Test Ratchet et Clank sur PS4

0

Ratchet et Clank est une licence que j’ai appris à aimer avec le temps. A l’époque de la PS2, je passais plus volontiers mon temps sur Jack & Dexter qui pour moi avait révolutionné le jeu de plateforme de l’époque en proposant un vent de fraicheur incroyable. C’est donc sur les épisodes PS3 de Ratchet et Clank que j’ai pris mon pied, découvrant une licence à l’humour omniprésent et au gameplay bien huilé. Fini les souvenirs de vieux gamer, intéressons-nous à ce reboot PS4.

Ratchet et Clank

Ratchet, le troisième ranger du risque ?

Qui dit reboot, dit retour à la case départ. Notre Lombax préféré n’est pas encore le héros que l’on connait et il devra faire ces preuves avant d’être nommé Ranger Galactique. A ses coté Clank, un petit robot fruit d’une erreur sur sa ligne de production et témoin du projet de destruction massive de Drek, le grand méchant de cette aventure. Tous deux partent sauver la galaxie en faisant appel au capitaine Qwark. Mais ce dernier, plus intéressé par sa réputation ne prêtera pas attention à nos héros en devenir. C’est donc à nous d’explorer les quatre coins de la galaxie pour mettre à jour les plans du vil Drek. L’humour est toujours omniprésent même si un peu moins exploité que dans les épisodes précédents.

Ratchet et Clank

Visuellement c’est fort, très fort

Ok, là le constat est sans appel, c’est juste magnifique. On joue à Ratchet et Clank comme si l’on était au cœur d’un film d’animation. Le framerate n’est pourtant jamais pris en défaut même lorsque l’on fait feu de tout bois. Les environnements sont colorés, vivants et il se passe toujours quelque chose à l’arrière-plan. Le bestiaire est également très sympa. Chaque planète dispose de sa flore et sa faune, ce qui permet vraiment d’avoir cette impression d’odyssée intergalactique. Leurs animations sont également parfaitement réalisées. Non vraiment, ce Ratchet et Clank est une superbe réussite technique.

Ratchet et Clank

Un arsenal varié et (parfois) loufoque

La grand force de la série c’est l’arsenal variée et loufoque mit à disposition de Ratchet. Lance Roquette, transfomoutons, grenades, boule disco pour faire danser les ennemis, il y en a pour tous les goûts. Une petite touche RPG est présente. En effet, plus on utilise les armes et plus elle « gagne » en expérience permettant ainsi d’obtenir des effets supplémentaires. Par exemple, les grenades pourront en plus d’exploser, lâcher de mini-explosifs pour augmenter les dégâts collatéraux. Il est en est de même pour Ratchet qui cumule de l’expérience, ce qui lui permet d’avoir une barre de vie qui s’allonge considérablement.

Ratchet et Clank

Cet épisode propose également à nos compères de visiter de nombreuses planètes aux environnements très différents. Il y a également des mini-jeux comme des courses en overboard, des serrures à déverrouiller via des faisceaux lumineux, des phases de combat en vaisseau spatial qui viennent apporter un peu de variété au gameplay.

Ratchet et Clank

Ratchet et Clank est un reboot, certes, mais il n’en reste pas moins une valeur sûr des jeux de plateformes depuis quelques années. Ce nouvel épisode ne déroge pas à la règle. Il propose un gameplay aux petits oignons couplé à des graphismes qui en mettent plein les yeux. Seul le scénario vient légèrement ternir le tableau. En effet ce reboot qui s’ouvre à un plus large public (et qui se cale sur le film d’animation) se voit proposer une histoire un peu plus simple et où les personnages secondaires passent au troisième voir au quatrième plan. Cependant cet épisode est un fantastique tremplin pour aller jouer aux épisodes PS3 qui n’ont pas vieilli d’une ride.

Ma note

8 Tomiiks.com

Laissez un commentaire