Test PS3 : Ratchet & Clanck Nexus

2

Ratchet & Clank Nexus offre à notre lombax préféré un dernier rodéo sur la PS3. Après six longues années de bons et loyaux services sur console playstation, gageons qu’on le retrouvera tôt ou tard sur PS4 également. Mais en attendant, ce sont de nouveaux soucis qui attendent nos deux compères dans une aventure courte mais très dynamique.

Ratchet-Clank-Nexus_aero

Du coté du scénario, il reprend la suite des épisodes précédents tel un épilogue de ceux-ci. Ratchet & Clank escorte la prisonnière Vendra Prog vers une nouvelle prison. Hélas, le frère de la demoiselle en a décidé autrement et c’est un abordage spatial musclé qui lance le début de l’aventure. Vendra Prog souhaite plus que tout retrouver les siens (un peu comme Ratchet et les Lombax) et à l’aide du « dimensionnateur », elle essaiera de les ramener dans le monde actuel. Hélas, tout ne se passera pas comme prévu et l’ennemi ne sera pas forcément celui auquel on pense. A noter que la touche d’humour habituelle aux Ratchet & Clank est toujours là pour notre plus grand plaisir.

ratchet-and-clank-nexus-flint

Ratchet & Clank Nexus revient au basique. A savoir un concentré d’action et de plateforme en solo. Et sur ce point la mécanique est toujours aussi bien huilé. On prend plaisir à déambuler sur les différentes planètes et à dézinguer du méchant à l’aide du douzaine d’armes aux effets dévastateurs. Plusieurs séquences proposent de la variété au soft. On pourra noter une arène proposant des épreuves spécifiques (intégré à l’histoire mais on peut y revenir pour y gagner des récompenses), de la collecte d’objets telles une mission de MMO et quelques missions annexes. Il y a aussi des puzzle à résoudre avec Clank. Il s’agit d’utiliser la gravité dans des niveaux spécifiques pour ouvrir des passages inter-dimensionnels. Tout cela apporte une variété intéressante qui fait que l’on ne s’ennuie jamais.

Ratchet & Clank omniblaster

A coté de ce gameplay aux petits oignons, on ne peut que remarquer que le moteur du jeu n’a pas évolué d’un iota et que l’on n’échappera pas à quelques volées d’insultes tant la caméra peut s’avérer chiante à un moment ou à un autre. Manque de bol c’est au moment crucial que ça se passe. Compter cinq heures pour finir le jeu en normal si vous êtes un habitué de la saga. Une dizaine d’heure sera nécessaire pour obtenir le platine et ainsi récolter tous les bonus, armes, etc. Une fois le jeu fini une première fois, le mode défi est disponible. Il s’agit de refaire le jeu dans le niveau de difficulté souhaité en gardant ses armes et leurs améliorations. Evidemment, les ennemis seront plus coriaces. Petite durée de vie mais petit prix également car le jeu est disponible pour seulement une trentaine d’euros (25/30 €) en boite ou en dématérialisé sur le Playstation Store.

Pour sa dernière apparition sur PS3, Ratchet & Clank font dans le classique mais néanmoins efficace. Enfin un jeu de plateforme ou l’action est suffisamment présente pour que je ne m’endorme pas (oui oui, c’est à toi que je parle Mario !) Au final, j’ai passé un agréable moment avec Ratchet & Clank Nexus à tel point que je me tâte de partir en quête du trophée platine qui n’a pas l’air insurmontable !

Ma note

8 Tomiiks.com

2 commentaires

  1. super cool a par que c est un peu court c est dommage après j espere qu il sortiront d autres rachet&clanck sur la ps3 car je suis super fan de ce jeux et surtout que la ps4 n es pas donner et surtout qu il d autres aventures super cool (je conseil ce jeux a ce qui aime les d aventures) a bientôt j espere et bon jeux !a tous *_* !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Pingback: Test The Ratchet & Clank Trilogy sur PS Vita - Tomiiks.com

Laissez un commentaire