Jeux vidéoTests jeux vidéo

Test Devil May Cry 5 Special Edition sur PS5

On se retrouve donc cette fois pour parler d’un jeu bien connu des possesseurs de PS4 et d’Xbox One : Devil May Cry 5 ! Dante et Virgil reviennent donc sur nextgen avec quelques améliorations visuelles bienvenues. Tout comme pour Dragon Quest XI S Spécial Edition, je vais plutôt me concentrer sur les nouveautés qu’apporte cette version Next Gen plutôt que de vous refaire le test du jeu que vous pouvez retrouver partout.

60 FPS ou Ray Tracing : choisir c’est renoncer !

Eh oui, le passage next Gen de Devil May Cry 5 peut prêter à sourire. On espérait tous une version ultime du jeu mais finalement il va falloir choisir entre plusieurs modes de jeu. He oui, le ray-tracing c’est super mais c’est tellement gourmand en ressources que les consoles next-gen doivent faire des concessions. C’est en tout cas ce qui arrive avec les premiers jeux de cette nouvelle génération.

  • 4K – 30 fps – Ray Tracing on
  • 1080p – 60 fps – Ray Tracing on
  • 4K – 60 fps – Ray Tracing off
  • 1080p – 120 fps – Ray Tracing off
Devil May Cry 5 Special Edition

Pour atteindre les 120 fps, très appréciable pour un jeu aussi vif, il va falloir à la fois faire des concessions sur le Ray-Tracing mais aussi sur la résolution de l’image. N’ayant pas d’outils de mesure, difficile de vous dire si les 120 fps sont stables et si les 1080p sont tenus. Ce mode m’a l’air d’être vraiment là pour vendre le jeu sur le plan marketing !

Devil May Cry 5 Special Edition Dante

Au final, quel conseil vous donner ? Très simple, jouez en 60 FPS ! C’est d’autant plus vrai que DMC 5 est un jeu vif, dynamique et où l’action est omniprésente. Soit en 4K soit en 1080p. Honnêtement, je pense que pour un tel jeu, ça vaut le coup de repasser en 1080p quitte à ce que votre Console/TV fassent l’upscale elles-même. De toute façon, très peu de TVs permettent le 120 Hz pour le moment à moins que vous ayez craqué dernièrement pour la CX de LG (OLED) ou les dernières QLED de Samsung.

Devil May Cry 5 Special Edition V

Du côté du contenu, cette Special Edition contient tous les DLCs sortis à date. Mais ce qui nous intéressera plus, ce sont les exclusivités de cette version.

Elle sont au nombre de 3 :

  • La première est la possibilité d’incarner Virgil.
  • La deuxième est le mode « Chevalier Sombre Légendaire » qui noie le joueur sous un flot continu d’ennemis. Un mode jouissif tellement il devient plus simple d’enchainer des combos dévastateurs.
  • Enfin un mode turbo pour ceux qui trouvaient le jeu trop fait son apparition également. Ce mode boost la vitesse de jeu de 20%.
Devil May Cry 5 Special Edition VIrgil

Alors est-ce que cette nouvelle version vaut le coup ? Eh bien pour qui n’aurait jamais joué à DMC 5, c’est sûr que c’est LA version à se procurer. Pour les autres, je serai bien catégorique. Certes les améliorations sont significatives mais le jeu manque cruellement de replay value à mes yeux pour y retourner une nouvelle fois. La faute à une histoire qui traine en longueur et une répétitivité assez incompréhensible des décors au fil des niveaux arpentés. De même, l’histoire ne m’avait pas emballé plus que ça la première fois… alors y retourner une seconde fois ? meh ! Par contre, si vous adorez le style, alors oui, maitriser un nouveau personnage, en la personne de Virgil, et ses combos peuvent offrir quelques heures grisantes car après tout nous en sommes en face d’un Devil May Cry !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page