Test Logitech G602, souris gaming sans fil

3

J’ai récemment reçu la souris sans fil Logitech G602. Après une semaine d’utilisation, je vais enfin pouvoir vous partager mon ressenti. Cette nouvelle souris prend à revers la précédente de logitech, à savoir la G700. En effet alors que cette dernière souffrait d’un manque d’autonomie flagrant, Logitech a fait de l’autonomie de la G602 l’un de ses principales arguments de vente. Mais avant de parler de ce point crucial, je vais m’attarder sur le design et les spécificités de cette souris.

Design

Le design de la souris est assez sobre. Parée de noir et de gris, elle prend sa place discrètement sur un bureau. Elle dispose d’une molette crantée, de cinq boutons sur le dessus de la souris et enfin de huit boutons sur la tranche dont deux servent uniquement à faire jolie. En effet, le premier sert d’indicateur de la sensibilité de la souris (DPI) et le dernier tout simplement à rien. Il ne sont d’ailleurs pas clickable. On notera une petite ailette permettant de poser son pouce. Enfin, point qu’il faut absolument que je précise, nos amis gauchers ont été oubliés. La G602 n’existe que pour droitier !

Logitech G602 boutons programmables

Fonctionnalités

Afin de pouvoir personnaliser les onze boutons qui composent la Logitech G602, il faudra télécharger le soft Logitech Gaming Software. Assez intuitif, il permettra de programmer chaque bouton de notre souris comme bon nous semble. Elle est équipée d’un capteur Delta Zero permettant d’aller de 250 à 2 500 dpi. Personnellement je tourne en 1800 dpi pour une résolution de 1920×1080. Néanmoins certains joueurs qui jouent à des FPS dans des résolutions plus importantes risquent d’être bridés par les 2500 dpi max. Je pense tout de même qu’il s’agira d’une minorité de joueurs. Le bouton sur le dessus (voir photo ci-dessous) permet de passer du mode endurance (économie d’autonomie) au mode performance. Normalement le mode performance propose une meilleure sensibilité et un meilleur temps de réponse lorsque l’on appuie sur les boutons. Je dis normalement car dans les faits je n’ai pas senti de réel différence. Mais peut être que mon niveau ne me permet pas de tirer totalement parti de cette fonctionnalité ? Du coup je suis resté en mode endurance pour gagner en autonomie.

Logitech G602 de dessus

Une autonomie gargantuesque 

J’y arrive enfin. Logitech annonce une autonomie record sur la G602. En effet, en mode endurance ce n’est pas moins de 1400 heures d’utilisation qui sont annoncées. Attention ce chiffre est à prendre avec précaution, voici un tableau récapitulatif de l’autonomie annoncé selon certaines conditions :

Nbr de pile Autonomie (heures)
Mode endurance 1 pile 700
2 piles 1400
Mode performance 1 pile 125
2piles 250

Et oui, il est possible de faire fonctionner la souris avec une pile. Au delà de l’impact sur l’autonomie, c’est le confort d’utilisation que le joueur peut être amené à chercher. En effet le poids de la souris passe de 154 g avec deux piles à 130 g avec une pile (testé avec des piles alcaline duracell). Attention aux chiffres sur l’autonomie, ils correspondent à des piles alcalines. En effet, l’autonomie sera toujours moindre avec des piles rechargeables/accus (environs 3 fois moins).

Logitech G602 face

Et à l’usage ?

A l’usage la Logitech G602 propose une glisse fluide et une excellente prise en main. Sa taille que je situerais entre ma Kinzu V2 Pro et ma G500 est au final un bon compromis pour moi. La possibilité de changer à la volée la sensibilité de la souris est également un bon point qui permet de passer d’un jeu à de l’utilisation bureautique sans avoir à tout reconfigurer. Le seule manque que je vois c’est la molette à cran. Les crans ne sont pas très marqués et surtout, il est impossible de passer la molette en roue libre. C’est une habitude que j’avais prise sur ma Logitech G500.

Logitech G602 coté

Disponible à 79,90 € (mais trouvable à 59.90 chez amazon en ce moment) la Logitech G602 est une souris offrant une bonne prise en main et réunissant tout ce qu’il faut pour jouer dans de bonnes conditions. Si les puristes ne verront en elle qu’une souris sans fil et donc non faite pour jouer, les autres y verront une alternative sérieuse pour remplacer leur G700 dont l’autonomie est un désastre par exemple. Me concernant, je la trouve plutôt cool. De là, à remplacer ma G500 ? j’hésite encore. En effet, j’y perdrais la possibilité de passer en roue libre mais j’y gagnerais en boutons programmables, ce qui est finalement un plus indéniable pour moi qui joue plutôt à des jeux de rôle qu’à des FPS sur PC !

Ma note

7.0 Tomiiks.com
  • Design / Finition 7
  • Performance 7
  • Prix 7

3 commentaires

  1. Pour une souris de se type pour gamer et avec beaucoup de présision mais pour les gaucher quel est le type que vous me référer.

    Merci Beaucoup.

    • aTu peux t’orienter vers la Razer DeathAdder Edition pour Gauchers par exemple ou la Razer Naga 2014 pour Gauchers également si tu souhaites de nombreux boutons sur le coté.

  2. Je vous conseille vraiment de pas l’acheter à cause des beug de la molette qui marche plus au bout de 3 mois plus un autre problème il me dise que j’ai plus de battrie au bout de 30 mi et que pourtant que j’ai mu des noeuf pour 90€ la souris qui bug si j’aurais su je choisir une autre

Laissez un commentaire