Test Destiny : le roi des corrompus sur PS4

0

Destiny : le roi des corrompus est la première grosse extension du jeu après les deux petits DLCs « Les ténèbres souterraines » et « La maison des loups ». Si vous êtes passés à coté de cette fresque intersidérale, je vous propose de lire mon test du jeu Destiny qui a lancé cette grande saga sur console l’année dernière (Destiny pas mon test hein).

Destiny, pourvoyeur numéro de WallPaper sur console.

Destiny, pourvoyeur numéro un de WallPaper sur console.

Extension, DLCs, version boite ?

Qui dit extension, dit « il faut passer à la caisse pour obtenir le jeu initial ». Du coup selon que vous possédiez ou non le jeu original, plusieurs choix s’offrent à vous :

Si vous ne possédez pas le jeu de base ou si vous avez changé de console entre temps :

  • Destiny Edition Légendaire (format disque ou numérique). Contient :
    • Destiny
    • Extension 1 : Les ténèbres souterraines
    • Extension 2 : La maison des loups
    • Extension 3 : Le Roi des Corrompus

ou si vous avez déjà Destiny

  • Destiny le roi des corrompus (format numérique uniquement)

Il existe égalemement des versions collector physiques ou numériques qui contiennent le jeu et les trois extensions.

Destiny

La version boite ultime (hors collector) contenant Destiny et ses trois extensions !

Quoi de neuf au royaume des gardiens

Dans Destiny, premier du nom, nous avions vaincu les ténèbres, premier exploit  en vue de sauver l’humanité qui allait en appeler d’autres. C’est également non sans mal que dans le premier DLC, le raid final (jamais reussi à trouver une team pour le faire) nous opposait à Cropta. La fin du Raid aboutissait à la mort de ce dernier. Ceci est important car « Le roi des corrompus » n’est autre que le pêre de Cropta. Nommé Oryx il est bien décidé à se venger de nous, les gardiens, tout en dévorant les mondes se trouvant sur son chemin. Outre un puissant vaisseau qu’il faudra aborder pour y neutraliser les boucliers extérieurs et son laser façon l’étoile noire de Star Wars, il dispose d’un pouvoir permettant de corrompre les êtres qui s’opposent à lui, les transformant en de gentils toutous bien obéissants. Evidemment c’est à nous de prendre les armes une nouvelle fois et d’aller faire subir à Oryx le même sort qu’à son fils. La dernière mission étant également un Raid long et douloureux qui opposera plusieurs gardiens à Oryx dans une bataille épique.

Video du dernier affrontement face à Oryx : Attention Spoil total.

« Non au contraire je pense que sur le plan tactique et technique… »

Techniquement, je trouve que le jeu est toujours au top. C’est très beau, ça bouge bien et la bande son a su se renouveler pour apporter un coté toujours plus épique à la saga. Je pourrais reprocher un petit manque de variété dans les environnements surtout au début de l’histoire. On retrouve les même environnements de Destiny à celà près que s’ajoute les effets de la corruption d’Oryx. Ca se tient scénarisiquement parlant mais bon, Bungie à cédé un peu la facilité.

Le résultat de l'arrivée d'Oryx en orbite autour de Saturne

Le résultat de l’arrivée d’Oryx en orbite autour de Saturne

Sur le plan « mécaniques de jeu », pas mal de choses ont bougé afin d’apporter un équilibrage et intêret plus fort au gameplay. Déjà, j’ai la nette impression qu’il y a beaucoup plus de loot et notamment d’engrammes à décoder. L’intéret du loot reste primordial pour un jeu qui se veut tirer parti des mécaniques des MMOs. Ensuite le level cap passe à 40 et la lumière n’est plus comptabilisée de la même façon. Dorénavant chaque pièce d’équipement possède une quantité de lumière. La somme totale reflète une valeur qui donne un bonus de dégat et de défense de son personnage (par palliers). Ainsi, plus l’équipement porté individuellement est puissant et plus son personnage aura un bonus qui ira dans le même sens. Au final c’est bien plus lisible que le précédent système. A noter également que chaque classe dispose d’une nouvelle doctrine et du coup la possibilité d’explorer un nouveau template pour son gardien. Cela influencera autant la partie PVP que PVE du jeu apportant un peu plus de variété dans les modes multis.

Sauve qui peut !

Sauve qui peut !

Reste que le mode solo dont je suis le plus adepte est assez court. Il faut compter environ trois heures de jeu pour le boucler. Après il reste les raids qui sont, de ce que j’ai pu en voir, un gros morceau tant sur la durée que sur la difficulté. N’empèche qu’à moins d’avoir une team avec laquelle jouer, ce contenu end game ne sera pas accessible à un grand nombre de joueurs, dont moi :p. Néanmoins la narration de la partie solo a bénéficié d’un soin tout particulier. Autant dans le premier épisode j’étais souvent perdu, autant le scénario de cette nouvelle extension est beaucoup plus comprésensible.

Toujours aussi beau !

Toujours aussi beau !

Au final Destiny le roi des corrompus proposent du contenu solo et multi de qualité. J’aurais aimé que la partie solo soit plus étoffé du fait que je n’ai pas assez de temps à consacrer à Destiny pour le parcourir de long en large du coté multi PVE (le coté PVP ne m’attire pas). Techniquement le jeu tient toujours la comparaison et les ajustements apportés en terme de mécanismes de jeu (nouvelle doctrine, gestion de la lumière, loots) vont dans le bon sens à mon goût. Destiny Le rois des corrompus reste une valeure sûre et démontre que Bungie ne souhaite pas laisser de coté son bébé pour un bout de temps encore. Amis Gardiens, il est temps de reprendre du service pour aller occir Oryx, le roi des corrompus !

Ma note

7 Tomiiks.com

Laissez un commentaire