Test DLC Bioshock Infinite Burial at Sea Episode 1

1

Quel plaisir de replonger dans Bioshock Infnite et de remettre dans ma PS3 mon jeu de l’année. Dans ce premier DLC nommé Burial at Sea, nous retrouvons Booker et Elizabeth pour une nouvelle aventure.

Burial at Sea Rencontre avec Elizabeth

Si de nombreux indices tendent à nous prouver que l’on est bien en face de la véritable Elizabeth (de nombreux petits indices ou paroles anodines font références à ce qu’il s’est passé dans Bioshock Infinite), c’est un tout nouveau Booker que l’on incarne qui n’a aucune idée de ce qui s’est passé dans Bioshock Infinite. Le Fan Service explose au moment où l’on sort du bureau de Booker pour se retrouver dans Rapture (la ville sous marine de Bioshock 1) bien avant sa chute. C’est donc une ville vivante que l’on traverse à la recherche d’un artiste qui aurait une information sur la localisation d’une petite fille que cherche Booker et Elizabeth. En effet, de nombreuses petites filles sont enlevées dans Rapture sans que personne ne s’en inquiète réellement.

Burial at Sea

La première partie dans Rapture sera très narrative (30 mn) tandis que la seconde se déroulant dans le tombeau sous-marin (1h30) laissera place à l’action. Encore une fois Irrational Games s’amuse avec les différentes facettes de l’histoire. Rappelez-vous : Des variables et des constantes … Ce qui est bien avec ce DLC c’est qu’il fait écho avec l’ensemble des jeux Bioshock pour créer un univers encore plus consistant. Il permet également de lié encore plus Bioshock 1 et 2 à Infinite.

Burial at Sea Elizabeth

La durée de vie est l’unique défaut de ce DLC. En effet, mes 14,99 € ne m’ont proposé que deux heures de jeu. Evidement si l’on veut trouver tous les enregistrements, la durée de vie s’allongera un petit peu. Mais croyez-moi, si vous avez aimé Bioshock Infinite, vous aimerez Burial at Sea. Par contre, je n’ai pas trouvé comment mettre les voix en français comme Bioshock Infinite le permettait. Les sous-titres FR sont bien là par contre sauf pour les voxophones où il faudra aller dans les menus pour avoir la traduction écrite en français. Burial at Sea apporte également son lot de trophées avec pas moins de 10 nouveaux dont trois trophées d’argent et 7 trophées de bronze.

Au final, même si la durée de vie est assez courte, on retrouve pendant quelques heures la puissance de Bioshock Infinite qui fait qu’en quelques minutes, on adhère totalement à l’histoire. Et je ne vous parle pas de la fin de ce premier épisode qui ne pousse qu’à connaitre la suite …

Ma note

9 Tomiiks.com

Un commentaire

Laissez un commentaire