Test Disney Infinity 3.0 sur PS4

0

Après avoir suivi le chemin du succès de Skylanders dans le coeur des joueurs et des collectionneurs, Disney Infinity se présente à moi dans sa troisième édition. Le rachat par Disney de la licence Star Wars ne pouvait qu’accoucher d’une édition du même nom tant le pouvoir de celle-ci est puissant. Nous voilà donc avec disney Infinity 3.0 brandé Star Wars dans son édition Starter Pack

Le Starter Pack contient comme d’habitude :

  • Un portail USB
  • Deux figurines NFC
    • Anakin Skywalker
    • Ahsoka Tano
  • Un Trophée histoire NFC (Aventure Twilight of the Republic)
  • Deux cartes personnages pour débloquer du contenu web
  • Le jeu

Le jeu est toujours aussi riche en contenu. On retrouve le mode histoire (à jouer en solo ou en duo), le toy box, et de nombreux mini-jeux liés à l’univers Disney que l’on peut essayer dans le Hub central. Par exemple, on retrouve une salle d’arcade avec plusieurs mini-jeux. Et je ne vous parle pas des centaines d’objets à débloquer qui serviront à personnaliser les modes Toybox.

Disney Infinity 3.0_20151108114954

Parlons du mode histoire plus en détail. C’est lui que j’ai le plus pratiqué dans disney Infinity 3.0. Il s’agit bien évidemment d’une histoire basée sur les films I, II et III (la nouvelle trilogie). Je dirais qu’elle se situe entre les épisodes 2 et 3. Pour preuve le premier boss que l’on affronte n’est autre que le général Grevious. Si j’avais trouvé l’histoire des Avengers un peu enfantine dans DI 2.0, cette nouvelle aventure m’a réconcilié avec le jeu. Bon Ok c’est en parti dû à l’univers Star Wars mais pas que. On retrouve toute la bande-son qui a fait le succès de la série. Cela va de la musique d’ambiance aux sons des pistolasers et autres sabres Jedi. Seules les voix ne sont pas les mêmes. Graphiquement, on reste dans la veine des précédents opus. Ce n’est pas extraordinaire mais du coup tout est fluide et correctement animé. 

On alterne donc des missions au sol et dans l’espace au gré de notre progression qui durera entre cinq et six heures. Pendant ce laps de temps, on prend plaisir à retrouver les planètes légendaires de l’univers Star Wars : Coruscant, Géonosis, Naboo et Tatooine.  Les combats contre les boss se font dans des arènes et nous plongent dans des duels très rythmés. Car oui, le système de combat a été revu. Dorénavant les combos sont basés sur une temporisation dans les enchainements si l’on veut faire un maximum de dégât. De la complexité dans la simplicité si je peux me permettre. Abandonnons la terre ferme quelques minutes pour se lancer à la conquête de l’espace. Même si les phases aériennes ne sont pas dantesques, j’ai eu un petit plaisir coupable en descendant quelques tie-fighter. Surveillance de convois, attaque de stations spatiales ennemies ou encore dogfights, les missions spatiales auront aussi leur importance. Au-delà de l’histoire principale, le jeu est parsemé de missions annexes. D’ailleurs on peut y jouer à plusieurs tout comme la campagne principale en écran splitté. 

Disney Infinity 3.0_20151115185335

Quant au mode Toy Box, il m’apparaît toujours aussi fourni, un peu trop même au point de me rebuter tellement le champ des possibles est vaste. Heureusement, on peut simplement en profiter en jouant les niveaux créés par les joueurs. Et là on tombe sur de très bonnes surprises. Mais je vous l’avoue encore une fois, ce qui me plaît le plus dans Disney Infinity 3.0 reste son mode histoire super bien foutu.

Une fois arrivé au bout du mode aventure, celle-ci peut être prolongée en achetant le pack contenant les figurines de Luke et Leia et un totem d’aventure qui se focalisera sur la trame des premiers Star Wars (épisode IV à VI). Bref Disney a su frapper dans mon coeur de fan de Star Wars en proposant du contenu de qualité qui, s’il vise les plus jeunes, pourra contenter de vieux briscard comme moi ! 

Ma note

7 Tomiiks.com

Laissez un commentaire