Test Rise of the Tomb Raider sur Xbox One

0

Deux ans se sont écoulés depuis le reboot de la série par Square-Enix. A l’époque, j’avais mis une excellente note au jeu soulignant le superbe travail réalisé pour relancer une licence en perdition. Rise of the Tomb Raider se positionne dans la continuité de Tomb Raider : la naissance d’une Légende. A noter l’exclusivité du jeu sur la plateforme de Microsoft. Si vous voulez retrouver Lara sous votre sapin de Noël, ce sera uniquement sur Xbox One. La version PS4, quant à elle, devrait être disponible à l’automne 2016.

L'aventure commence ici.

L’aventure commence ici.

On prend les mêmes et on recommence ?

Même si le lien n’est pas direct avec l’épisode précédent, l’assurance de Lara nous indique clairement que les évènements se situent après Tomb Raider : la naissance d’une légende. L’aventure se focalise sur une découverte que son père, Lord Croft, a toujours essayé de prouver à ces pairs sans succès. Lara, maintenant convaincu (cf épisode précédent) que les choses qui l’entourent ne sont pas toujours rationnelles se met en tête de prouver les dires de son père. Une façon pour elle de se rapprocher de l’homme qui s’est donné la mort beaucoup trop tôt.

Mon Kif dans Tomb Raider, trouver des trésors après avoir résolu l'énigme d'un tombeau

Mon Kif dans Tomb Raider, trouver des trésors après avoir résolu l’énigme d’un tombeau

Indiana Jones, Nathan Drake, Lara Croft, une même passion

Au-delà de l’aventure principale, de nombreux tombeaux et collectibles facultatifs sont parsemés tout au long de l’aventure. Ce que j’aime bien dans Rise of the Tomb Raider c’est qu’ils apportent un éclairage supplémentaire à l’histoire. Pour les trouver, on dispose toujours de la capacité de sonder son entourage pour mettre en évidence des éléments avec lesquels interagir voir pour carrément donner le cap à suivre. En ce sens, le joueur est un peu trop assisté je trouve. C’est quelque chose que l’on retrouve dans pas mal de test et je suis entièrement d’accord avec ça. Sachez cependant qu’en allant dans les options, on peut supprimer de nombreuses aides. Cela rend le jeu beaucoup plus intéressant et quelque part plus long et plus difficile.

YOLO !!!

YOLO !!!

Le côté Survival est jeté à la trappe même s’il faudra toujours récolter des matières premières afin de se fabriquer ou d’améliorer ses armes. Cela se fait de façon progressive sans que l’on ait l’impression de manquer de quoi que ce soit. Cette fois-ci, il est même possible de se confectionner des tenues qui apporteront des bonus comme une régénération plus rapide par exemple. Au parallèle de l’histoire principal, des missions annexes seront disponibles auprès de NPC. Je vous conseille de les faire. Elles ne sont pas difficiles et permettent de récupérer de l’équipement (Viseur laser, silencieux, …) et de l’expérience.

J'ai rarement vu de la glace aussi bien rendu dans un jeu vidéo

J’ai rarement vu de la glace aussi bien rendu dans un jeu vidéo

Attention à ne pas trébucher

Si certains panoramas sont à couper le souffle, on ne peut pas en dire autant de la technique. L’IA des ennemis est juste naze. Ils ont tendance à foncer en ligne droite sur nous ou bien à se planquer en ne manquant pas de nous laisser une zone de leur corps pour se faire aligner sans difficulté. Quant aux graphismes, le frame rate toussote quand même pas mal de fois. Sortie précipité pour maintenir un délai suffisament long avec la sortie de la version PS4 ? Je ne sais pas. Toutefois certaines séquences sont assez folles, entre les explosions, les avalanches, les effondrements, Lara aura fort à faire une nouvelle fois pour sortir indemne de cette nouvelle aventure.

PS. : Comme à ma grande habitude, je ne parle pas du mode online. Pour la simple raison que je n’y ai pas joué et que je n’y jouerais pas 🙂

Sans avoir l’originalité de son prédécesseur, Rise of the Tomb Raider assure l’essentiel et propose une expérience sans risque mais maitrisée. Quelques défauts du premier opus sont toujours présents bien qu’ils étaient déjà pointés du doigt à l’époque. Attention Square-Enix, ne te repose pas trop sur tes lauriers ! Je ne veux pas que ta saga Tomb Raider emprunte le même chemin que les Assassin’s Creed ! Mon coeur d’aventurier virtuel, lui, est pourtant toujours acquis à la cause de Lara Croft. Une belle aventure d’une quinzaine d’heures que je vous recommande de faire cet hiver au coin du feu. En attendant, cela m’a donné l’envie de me refaire les Indiana Jones.

Ma note

8 Tomiiks.com

Laissez un commentaire