Test Evoland ou l’histoire du RPG en un jeu

1

Evoland est un jeu indépendant qui a obtenu le label de la communauté green light. Du coup, il s’est retrouvé sur la plateforme Steam à la vente au petit prix de 9,99 €. Petit Cocorico, le jeu a été réalisé par le studio français Shiro Games. Le jeu au détour d’une aventure très classique retrace l’évolution des RPG et Action RPG tant au niveau des graphismes que des codes du genre liés au gameplay.

Le jeu démarre comme un RPG des années 80 avec des graphismes d’un autre âge et un gameplay archaïque. Au fur et à mesure du jeu, on trouve des coffres qui renferment des améliorations que ce soit graphiques (32 bits, scrolling horizontal, 3D) mais aussi technique comme par exemple pouvoir se déplacer en diagonal. C’est tout une fresque historique du RPG est qui dépliée devant nos yeux et dont on est l’acteur.

Dans la même idée, on passera de système de jeu en système de jeu. Par exemple, au tout début on démarrera comme dans un Zelda, puis rapidement vers un gameplay plus dynamique tel que Secret of Mana. Final Fantasy n’est pas oublié non plus puisque l’on retrouvera le système de tour par tour ou encore le déplacement sur une mappemonde. Les fans d’hack’n slash ne sont pas oubliés avec toute une caverne à explorer à la manière d’un Diablo.

Même le scénario d’Evoland reprend les codes habituels du RPG. On retrouve ainsi le héros qui vient en aide à une jeune femme qui voit son village attaqué par une menace non identifiée. La caverne, le village attaqué ou encore le puits à explorer sont également présent. Sans oublié le donjon soit disant abandonné ou l’arbre de vie qui seront des passages obligatoires de l’aventure.

Je ne veux pas en dévoiler beaucoup plus car l’interêt du jeu est surtout de découvrir toutes ces évolutions et tous les clins d’oeil faits aux titres mondialement connus que peuvent être les Final Fantasy ou les Zelda par exemple. Sachez cependant j’ai mis à peu près quatre heures pour me rendre au boss de fin (coriace).  Du coté des défauts on notera que les musiques sont un peu redondantes et que tout a été simplifié au maximum rendant le titre plus près d’une chronique du RPG que d’un véritable jeu. Par exemple, les phases au tour par tour son assez simples et se limitent à attaquer, prendre une potion ou lancer une magie (sans gestion de points de magie).

Honnêtement Evoland n’est pas un grand jeu mais j’ai pris beaucoup de plaisir à y jouer notamment pour le coté nostalgique du titre et les multiples références aux RPG auxquelles j’ai pu jouer plus jeune. Et puis Evoland ne coute pas très cher alors pourquoi s’en priver ! A noter que le jeu est également disponible en version Mac sur Steam !

Ma note

7 Tomiiks.com

Laissez un commentaire