Test NBA 2K14 sur PS4

1

Ça faisait longtemps que je n’avais pas touché à un jeu de basketball sur console. De mémoire, ça remonte à la PS2 pour tout vous dire. Mais après avoir vu les premiers extraits de ce NBA 2K14, je n’avais qu’une envie, remettre ma paire de Air Jordan et aller fouler les parquets de la NBA. Et autant vous le dire tout de suite, j’ai pris et je continue à prendre un plaisir fou en jouant à NBA 2K14.

Comparatif NBA 2K14 versus 2K13 versus REAL

Avec ce NBA 2K14, 2K nous propose de ramener la NBA dans notre salon. Les graphismes sont incroyablement réalistes. Les proportions des joueurs sont très bien respectées et je n’ai pas eu l’impression de gérer des clones. Les visages et les animations faciales des joueurs offrent un rendu immersif au possible. La physique de la balle est également traitée avec soin. Elle ne semble pas coller à la main des joueurs ni être bloquée sur des rails. Là-dessus, la série des NBA 2K était déjà plutôt bonne mais il est bon de le rappeler pour ce nouvel épisode. Enfin que serait un match de NBA sans son stade, son public et son ambiance ? Et bien NBA 2K14 assure aussi le spectacle dans les tribunes et sur les bancs de touche. Le coach s’égosille tandis que les rookies piaffent d’impatience sur le banc. Les spectateurs donnent de la voie et mettent une ambiance de folie. Non vraiment ce NBA 2K14 est une vraie réussite.

NBA 2K14 Kobe Bryant

Coté gameplay, le jeu s’avère très technique et il ne faudra pas hésiter à passer par le tutoriel pour ceux qui ne sont pas familier de la licence. Sinon gare à la raclée dès le premier match. C’est que j’ai fait d’ailleurs, la raclée en premier puis le passage par le tutoriel. Celui-ci est très bien foutu et nous apprend tous les gestes par des exercices simples et rapides (et en plus ça rapporte un trophée). les mouvements ne s’arrêtent pas à des feintes de tir ou des dribbles. Faux départ en deux ou trois temps, obstruction, mise en échec, tout y est. Si la prise en main est douloureuse, on apprend vite et du coup l’amélioration de son niveau de jeu se fait vite sentir et procure une satisfaction non négligeable.

NBA 2K14 gameplay

Concernant les modes de jeu, j’ai surtout joué au mode carrière dans NBA 2K14. J’y ai créé un avatar qui a pour but de devenir tout simplement et très modestement le meilleur joueur de la NBA ! La création de son avatar est plutôt sympa. On y choisit notamment son poste et son profil qui donneront divers bonus de compétence. Au départ, je ne suis qu’un rookie qui cherche à se faire drafter afin de débuter en NBA. Enfin débuter est un bien grand mot car ça a démarré par deux matchs sur le banc … Puis les premières minutes de jeux où il faudra faire ses preuves afin de gagner la confiance du coach et de ses partenaires avant d’obtenir une place de titulaire. On gère également sa carrière comme par exemple nos envies de transfert vers tel ou tel club.

Bien que scripté (pour les événements), le mode carrière est vraiment sympa. On grimpe les échelons en même temps qu’un nemesis qui deviendra notre meilleur adversaire mais néanmoins meilleur pote (un peu à la mode San Goku et Végéta). Des events viennent briser la monotonie de la saison régulière. Par exemple, lors d’un match j’ai raté pas mal de lancer franc. Et bien, le coach ma forcé à réaliser une épreuve de lancers franc durant un entrainement : réussir 50 lancers franc d’affilés sans en rater plus d’un à la suite. Chaque match nous rémunère. Avec cet argent, il est possible d’acheter des fringues, accessoires mais surtout d’améliorer les compétences de son avatar pour le rendre meilleur.

A noter que pour vous aider à améliorer les compétences de votre avatar, il existe une application iPhone/android vous permettant de pronostiquer les résultats des matchs réels et de jouer à une loterie chaque jour. Cela permet de gagner de la monnaie du jeu à dépenser pour améliorer les statistiques de votre joueur.

NBA 2K14 m’a offert ma première claque sur nextgen. Graphismes époustouflants, animations fluides, ambiance surchauffée, NBA 2K14 porte fièrement les couleurs du basketball américain. Le mode carrière bien que scripté offre une immersion plutôt sympa qui pousse à relancer plusieurs matchs tous les jours pour accéder au titre suprême de MVP.

Ma note

8 Tomiiks.com

Laissez un commentaire