Jeux vidéoTests jeux vidéo

Test eFootball PES 2021 Season Update sur PS4

Pour PES 2021, le message était clair de la part des équipes de Konami.

« N’attendez pas un nouvelle épisode, nous préférons sauter une année pour mieux appréhender et tirer partie des consoles PS5 et Series X. « 

PES 2021 n’est donc rien d’autre qu’une update de PES 2020. Un choix qui laisse donc le champs libre à son principal concurrent cette année. Mais regardons tout de même ce qu’il offre pour ce qui semble être le dernier épisode sur PS4 et Xbox One.

Mes que un club

PES 2021 Season Update

De base, il s’agit donc de la copie conforme de PES 2020 (mon test ici). Cependant, il contient les dernières données des joueurs et d’effectifs de clubs d’une part. D’autre part, une mise à jour arrivera en 2021 pour ajouter la compétition UEFA EURO 2020. Vous le savez surement, l’Euro 2020 est décalé en 2021 à cause du COVID-19. PES en détenant les droits, la compétition sera donc disponible dans le jeu un peu plus tard et permettra de (re)vivre la compétition avec les vraies équipes, les vrais matchs de poule, etc. Qui dit simple update, dit aussi prix serré. Et c’est le cas puisque l’on trouve PES 2021 à 20 € par exemple sur Amazon.

Master League

Des petites touches de nouveautés

Côté gameplay, bien que Konami a annoncé au début qu’il s’agissait de la copie conforme de son prédécesseur, j’ai tout de même décelé des évolutions. Certes minimes, mais des évolutions quand même. Je trouve que les joueurs bénéficient d’une mobilité plus souple par exemple. Ils sont moins patauds et se relèvent plus vite d’une collision. Les transmissions de balles sont également plus variées. Une passe basique (bouton X) ne sera plus forcément rectiligne et à ras du sol même si les joueurs sont alignés. Idem pour les tirs, les trajectoires trouvées offrent plus de variétés. Tout cela contribue à rendre plus vivant, plus dynamique et plus réel chaque matchs joué.

Griezmann à la fête

C’est toujours la même rengaine

Cependant certains défauts (exaspérant) sont toujours là. On peut parler des différentes interfaces qui datent d’un autre temps par exemple. Mais plus emmerdant, on peut parler des infrastructures online qui ont du mal à supporter la comparaison avec FIFA. Le matchmaking met des plombes à trouver un adversaire et le code réseau est souvent pris à défaut avec des micro lags. Enfin les modes de jeux sont poussifs tout comme cette copie de FUT qui ne lui arrive pas à la cheville. Heureusement le gameplay est toujours à la hauteur et à ma faveur par rapport à celui de FIFA depuis quelques années (en attendant de tester FIFA 21).

Un platine à défendre

Quoi qu’il en soit pour la troisième année consécutive, je suis allé chercher le platine de PES. Qui dit update dit liste identique de trophée aux précédents opus. Bref, rien de très compliqué hormis un ou deux trophées. Maintenant, il n’y a plus qu’à espérer que les équipes de Konami vont mettre les bouchées doubles pour PES 2022. Et surtout mettre à profit cette année blanche pour nous pondre un véritable épisode next gen tirant parti au mieux de la PS5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page