Test du Jumping Sumo de Parrot

0

Le jumping Sumo fait parti de la gamme Minidrone de Parrot. Concrètement, il s’agit dun petit drone tout terrain qui a la particularité de pouvoir effectuer des bonds impressionants pour passer les obstacles. La folie des drones s’emparent un peu de tout le monde et en particulier des trentenaires (dont je fais parti) j’ai l’impression. Comme si c’était des jouets pour adultes au final. Enfin un jouet avec un prix costaud car il faudra débourser 159 € pour acquerir le Jumping Sumo.

Y-a-t-il un pilote dans la salle

Le contenu de la boite est assez classique :

  • Le Jumping Sumo
  • 1 cable de rechargement Micro USB
  • Des autocollolants de personalisation
  • 2 patins en caoutchouc
  • Un guide de démarage rapide

J’ai bien apprécié les autocollants qui permettent de personnaliser l’engin. J’imagine que l’on peut s’en procurer d’autres quelque part histoire d’aller au bout de la personnalisation et d’avoir un drone à son image. De base, il existe en trois versions colorées différentes. Le Jumping Sumo est très robuste mais au cas où la boutique en ligne de Parrot permet de s’acheter des pièces de rechange à un prix raisonnable. On y trouve également des batteries supplémentaires. C’est toujours bienvenu car l’autonomie de ce drone est d’une vingtaine de minutes. Pour info la batterie se recharge en une heure à peu près.

Interface de contrôle du Jumping Sumo. Copyright @Mashable pour le screen

Interface de contrôle du Jumping Sumo. Copyright @Mashable pour le screen

Son but dans la vie ? Bondir !

Le Jumping Sumo se pilote via un smartphone ou une tablette. Pour cela il faut télécharger l’application FreeFlight 3. Attention, elle n’est disponible que sur Android et iOS. L’interface est assez sobre et après avoir connecté le drone via la connexion Wifi (la procédure est rapide et simple) on peut enfin diriger le Jumping Sumo.

Il est plutôt tout terrain et se conduit quasiment comme une voiture téléguidée. En ligne droite il peut atteindre une vitesse de 7 Km/h. Là où ça devient rigolo c’est qu’il peut bondir de deux façons pour franchir tous types d’obstacles : soit en hauteur soit en longueur.

Joli saut de mon #JumpingSumo au dessus des #avengers et de Gipsy Danger /cc @Parrot

Une vidéo publiée par Thomas Cressot (@tomiiks) le

Live streaming pour ne rien perdre du voyage

La connexion WIFI permet d’avoir le retour visuel du Jumping Sumo pendant qu’on le pilote. Du coup, on peut le diriger tout en restant avachi dans son canapé. Enfin, il ne faut pas que la distance entre le pilote et le drone ne soit trop grande sinon la connexion se coupe évidemment. Personnelement je l’ai baladé dans tout l’appartement sans le moindre problème (comptez une dizaine de mêtre max entre le drone et moi). Evidemment pour en profiter au max il vaut mieux utiliser la tablette.

Enfin, notre drone ne s’arrète pas là. Il peut enregistrer photos et vidéos (640x480px à 30 fps) si on lui colle une clé usb au cul. Hélas pour moi, il fallait soit une clé Micro USB soit un adaptateur micro USB / USB et attacher le tout avec un élastique. Comme je n’avais ni l’un ni l’autre, vous n’aurez pas de vidéo du drone se baladant chez moi !

Par contre voici quelques photos / vidéos du Jumping Sumo prises à l’appart :

Au final, je me suis bien amusé avec. Le meilleur moment restant celui où je l’ai fait bondir sur ma femme sans qu’elle ne se doute de rien. Bref un super jouet pour adulte, idéal pour se détendre après une dur journée de boulot. Reste le prix qui me parait un petit peu excessif, je l’aurai plus vu dans les 99 € au lieu des 159 € en moyenne.

Ma note

8 Tomiiks.com

Laissez un commentaire