Jeux vidéoPlayStationPS4Tests jeux vidéo

Test Onimusha Warlords sur PS4 Pro

Vous ne le savez peut être pas mais la série des Onimusha est la septième licence la plus vendue par Capcom selon VGchartz. On retrouve devant des licences comme Resident EvilMonster HunterStreet FighterMega ManDevil May Cry et Dead Rising. Si on reprend l’historique des épisodes, on en retrouve trois. La saga ayant débuté sur PlayStation 2.

  • Onimusha Warlords – PS2 – 2001
  • Onimusha 2: Samurai’s Destiny – PS2 – 2002
  • Onimusha 3: Demon Siege – PS2 (&PC) – 2004
  • Onimusha: Dawn of Dreams – PS2 – 2006

C’est donc au remaster du premier épisode que je m’attaque ici. Alors oui, on parle bien de remaster et non pas de Remake (comme peut l’être Resident Evil 2 par exemple). Les graphismes et modèles 3D ont subit un lifting HD qui leur offre une nouvelle jeunesse et surtout un passage en 16/9. Coté gameplay, les sticks analogiques sont maintenant reconnus et il est également possible de changer d’arme en plain combat. Cette dernière feature est a relativiser car il ne sera pas possible de changer d’arme tout en se déplaçant (très rageant).

Onimusha: Warlords

Dans Onimusha Warlords, on incarne Samanosuke Akechi, un samouraï pris dans la tourmente de la guerre. Oda Nobunaga, ressuscité en vendant son âme aux démons, s’attaque au chateau de Yoshihatsu et kidnappe la princesse. Samanosuke arrive trop tard et se faire littéralement broyer par un démon géant. C’est alors que d’autres démons voyant d’un mauvais oeil l’avènement de Nobunaga offrent une seconde chance au samouraï et lui octroie un gantelet maudit. Ce dernier permettant d’aspirer les âmes des démons occis.

Onimusha: Warlords

Ces âmes permettront d’améliorer la puissance du gantelet mais pas seulement. Nos armes et les trois orbes de puissance pourront être également déployés à leur puissance maximale une fois nourris de ces âmes maudites. Les orbes sont élémentaires : feu, foudre, vent. En accumulant de la magie on peut déclencher un coup spécial. Chaque élément ayant une particularité à bien user. Le vent touche tous les ennemis dans un rayon de quelques mètres, la foudre s’abat sur un seul ennemis en faisant un maximum de dégâts tandis que la magie de feu brule tout sur son passage en ligne droite.

Onimusha: Warlords

C’est donc une course poursuite pour sauver la princesse qui se déroule dans des décors pré-calculés à la manière des premiers Resident Evil. Quelques énigmes par-ci, beaucoup de démons par là et au bout de cinq à six heures de jeux vous affronterez le boss final.

Onimusha: Warlords

Ce Remaster est plutôt plaisant. Mais attention si la résolution est montée d’un cran, les graphismes piquent les yeux tout de même. Néanmoins, cela ne m’a pas gêné outre mesure. Cela donne une petite touche rétro au soft. Les problèmes de caméras fixes m’ont encore faire cracher quelques insultes. Notamment lorsqu’on est (ou un ennemi) à la limite du champ de vision…

Onimusha: Warlords

Au final, j’ai bien aimé ce petit retour en arrière dans ma carrière de joueur. Le jeu m’avait laissé un bon souvenir et je n’ai pas été déçu en retrouvant ce bon vieux Samanosuke. Cependant je ne me rappelais pas qu’il était aussi court. Mais à 20 € en démat, ça le fait bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer