Jeux vidéoNintendoNintendo SwitchTests jeux vidéo

Test Senran Kagura Peach Ball sur Switch

En son temps, la PS Vita avait l’appanage des jeux ecchi/pervers sur les consoles portables. Il faut croire que la Nintendo Switch a décidé de prendre le même virage. SENRAN KAGURA Peach Ball en est le parfait exemple ! Prenez la bande de Senran Kagura, ajoutez un jeu de flipper, saupoudrez d’un semblant de scénario permettant des situations coquines à tout va et vous obtenez SENRAN KAGURA Peach Ball ! Un jeu auquel on ne joue dans le métro que quand sa rame est vide.

Parlons du scénario qui, s’il n’est qu’un prétexte pour nous mettre à jouer au flipper, reste suffisamment tordu pour que nous nous arrêtions dessus quelques minutes .

Nos cinq héroïnes se retrouvent dans une salle d’arcade pour suivre un championnat de versus fighting de mémoire. Là, alors que l’une d’entre elles va se laver les mains, une inversion du savon par une fiole contenant un liquide expérimental va générer une réaction en chaine. Ce liquide vert n’est autre que du Transformix. Une substance qui transforme la personne en contact avec, en un être hybride mi-humain mi-bête au trait de caractère exagéré. Evidement, la première va contaminer ses copines et c’est à nous de les retrouver et de leur rendre leur apparence normale. Pour cela, il va falloir les amener jusqu’au flipper où elles joueront les premiers rôles. Voilà, si vous aimez la licence Senran Kagura, vous apprécierez ce spin-off entièrement traduit en français qui réunit quelques protagonistes.

Senran Kagura peach Ball

Vibrations HD pour un maximum de plaisir

Bon venons-en au fait, je veux bien sûr parler des parties de flipper. Les gâchettes sont incarnées par les touches L et R. Pour le reste, il s’agit de faire le maximum de points afin de libérer un mini-jeu où il faudra viser la fille en question afin de lui rendre son apparence normale. Techniquement le jeu est plutôt mignon. Un réel travail a été fait sur les vibrations HD des joycons. En effet, les vibrations offrent une véritable immersion et collent parfaitement aux mouvements de la bille. C’est très fun mais un peu bruyant pour le voisinage.

Senran Kagura peach Ball

Les défis « coquins »

Les plateaux disposent de plusieurs animations possibles à débloquer selon les zones visées. De plus des missions spécifiques à remplir permettront d’obtenir des gains de points conséquents. Au bout de trois mini-jeux débloqués, on accède au défi coquin. L’héroïne est aspirée sous un chapiteau et il faut alors marquer le plus de points possible afin d’atteindre le rang S en tirant sur ses seins ou ses fesses… oui, oui c’est cela ! Ainsi, on débloque une scène ecchi et on rend par la même occasion l’apparence à la jeune femme.

Senran Kagura peach Ball

Un contenu famélique

Au final, si l’originalité est présente, je regrette toutefois le manque de contenu de Senran Kagura Peach. Que ce soit le nombre de fille que l’on peut affronter (5 au total), le nombre de table de flipper (2 au total déclinées selon les moments de la journée ou la saison) ou les mini-jeux, je me suis retrouvé à avoir fait le tour en quelques heures seulement. Et finalement, je n’y suis pas revenu même pour une partie détente de temps à autre.

Senran Kagura peach Ball

Les plus fan continueront de jouer pour débloquer les nombreuses tenues possibles pour nos héroïnes. Mais bon, elles restent très classiques si l’on a déjà joué aux autres jeux de la licence. Il faudra (re)passer à la caisse pour obtenir un peu de nouveauté car de nouvelles tables de flipper sont disponibles contre monnaies sonnantes et trébuchantes. Bref, un bon jeu détente mais qui reste un poil cher pour son contenu de base.

Senran Kagura peach Ball

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page