Jeux vidéoPlayStationPS4

Test de MediEvil Remake sur PS4 Pro

MediEvil est un de ces jeux qui sent bon la naphtaline. Et je m’en rappelle bien car en 1998 j’avais succombé au charme de ce jeu sorti presque incognito. C’est ainsi que je fis connaissance avec Sir Daniel Fortesque. Erigé en héros alors qu’il avait succombé à la première salve de flèches dans la bataille contre l’horrible Zarok, le voilà qui revient à la vie. Rappelé d’entre les morts, il a l’occasion de sauver le royaume et réhabiliter sa légende mise à mal par ceux qui connaissent la vérité. Car Zarok est de retour, et il a bien décidé de prendre sa revanche.

Sous l'eau

Sir Dan reprend du service

MediEvil est un jeu d’action croisé avec quelques phases hack’slash et de plateforme saupoudré de quelques énigmes sous forme de puzzle très très simple. Un savant mélange bien équilibré qui m’avait tenu en haleine plusieurs heures durant sur PS1. Une aventure tantôt sérieuse et tantôt loufoque dont la durée de vie touche les six heures environ pour clore l’aventure principale. Compter entre 15 et 25 minutes par niveaux sachant qu’il y en a une vingtaine. Sans doute un peu plus pour ceux qui n’ont pas connu le MediEvil original ou qui voudraient trouver tous les calices de héros et débloquer par la même occasion de nouvelles armes et bonus.

Crypte De daniel Fortesque

Un véritable bond graphique

Graphiquement ce remake est très plaisant. Sa direction artistique et son atmosphère Tim Burtonesque toutes droit sortie d’un compte d’Halloween sont toujours au rendez-vous. Et les graphismes ont été revu au goût du jour. comme l’attestent les différents screenshots de l’article. Même les musiques, un point fort de l’épisode original, ont eu droit à un réarrangement pour l’occasion. D’ailleurs la bande originale fera des merveilles pour votre soirée d’Halloween, pensez-y ! Les différents niveaux n’ont plus rien à voir visuellement avec le jeu de 98 tous comme les boss, fourmi géante, démons, citrouilles géantes et j’en passe.

cimetierre

Un gameplay fidèle au MediEvil original

Quant au gameplay, celui-ci n’a pas bougé d’un iota. Certains seront contents (comme moi) de retrouver le jeu tel qu’il l’était avec en bonus des graphismes rehaussés. D’autres pesteront en se disant que le gameplay a trop vieilli et que les développeurs auraient pu améliorer cet aspect. Mouais, perso ce gameplay a l’ancienne m’a très bien convenu et j’ai eu l’impression d’être à nouveau ce gamin de 15 ans qui découvrait le jeu.

Citrouille

La caméra de l’angoisse

Par contre, c’est vrai, la gestion de la caméra est toujours aussi dégueulasse. Et cela pourra arriver de galérer avec le joystick pour tenter de trouver un angle de vu salvateur pour « voir » le zombi vous taillader l’os. Mise à part ce désagrément, j’ai bien kiffé me replonger dans MediEvil en pleine période d’Halloween. Disponible à 29,99 €, je trouve ce remake de MEdiEvil fidèle au jeu original, et c’est finalement ce que j’attendais.

Piège

Et puis, il y a eu quand même de petits rajouts. En effet, des âmes de défunts se sont perdus dans chaque niveau (à débloquer dans l’avant-dernier chapitre). Il faudra non seulement les retrouver mais aussi les libérer en trouvant le lieux adéquat. Cela offre un petit challenge en plus et débloque un bonus vraiment cool : le jeu dans sa version originale de 1998 ! Et puis pour tout vous dire, je suis même cherché le platine du jeu . Il s’agit là de mon 46e platine ! On tente les cinquante avant la fin de l’année ?

Hall Des héros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer