je pense que le tactile fluidifierait encore plus l’expérience. Et puis, je trouve que ce serait le jeu parfait pour mes trajets en métro.

8 Awesome

Laissez un commentaire