Test Evolve sur PS4

0

 Evolve, le dernier jeu du studio Turtle Rock Studios édité par 2K Games, est sorti depuis maintenant deux semaines. Deux semaines que j’y joue maintenant et je pense qu’avec mon expérience de chasseur émérite, je peux enfin vous en parler plus longuement. Turtle rock Studio a choisi un parti pris assez original en proposant un jeu résolument multijoueurs dont le gameplay est asymétrique. Pour faire simple, une équipe de quatre chasseur va devoir faire face à un monstre dans une des douze arènes du jeu.

evolve monstre unique vue à la 3eme personne

Quelle est la différence entre le bon et le mauvais chasseur ?

Les chasseurs n’ont qu’un seul but : griller le monstre qui se balade dans l’arène. Chaque team de chasseurs se composent de quatre éléments aux fonctions bien distinctes : un DPS, un heal, un soutien et un traqueur. Au total, il y a trois chasseurs différents pas classe. Chacun avec ses skills propres qui sont autant de gameplay différents. Ayant beaucoup pratiqué la #TeamMedic, je vous assure que jouer Lazarus ou Caira n’a rien à voir. L’un peut par exemple remettre sur pied un collègue chasseur « mort » tandis que l’autre use de grenade soignante ou inflammable. Cela apporte de la profondeur au gameplay et une prise en main vraiment différente.

Coté monstre, il y a actuellement trois grosses bestioles. Le principe est très simple lorque l’on incarne Goliath, Kraken ou Wraith. Il faut tout simplement décimer l’équipe de chasseurs ou d’atteindre le stade 3 d’évolution afin d’aller détruire le générateur principal de la colonie. Pour évoluer, il faudra chasser les autres créatures vivant sur la colonie et les ingérer. Au bout d’un moment, on pourra alors évoluer. Cette évolution n’est pas sans risque car elle nous rend sans défense pendant de longue seconde. Chaque stade d’évolution peut être résumer ainsi :

  • Stade 1 : Peu d’armure, peu de puissance, l’objectif est de fuire coute que coute afin de se nourrir et passer au stade 2. Grosso modo, on est très vulnérable même face à une team désorganisée.
  • Stade 2 : Là, on gonfle le buste. On peut affronter une team désorganisée en face à face et en sortir victorieux assez facilement. Le débat devient équilibré face à une équipe de chasseurs moyenne.
  • Stade 3 : Notre résistance, notre force et nos capacités sont boostés. Seule une team de chasseurs expérimentée pourra venir à bout de notre carcasse.

Evidemment au fur et à mesure des parties, on gagne de l’expérience qui permettent de débloquer des skills généraux (sauter plus haut, dévorer plus vite, steam pack plus performant, etc.). Réaliser certaines actions avec le monstre ou un chasseur permet aussi de faire évoluer leurs skills propres. Dans le même temps cela permet aussi de débloquer les autres chasseurs. En effet lorsque l’on débute à Evolve, on a accès à uniquement un chasseur de chaque classe et à Goliath coté monstre.

Evolve-Goliath-Evolution

Teamplay obligatoire pour accrocher des victoires

Je vais être honnête avec vous. Si c’est pour jouer à Evolve au solo, laissez tomber. Bien que l’on puisse incarner le monste ou les chasseurs (le reste des postes étant occupé par des bots), on s’ennuie ferme. ONLINE Obligatoire pour tirer la quintessence du soft. Le mieux est de jouer monstre si vous êtes seul ou bien chasseurs avec trois potes. Là, la fête va pouvoir commencer et l’on prend un pied pas possible à dézinguer du monstre en équipe ou au contraire à réduire en patée une team adverse.

Evidemment si l’on a pas trois potes avec qui jouer, le jeu nous intègre dans une équipe mais hélas le teamplay est souvent hasardeux et c’est souvent un régal pour le joueur qui incarne le monstre. A savoir que lorsque l’on joue avec un groupe de pote, chacun des membres jouera obligatoirement un rôle de chasseur. Du coup, impossible de jouer une partie ou l’un des membres du groupe est le monstre tandis que les autres le chasse. C’est vraiment dommage même si je pense que c’est une limitation intentionnelle du studio de dev pour éviter que les joueurs débloquent facilement le contenu ou gonflent leurs statistiques.

Enfin une dernière chose pour profiter au maximum d’Evolve, jouez-y au casque ! Et avec un bon si possible. En effet, le moindre son vous aidera à détecter un piège, une plante carnivore, un vol d’oiseau indiquant le passage de quelqu’un aux alentours. De nombreux petits bruits sont présents et nous immergent dans cette partie de chasse. Avec ou sans casque l’expérience n’est pas la même sauf si vous avez une belle installation sonore. En effet de nombreux sons sont à peine perceptibles, en utilisant les enceintes d’une télé par exemple, car ils se fondent entre eux.

Une politique DLC  d’une tristesse infinie

Un petit coup de gueule à passer sur les innombrables DLCs que comportent le jeu. Des skins, des chasseurs supplémentaires et des monstres (béhemot en premièr lieu) supplémentaires à récupérer contre un tarif tout bonnement exhorbitant ! Comptez cinq euros pour un type de skin pour une classe donnée ou sept euros pour un type de skin pour les monstres et quinze euros pour Béhémot (pas encore disponible pour le moment). Enfin Le season pass offre quatres nouveaux chasseurs et 1 skin de monstre pour vingt-cinq euros…. Evidement les skins ne servent à rien et devrait tout simplement être gratuit et l’on peut se demander pourquoi les quatres chasseurs supplémentaires ne sont pas intégrés dans le jeu directement à sa sortie.

DLC Evolve Joke

Bien sûr, les skins ne sont pas intégrés au season pass… Money is money.

Un brin répétitif

Mon expérience avec Evolve est plutôt bonne mais si je trouve que l’on commence à tourner à rond. En effet, si la base du jeu est très sympa et interessante, le contenu s’épuise vite. Les parties en tant que chasseur se résume souvent à courir, bloquer le monstre dans un petit périmètre (merci l’arène mobile) puis à faire feu. Tandis qu’en tant que monstre, c’est fuite, se nourrir, évoluer au stade 3 puis aller bouffer du chasseur. Certains challenge pour débloquer les derniers chasseurs sont un peu casse couille également. Du coup lors de certaines parties, j’ai plus pensé à monter les skills qu’à chasser intelligement. Reste que la réalisation globale du jeu est plutôt bonne. Le parti pris du gameplay asymétrique est très sympa et c’est vrai que dès que l’on joue entre potes, Evolve prend une tout autre dimension, celle d’un jeu fun, dynamique et grisant.

Ma note

7 Tomiiks.com

Laissez un commentaire