Mes Tests JV

Test The King of Fighters XV sur PS5

Alors que Street Fighter 6 vient tout juste d’être annoncé, cela m’a donné envie de (re)lancer un jeu de versus fighting. Et ça tombe bien puisque The King of Fighters XV vient tout juste de sortir. Je vous l’avoue d’entrée, ma connaissance des KOF se limite à Mai <3 et aux jeux Neo-Geo Pocket Color. D’ailleurs je viens tout juste de me récupérer King of Fighters R2 sur NGPC. Bref tout ça pour dire que les jeux de baston ne sont pas légions en ce moment. Alors profitez-en, un cross-over des licences SNK qui se mettent sur la gueule, ce n’est pas tous les jours que ça arrive.

THE KING OF FIGHTERS XV Stage Metal Slug
SNK oblige, on a droit à un joli stage dédié à Metal Slug

Pour les débutants et les experts

The King of Fighters XV est un épisode vraiment cool. Je suis loin d’être un expert donc j’éviterai de rentrer dans les détails techniques. L’important c’est que j’ai kiffé y jouer. Oui, la prise en main est rapide pour peu que l’on se renseigne sur les spécificités du jeu. Shatter Strike, Guard Crush, Max Mode, EX special move, Cancel, les ingrédients qui font le sel des jeux de baton sont bien là. Mais rassurez-vous, ça s’appréhende rapidement. Leur maitrise, quant à elle, demandera de l’entrainement évidemment. Enfin si vous ne voulez vraiment pas creuser le gameplay, il existe le Rush Combo qui permet en martelant le même bouton de sortir un combo et un finish explosif.

THE KING OF FIGHTERS XV Stage Parc d'attraction
Autre stage réussie, celui du parc d’attraction hanté

Trois vaut mieux qu’un !

Je me rends que j’ai complètement oublié d’en parler. Le setup des matchs reprend le classique 3 vs 3 où les combattants prennent la relève de leur équipier à terre. Cependant ce n’est pas du tag team et il n’est pas possible comme dans DB FighterZ par exemple de switcher ses combattants en plein fight. Tiens en parlant d’eux, le roster est plutôt conséquent : 39 combattants prêts à en découdre day one ! Sans oublier les DLCs « payant » qui promettent déjà 6 personnages supplémentaires.

THE KING OF FIGHTERS XV
Admirez la souplesse

Le framerate avant les envolées graphiques

The King of Fighters XV offre un framerate stable à 60 fps. Cela nous offre un jeu ultra fluide, dynamique et aux animations ultra-léchées. Toutefois, si cela ne m’a pas gêné dans le feu de l’action, les graphismes témoignent clairement d’un manque de budget dédié. Les décors sont très inégaux et manquent cruellement de vie et d’animations. Les combattants eux manquent de caractère, c’est top lisse, ça manque de détails. Même constat pour les effets spéciaux. En 2022, j’en attends tout simplement plus.

Mai de coeur, Kula de style

Rollback netcode

Le code réseau de The King of Fighters XV est très stable. Il implémente d’ailleurs le Rollback netcode. Et plutôt que me perdre dans des explications, je vous enjoins de lire cet article sur le sujet. C’est un peu long mais c’est très complet. La partie sur le Rollback netcode et ses avantages se situe plutôt en fin d’article.

En d’autres termes, le rollback permet à chaque machine de casser temporairement la règle du lockstep. Le jeu peut afficher des choses différentes pour chaque joueur en fonction de la qualité de la connexion et de ce qu’il se passe au moment des rembobinages. Cependant, le jeu se corrigera toujours lui-même pour afficher la même chose aux deux joueurs lorsque les inputs sont reçus quelques frames plus tard.

basgrospoing.fr
KO Technique !

Bref, vous l’aurez compris même si la série des KOF reste un plaisir d’initié, ce 15e épisode offre une porte d’entrée aux nouveaux joueurs. Entre son mode Story pour les débutants, les modes entrainements et missions pour les plus aguerris, il y a de quoi se faire la main avant d’attaque la partie online qui a été particulièrement soigné. Un très bon cru 2022 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page