Test NBA 2K16 sur PS4

0

Après un épisode 2015 de très haute facture, je me demandais ce que 2K Games allait pouvoir m’offrir de nouveau cette année pour NBA 2K16. Ce que je peux vous dire tout de suite, c’est que 2K Games ne souhaite pas avoir de sitôt la franchise d’EA (NBA Live) sur ses talons. En effet, tout est fait pour que NBA 2K16 continue de tenir sa place de leader tant sur le plan technique que sur le plan du gameplay.

NBA 2K16_20151101184425

Une technique toujours impéccable

Bon ok, la série des NBA de 2K a toujours montré une belle disposition pour mettre en avant les capacités d’une console. Et encore une fois, la rétine est agréablement flattée lors des matchs. Un public présent, un stade vibrant et des joueurs dont la modélisation s’affine chaque année un peu plus rendent cette simulation tout simplement exceptionnelle. Les courses, les mouvements de passe, tir ou feinte sont criants de réalité. Petit bémol, il arrive encore quelques fois où l’animation d’un joueur se déclenche de façon un peu bizarre. Entendez par là que j’ai l’impression que le joueur glisse sur le sol afin de réaliser l’animation voulue alors que physiquement ce serait impossible dans la position de départ du joueur. Ça reste anecdotique mais il faut chercher la petite bête parfois.

NBA 2K16_20151101180908

Je suis nul au shoot ou bien ?

Tout le système de passe a changé et je le trouve beaucoup plus simple à mon goût. La configuration des touches me semble bien plus intuitive. En gros il y a un bouton dédié pour :

  • Passe classique
  • Passe avec rebond
  • Passe lobée
  • Tir

Du coup, c’est un poil plus simple à prendre en main même s’il faut savoir quelle passe utiliser dans le bon timing. J’ai trouvé plus difficile d’aligner les paniers cette année. La nouvelle jauge semble moins encline à pardonner mes approximations. De la même façon les équipes adverses défendent bien mieux que d’habitude (en mode de difficulté standard). J’ai beaucoup plus de mal pour trouver des ouvertures. Du coup, je tente beaucoup de paniers à 3 pts qui finissent souvent à côté…

NBA 2K16_20151101181353

Splike Lee ? Pourquoi nous faire subir ça ?

Le mode carrière se voit embellir d’une storyline réalisée par Spike Lee himself. Sauf que si l’idée était bonne, la réalisation souffre d’un blabla incessant saupoudré de stéréotypes vus et revus. Et oui, Spike Lee nous refait le coup du joueur amateur des quartiers accompagné de sa sœur intello et de son meilleur pote qui ne pense qu’au succès et à faire l’idiot. Bon ça reste de l’emballage et une fois sorti de la première saison de NBA, la patte Spike Lee s’estompe pour laisser place à un mode carrière plus classique mais où l’on a complètement la main.  C’est vraiment dommage car il y avait mieux à faire d’autant que l’environnement des matchs s’adapte très bien à la période « Collège » et « Université ». On joue dans de petites salles avec un public plus présent du fait de l’absence du speaker et de la grosse sono. La suite se passe donc à l’université pour quelques matchs avant que l’on soit présenté à la draft NBA.

NBA 2K16_20151101180830

Mon parcours ? Université de Georgetown (les Hoyas) puis drafté en 20e position par Cleveland ! Wooooh Bon en vrai je ne suis pas très fort à NBA 2K16. Ceci expliquant cela. Comme je vous le disais plus haut, le mode carrière démarre vraiment à partir de notre deuxième saison. Fini les choix imposé par le scénario, maintenant on peut simuler des matchs, gérer des contrats pub, passer du temps avec ses coéquipiers ou son manager pour améliorer ses relations. Tout plein de possibilités qui vont influencer notre joueur tant sur le plan sportif que sur le plan « business ». Autant vous le dire, j’ai vite quitté Cleveland pour aller chez Knicks ^^ Alors persévérer dans ce mode, le meilleur se trouve après quelques heures de jeu. Car oui le mode carrière devient vite une drogue. Alors attention, vous voilà prévenu !

NBA 2K16_20151101180924

NBA 2K16 relève le défi une année de plus

2016 voit donc NBA 2K16 garder sa couronne de numéro 1 du basket sur console. Les équipes de 2K n’ont pas décidé de se reposer sur leurs lauriers et cela pour le plus grand bonheur des amateurs de simulation de basket. Si je peux vous donner un conseil, passez par le mode entrainement, vous avez tout à y gagner car NBA 2K16 prend tout son sens une fois que vous maîtriserez le ballon orange. Enfin pour finir je ne vous ai parlé que du mode carrière mais il se cache aussi un mode à la « football manager » où vous gérez votre franchise. Ce mode a l’air très complet et devrait vous tenir en haleine pendant pas mal de temps également. Je n’en suis pas encore là mais vous l’aurez compris, le contenu de NBA 2K16 est plutôt complet.

Ma note

8 Tomiiks.com

Laissez un commentaire