Jeux vidéoPlayStationPS4Tests jeux vidéo

Test JackQuest : The Tale of the Sword sur PS4 Pro

JackQuest est un Metroidvania sorti le 24 janvier 2019 sur PC, Ps4, Xbox One et Switch. Développé par l’indépendant Brésilien NxGames, il est également distribué chez nous en version physique par Red Arts Game.

JAck et Nara

Encore une bien-aimée à sauver

L’histoire de JackQuest : The Tale of the Sword tient sur un post-it. Elle est pourtant prétexte à une aventure dont mes nerfs n’en sont pas sortis indemnes. Alors que Jack et la charmante Nara échangent leurs voeux d’amour sous une nuit étoilée, un incident se produit. L’orc Korg sort de terre et kidnappe Nara. Sans hésitation, Jack s’enfonce sous terre pour la retrouver. Coup de chance, ils tombent sur une épée qui parle. Il s’agit d’un héros emprisonné en son sein. Tous deux partent alors sauver l’élue du coeur de Jack.

C’est alors que s’ouvre à nous un dédale à rendre fou. En effet, au départ de l’aventure, je n’avais pas de carte pour m’y retrouver. On déambule alors à l’aveugle dans des environnements très similaires. Ce qui ne facilite pas du tout la progression. Les trois premiers boss offrent des bonus qui permettent de progresser dans l’aventure dont le double saut et l’accès à une carte hyper mal fichue. Celle-ci sera nécessaire tout de même pour vous y retrouver.

auberge

Le gameplay de JackQuest : Simple et efficace

Le gameplay reste très simple. Un bouton pour sauter, un autre pour mettre des coups d’épée et un dernier pour un coup spécial. Comme tous les métroïdevania, le principe sera de revenir sur ses pas de temps à autre. En profitant d’une nouvelle compétence, il sera ensuite possible d’accéder à une autre partie du labyrinthe.

Petit conseil, le jeu est dur, très dur alors avant de partir à l’assaut des boss, essayer de fouiner partout. Des coeurs de vie supplémentaires se cachent dans les méandres de ce labyrinthe et vous seront d’une grande aide pour vaincre les boss ou passer un passage ardu. Enfin un arc se cache dans un recoin. S’il n’est pas obligatoire de le récupérer pour finir le jeu, il vous sera d’une grande aide face au boss final.

Hydre

Des défauts, il y en a !

JackQuest : The Tale of the Sword est loin d’être parfait. Le champs de vision est très faible. Cela empêche d’anticiper les actions des ennemis ou les pièges qui parsèment le dédale. D’autres part la gestion du timing du double saut est parfois hasardeuse sans que l’on comprenne pourquoi. Enfin, la gestion des points de vie est très compliqué et l’on peut se retrouver à une pierre de sauvegarde avec un seul demi-coeur sans possibilités d’en acquérir d’autres…

La mort

Et hop, le platine de JackQuest est à moi

Tout ceci ne m’a pas empêché d’aller chercher le platine du jeu. En trois heures, j’ai pu finir l’aventure et dénicher les quelques collectibles nécessaires. Le plus difficile est de se repérer dans ce labyrinthe. J’ai dû me référer à un guide pour trouver les derniers coeurs tellement ça me rendait fou. Vous allez me dire que trois heures c’est court pour un heure. Et je vous dirai oui c’est vrai. Mais le prix serré du jeu est en adéquation avec la durée de vie. Comptez 12 € en démat et 25 € en boîte. Pour terminer, j’ai bien aimé l’OST du jeu. Les bruitages, eux, se font un peu trop discrets. Mais la musique, quant à elle, est dans le bon tempo du jeu.

Platine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer