Test du Plantronics BackBeat Sense

0

Après trois semaines de test, je vous livre mon avis sur le BackBeat Sense de Plantronics. Avec un prix intéressant de 120 € chez Amazon, Plantronics propose un casque nomade ultra-léger mais dont le design présente des avantages tout comme des désavantages. En tout cas le packaging est plutôt sommaire et ne propose que du classique.

Packaging : le minimum vital

Alors que trouvons-nous dans la boîte ? Le casque BackBeat Sense de Plantronics bien sûr mais pas que :

  • Une pochette pour y ranger le casque et le câble micro USB
  • Un câble micro USB
  • Un connecteur Jack 3.5mm

Et c’est tout…… un peu décevant.

Un casque supra-aural un peu trop léger

Oui, le design du casque est plutôt joli avec son double arceau et sa couleur chocolat qui prédomine. A noter que l’arceau bien que très souple n’est pas repliable. Son poids de 140 grammes le place parmi les plus légers de sa gamme. Du coup, à l’utilisation il se fait très discret sur la tête. Et peut-être même un peu trop car plusieurs fois, j’avais l’impression que celui-ci glissait ou tombait. La faut également à ces coussinets (en simili cuir) qui se posent sur les oreilles sans les englober. Je ne suis pas super fan de ce type de coussinet car l’accroche sur les oreilles est très sommaire. Du coup, on ressent facilement les vibrations lorsque l’on marche d’un pas rapide. A cela s’ajoutent les bruits environnants qui sont, à mon goût, moins bien filtrés.

C’est devenu un standard, plusieurs commandes sont accessibles depuis les deux oreillettes. Une molette à gauche pour augmenter ou diminuer le son accompagne les touches avance/retour et play. A droite, on peut gérer les appels quand le casque est couplé à un smartphone. Un bouton astucieusement placé côté gauche permet de couper le son est d’activer les micros pour écouter son environnement sans enlever le casque.

DSC06701

Mode filaire ou Bluetooth même combat

Mon dernier test de casque audio avait vu le Parrot Zik 3 proposer un comportement radicalement différent en mode bluetooth ou en mode filaire. Cette fois-ci, il n’y a pas de (mauvaises) surprises. Je n’ai pas noté de différences sonores entre les deux modes de connexion hormis un son moins puissant en mode filaire. Côté autonomie en mode Bluetooth, le BackBeat Sense offre une belle longévité d’environ 16h en moyenne d’après mes calculs.

Pour ce qui est de la sonorité du casque, celle-ci est plutôt équilibrée même si lorgnant sur les basses. Sur certains types de musique, je reprocherais un son un peu étouffé mais rien de très gênant. Mais comme d’habitude le meilleur moyen de savoir si le rendu correspond à vos attentes, il n’y a qu’une seule chose à faire : le tester vous même.

DSC06704

Je suis un peu embêté pour vous donner mon avis sur ce casque. En effet, il n’est pas mauvais mais le choix de proposer un casque supra-aural ne me convient pas du tout. J’ai trop souvent l’impression que le casque ne tient pas sur ma tête et que les oreillettes glissent quand je suis en mouvement. De la même façon le rendu sonore n’est pas mauvais mais il ne possède rien de transcendant. Un casque moyen en somme.

Ma note

6 Tomiiks.com

Laissez un commentaire