Test du Parrot Zik 3

0

Après un succès reconnu de tous, le casque nomade Zik de Parrot revient dans sa troisième version. Parrot annonce un gros travail sur le son ainsi que quelques fonctionnalités bien pratiques en utilisation nomade. Pour remettre ce test dans son contexte sachez que le Zik 3 coute la bagatelle de 349 €.

Parrot Zik 3

  • 1 Zik 3
    1 batterie Li-Ion 830 mAh
    1 câble line-in de 3,5 mm
    1 câble USB/Micro USB pour recharger, mettre à jour et écouter
    1 étui de transport
    1 guide de démarrage rapide

Le Zik 3 est plutôt beau en apparence. De belles courbes qui s’efface au niveau du port de tête au profit d’une garniture en simili cuir. Le modèle en ma possession est noir imitation croco. Un style, je dois bien l’avouer, que j’affectionne particulièrement. Mais pour ceux allergique au croco, ne désespérez pas, Parrot a pensé à vous et a décliné le Zik 3 dans de nombreux coloris.

Couleur Parrot Zik 3

L’arceau dispose de nombreux crans de réglage et devrait pouvoir s’adapter à de nombreuses têtes petites et grandes. Le tout respire la robustesse et c’est pour moi un point crucial pour un casque qui se veut avant tout nomade. Cependant le port du casque n’est pas d’un confort exemplaire. Après une heure, j’ai ressenti une gène au sommet du crane et un échauffement au niveau de mes oreilles. Ceci est en parti du à la forme de l’arceau. Si celle-ci permet un bon maintien sur la tête, elle épouse moins bien la forme du crane exerçant ainsi une pression sur le haut de la tête.

Le Parrot Zik 3 peut être utilisé en sans fil ou non. Je ne vous conseille pas de l’utiliser en filaire car on perd alors toutes les fonctionnalités du casque. Du coup, en sans fil, la connexion se fait en Bluetooth comme vous vous en doutez. La batterie intégrée au casque à une durée de vie d’environ 8 heures. Au programme des fonctionnalités utiles, je citerai :

  • la réduction de bruit qui est plus qu’appréciable
  • L’arrêt automatique de la musique lorsque l’on retire son casque de la tête
  • l’application mobile qui permet de gérer son casque via bluetooth

Coté son, je n’ai pas trouvé l’excellence que j’estime être en mesure demander à un casque de ce prix. C’est loin d’être mauvais mais je n’ai pas été plus emballé que ça. En mode filaire, le son vaut celui d’un random casque acheté 50 € à la Fnac. Si, si je vous assure. Par contre en mode actif c’est beaucoup mieux mais sans être transcendant. La musique manque de punch, de puissance et de clarté selon le morceau écouté, elle est presque étouffé.

Sans être mauvais, le Parrot Zik 3 ne m’a pas envouté. Son design, ses qualités de casque nomades jouent pour lui tandis que sa retranscription sonore peut encore être grandement améliorée.

Laissez un commentaire