Jeux vidéoPCTests jeux vidéo

Test Football Manager 2019 sur PC, agile comme Bebeto

Dans la vie y a deux choses avec lesquelles il ne faut pas trop rigoler, le papier de déclaration à la douane américaine mais surtout ne rigolez pas avec le nouveau cru de Football Manager. En tout cas je ne vous laisserai jamais faire !

Comme chaque année, Tomiiks me laisse exprimer ma fougue et ma passion pour le meilleur jeu de l’année avant de me refoutre dans ma cave (ndlr je lui file quand même un sandwich de temps en temps). Je profite donc de ce moment de liberté pour vous faire part de mes émotions. Parce que la vie c’est ça, c’est être heureux ! Et moi, quand Football Manager sort, je suis heureux, donc faut que je vous le partage. Comme ça vous serez peut-être heureux, parce que votre vie est certainement naze, ne mentez pas ! La preuve vous êtes encore en train de lire cet article !

Y a quoi de nouveau alors ?

Pour ceux qui le savent et connaissent la série, chaque nouvelle édition du jeu n’apporte pas forcément un flot de changements ultras conséquents. Mais rien qu’en tenant à jour leur base de données, qui est immense, Sports Interactive Games réalise chaque année une prouesse qui nous permet bien souvent de connaître avant l’heure des joueurs qui, comme M’Bappé, Verratti ou Aréola, auront une carrière de professionnel plutôt savoureuse.  

N’allez pas croire non plus que Football Manager est une boule de cristal. Que chacune des pépites (appelés Wonderkids) détectée par les scouts de SI Games aura une carrière de ballon d’or. Cependant, il est vrai qu’ils savent détecter les talents dans le monde entier.

Autre élément qui s’améliore avec le temps, le moteur 3D pour plus d’immersion. Je ne vous cacherai jamais que je préfère toujours le mode subbuteo 2D vue du dessus qui est pour moi fondamental pour pouvoir réaliser mon job et obtenir des résultats ! Bah ouais quoi l’immersion c’est cool mais ça vous donnera pas les 3 points de la victoire !

Plat du pied, accessibilité

J’ai tendance à dire que les années impaires ne sont pas les plus fournies en matière de nouveauté et cette année ne me contredira pas. Là où Football Manager 19 faits plus fort que son prédécesseur c’est en s’ouvrant encore un peu plus aux débutants en offrant enfin des didacticiels permettant à bon nombre de managers en herbe de mettre le pied à l’étrier, de chasser ses craintes et de goûter le fruit défendu à pleines dents.

FM 2019

En plus d’enlever certains éléments que seul les plus hardcore sont capables de comprendre et de mettre en oeuvre jusqu’alors, SI Games a doté Football Manager 2019 d’un nouveau système de configuration des tactiques. Ce qui vous permettra de faire jouer votre équipe dans un style prédéfini comme le “Tiki Taka” ou le “Park The Bus”. Non pas que ce n’était pas possible dans l’opus précédent, au contraire mais ce n’était pas accessible car oui c’est exactement ce que cherchent les développeurs du jeu, rendre enfin accessible leur bébé !

FM 2019

Et moi qui joue à ce genre de jeux depuis plus de 20 ans je suis ému de constater que mes neveux qui ont moins de 20 ans justement sont capables de se lancer dans une partie sans crainte ! C’est comme si je partageais ma passion sans avoir à donner tous mes secrets 😀

Autre changement annoncé en grande pompe mais qui m’en a touché une sans faire bouger l’autre c’est le nouveau logo et la nouvelle charte graphique de la licence. Oui c’est propre c’est joli et ça fait du bien aux yeux mais ce n’est pas important pour nous !

Est-ce qu’il faut l’acheter ? attendre qu’il baisse ? ou acheter le prochain ?

Si c’est une question que vous vous posez, c’est que vous n’avez jamais plongé ou alors que vous n’avez pas replongé depuis très longtemps. Sachez-le chaque version de Football Manager est une passerelle vers la prochaine version, faire l’impasse sur une ou deux versions peut vous pénaliser dans votre performance.

Même si vous vous y intéressez en fin de saison, si l’investissement temporel dans ce jeu ne vous fait pas peur, foncez n’attendez pas le prochain, vous emmagasinez de l’expérience et vous serez meilleur sur la prochaine version !

Parlons de mes parties

Chaque année, je lance une partie et je n’en gère qu’une seule pendant toute l’année. C’est un choix personnel et c’est une façon de jouer qui me regarde. Mais chaque année j’abats pas moins de 40 saisons dans une partie avec un seul club, au final c’est ce que j’aime faire ! Et vous ?

FM 2019

Du coup, chaque année se pose la question du choix du club et de l’histoire que je veux vivre. Bien souvent c’est le choix du coeur et je prends donc mon club de coeur, le Barça que je supporte depuis 36 ans maintenant ! Mais souvent je me lance un défi, j’ai porté au sommet des clubs comme Marbella, le Paris FC ou Blackpool. J’ai remporté la ligue des champions de nombreuses fois avec chacune de ces équipes.

Cette année mon choix s’est porté sur le club de la ville de mes ancêtres à savoir le Malaga C.F.. Mais pourquoi ce choix ? C’est un choix de défi, Malaga a sombré en Liga l’année dernière au point d’être relégué en deuxième division. En Espagne cette équipe a longtemps porté le surnom d’ascenseur car elle ne faisait que descendre/remonter chaque année.

Jusqu’à l’arrivée à la présidence d’un Cheikh Qatari en 2010, ce qui propulsa Malaga 3 ans plus tard en quarts de finale de la ligue des champions. Mais voilà en 2014 et donc après 4 années d’investissements colossaux il a décidé de ne plus investir le moindre euro de sa poche dans le club. S’ensuivirent des années décevantes malgré des recrutements bien sentis. D’ailleurs je vous laisse le screenshot de mon meilleur recrutement de la saison !

FM 2019

Pour la Passion

Au delà d’un jeu de gestion, ou d’un jeu de Football, pour moi Football Manager c’est d’abord un RPG parce que j’y consacre une part importante de mon temps de jeu quotidien. Je m’implique au point de ressentir de la souffrance dans la défaite, de la joie dans la victoire. Mes joueurs sont comme mes enfants, je suis heureux de les voir réussir, me sens trahis lorsqu’ils me quittent, pleure quand ils prennent leur retraite, souffre quand ils sont blessés.

Je le dis souvent à Tomiiks, l’important c’est de jouer avec votre âme (lui il n’en a pas !), de le faire pour se divertir et pour prendre du plaisir. Pas pour performer !

Comme chaque année, je ne vous conseille qu’une chose c’est de vous y mettre et je remercie du fond du coeur toute l’équipe de Sports Interactive Games pour rendre possible toute cette magie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.