Jeux vidéoTests jeux vidéo

Test FIFA 21, en attendant la version nextgen

Les années se suivent et se ressemblent pour FIFA 21. A cheval entre deux générations de consoles, ce cru 2021 est en berne tant sur le gameplay que sur les modes de jeu. Peu de grosses nouveautés, on est clairement sur une évolution de FIFA 21 plutôt qu’un nouveau jeu. Et avant de commencer à entrer dans le détail j’ai envie de pousser un gros coup de gueule ! Comment peut on faire un jeu qui rame autant dans les menus (sur PS4 slim) ? C’est dingue et ça m’a rendu fou durant toutes mes parties… Sérieusement c’est incompréhensible.

Mbappe comme en vrai, 1 but pour 10 occaz ratées

FUT, la machine à cash de plus en plus contesté

Si je trouve le mode FUT toujours aussi cool, il est vrai qu’il est de plus en plus contesté. En faute, des lootbox aléatoires et des joueurs compulsif qui dépensent des fortunes pour avoir l’équipe la plus compétitive possible. Il en reste pas moins que ce mode est ultra complet et dispose d’un nombre de challenge hallucinant. On va du versus online classé à des coupes online en passant par des modes totalement loufoques comme celui ou à chaque remise en jeu du ballon, l’équipe en sa possession dispose d’un bonus stratosphérique (super accélération, tir surpuissant, dribble ultra rapide, etc.). L’objectif étant toujours d’enchainer les victoire afin d’acheter avec la monnaie virtuelle des packs de cartes. Ceux-ci contiennent des joueurs bien sûr mais également de quoi customiser votre équipe (contrats, entraineements, votre stade (tifos, chant des supporters, couleurs des gradins…) et vos couleurs (fanion, maillots…).

FUT FIFA 21
Mes débuts à FUT 21

Le mode aventure cède sa place à Volta

Cette année, point de mode aventure comme par le passé. Alex restera au chaud avant de revenir peut être pour FIFA 22. Cette fois-ci, l’histoire prendra place dans le mode Volta (FIFA Street). Des favélas de Rio jusqu’au toits du monde de Dubaï, notre avatar et sa clique devront jouer au 4 coins du monde pour se faire un nom sur le bitume. Le mode Volta s’épaissit et dispose maintenant du jeu en ligne en équipe. Il y a également de nombreux éléments comestiques et des joueurs stars à débloquer. Franchement c’est très grisant. Et mention spéciale au terrain à Paris qui se situe dans une rue à l’arrache comme lorsqu’on créait des terrains avec nos cartables étant plus jeune.

FIFA 21 Volta

En vrai, je crois que j’ai passé plus de temps sur ce mode que sur tous les autres. La variété des terrains (avec ou sans murs, petites ou grandes cages, sur la plage ou sur le toit d’un immeuble), des compositions (3vs3, 5vs5, etc.) et la variété des joueurs/joueuses que l’on rencontre font qu’un match ne ressemble jamais à un autre. Et puis il y a ce petit côté grisant de la victoire qui permet de recruter un joueur de l’équipe adverse ^^ On s’amuse également à passer de nombreuses heures sur la boutique virtuelle qui permet de saper ses joueurs comme on le souhaite. Une panoplie de fringues assez conséquente qui permet de créer une équipe unique à notre style !

FIFA 21 VOLTA Avatar
Ouais, c’est mon avatar !

Et le gameplay dans tout ça ?

Résolument tournée vers l’offensif, c’est un vrai calvaire de défendre dans cette mouture. Du coup, si le joueur contre lequel vous jouer est meilleur que vous, ce sera quasiment impossible de réaliser un hold-up. On retrouve toujours les « macros ». Ce sont des actions de jeux qui fonctionnent toujours quoiqu’il arrive 🙂 Cette année, je trouve que les frappe croisée en angle fermé au premier poteau passe neuf fois sur dix. C’est rageant d’autant que dans la réalité c’est la première chose que l’on apprend à un gardien. Mais globalement, il y a un réel manque dans l’équilibrage du jeu et des joueurs. Les gardiens sont de vrais passoires également. Je me demande pourquoi l’IA des gardiens est autant aux fraises. EA nous a habitué à sortir plusieurs patchs pour corriger tout cela les semaines/mois d’après lancement. Espérons que cela ne va pas trop tarder et que les équipes ne sont pas toutes full sur le patch next-gen.

FIFA 21 landscape

En résumé, FIFA 21 reste un FIFA dans l’âme et les habitués ne seront pas dépaysés. Clairement cette année est peut être celle ou ne pas acquérir le nouveau FIFA sera le moins préjudiciable. J’attends surtout la mise à jour (gratuite) PS5 / Series X afin de voir un bond graphique et j’espère aussi un bond dans le gameplay. Et si ce n’est pas le cas, il faudra alors attendre un an et la sortie de FIFA 22 pour voir le gap tant attendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page