Test de Guacamelee sur PS Vita

3

Guacamelee est un jeu de plateforme disponible sur PS3 et PS Vita. Ayant pas mal de transport en commun à effectuer depuis mon déménagement, c’est donc naturellement que je me suis tourné vers la version de la console portable de Sony. Il s’agit du second jeu sur PS Vita de Drinkbox après tales from space mutant blobs attack.

guacamelee heros versus Calaca

Dans Guacamelee, l’histoire sous son air très classique prendra rapidement un tournant farfelu. On y incarne un homme qui voit son village dévasté et l’élue de son coeur kidnappée. L’auteur de ce méfait ? Un certain Calaca dont on découvrira les desseins et la raison de son comportement bien plus tard. En voulant s’interposer, notre héros se fait tuer … Enfin pas vraiment car sa destinée est toute autre. En enfilant le masque sacré des luchador, une nouvelle force va s’emparer de lui. Elle va lui permettre de naviguer entre le monde des vivants et des morts. S’ensuivra une aventure loufoque où des personnages haut en couleurs se succéderont. On notera une femme névrosée délaissée par le méchant du jeu, un sage qui se transforme en chèvre pour passer le temps, un pistolero à la tête de feu qui carbure à la Tequila ou encore un coq professeur de catch.

Guacamelee Calaca

Le gameplay mettra vos nerfs à rude épreuve par moment car Guacamelee est avant tout un jeu de plateforme où le timing est primordial. Que ce soit pour se débarrasser de ses ennemis ou pour progresser aux travers des différents tableaux qui mèneront notre Luchador au repère de Calaca, il faudra jouer de la manette avec dextérité. Jamais frustrante, la difficulté du soft m’a quand même fait lâcher quelques noms d’oiseaux parfois. Aux nombres de 4, les pouvoirs offensifs spéciaux (uppercut, coup de boule, écrasement, super coup de poing) ont tous une couleur associée qui se manifeste par une légère trainée quand le coup est donné. Ceci est important car certains ennemis ont un bouclier qui ne peut être défait pendant un temps donné que si le coup correspondant a fait mouche. Cela rajoute une touche technique aux affrontements et rends les combats contre les boss assez retords.

Guacamelee plateforme

Coté graphismes, Guacamelee propose des couleurs flashy directement liées à l’univers de la lutte mexicaine. Couplées à un univers très géométrique, cela nous donne un style original et plaisant. Le jeu est également très fluide et je n’ai noté aucun ralentissement sur la PS Vita.

Guacamelee fight

Au final, Guacamelee offre une aventure rafraîchissante aux répliques savoureuses avec cette dose d’originalité qui est plus que bienvenue en ces temps de suite à répétitions sans évolutions majeures. Pour une dizaine d’euro, je ne peux que trop vous conseiller de vous lancer dans cette aventure. Réveillez le lutteur qui sommeille en vous et partez sauver votre promise.

Ma note

8 Tomiiks.com

3 commentaires

  1. Il est bien sympa ce jeu ! Je l’ai eu gratuitement via l’abonnement PS Plus, ça permet de faire des chouettes découvertes. Mais bon je suis bloquée… haha

  2. Oui, je l’ai récupéré comme ça aussi, le PS Plus c’est quand même vachement rentable niveau jeux offerts.
    Et oui aussi, certains passages sont assez chaud. J’ai eu beaucoup de mal sur le boss tigre/panthère.

  3. Trop de jeux à finir pour le moment mais, je compte bien m’y attaquer prochainement 🙂
    Merci pour ton avis, je constate que beaucoup apprécient ce petit jeu !

Laissez un commentaire