Test Strike Suit Zero sur PS4

0

Strike Suit Zero annonce le retour du Space Opera sur console. Si le genre a continué d’exister sur PC, je dois bien avouer que c’était plutôt vache maigre pour les consoleux. De mémoire, le dernier auquel j’ai joué devait être Colony Wars sur Playstation. Born Ready Games nous propose donc pour 17,99€ € de prendre les commandes d’un vaisseau et d’aller au front dans l’espace. Je vais essayer d’être le plus objectif possible dans ce test mais rien que le fait d’avoir l’impression de piloter un Viper de la série Battlestar Galactica rend la tentative caduque. J’adore de type de jeu.

galerie-strike-suit-zero_5

Sauver la Terre … pour changer

Bon Ok, le scenario n’est pas d’une grande originalité. Les terriens découvrent une nouvelles technologies leur permettant de se déplacer dans l’espace sur de longues distance. En essayant de retrouver les pères de cette technos, ils fouillent tous les recoins de l’espace et en profitent pour établir des colonies. Arriva ce qui devait arriver, lesdites colonies demandent leur indépendance, ce que la terre refuse afin de garder un semblant de cohésion malgré les années lumières qui les séparent tous. Pendant ce temps là, une colonie retrouve la trace des créateurs. En échange de l’autorisation d’examiner les vestiges de cette civilisation au reste de l’humanité, les colonies obtiennent leur indépendance de la Terre. Mais comme les humains aiment bien le bordel quand tout va bien, les Terriens décident de garder secrète une découverte importante. il n’en fallait pas moins pour créer une guerre à coup de croiseurs interstellaire… C’est là que l’on intervient, enfin réhabilité et prêt à se battre pour sauver la Terre.

Strike suit Zero mode stationnaire

Robotech x Battlestar Galactica

Les Space Opera, c’est cool surtout quand il y a de gros vaisseau et du dogfight dynamique. C’est ce que nous propose Strike Suite Zero à renfort de batailles spatiales incroyables. Est ce que ceci vous dit quelque chose ?

VF-25transformation

Et bien c’est tout l’intérêt du jeu. En effet, on peut passer du mode vaisseau au mode Strike que j’appelerais mode stationnaire. On perd en mobilité et en rapidité mais on gagne en puissance de feu et en précision. Cela enrichit grandement le gameplay et nous permet de nous adapter aux différentes situations rencontrées. Car oui, si les Dogfight sont légions, il y aura aussi des missions à mener : destruction de ressources, frappes chirurgicales, intervention sur des stations relais, escorte, … Entre chaque mission, on pourra également modifier l’armement de notre vaisseaux. De nouvelles armes et équipements sont à débloquer en réussissant des objectifs secondaires durant les missions ou en réalisant une grande prestation durant celle-ci.

Strike suit Zero

Soirée disco dans l’espace

Si les graphismes sont épurées, cela laisse la part belle à une fluidité et des effets de toutes beautés. Laser, torpille, canon et missiles font la part belle à un arsenal qui provoquera des explosions et des effets lumineux dans tous les sens. Alors quand les croiseurs se mettent à tirer dans tous les sens ou à faire des tirs de barrages, on sert fort la manette en espérant passer au travers. Tout ceci se déroule sans un pet de ralentissement. Du coup l’action reste tout de même lisible. Je ne manquerais pas de mentionner la BO du jeu qui colle tout simplement parfaitement à l’univers du jeu. Je me suis d’ailleurs récupéré quelques morceaux pour tout vous avouer.

Strike suite zero

Mourir et pester

Concernant la durée de vie, elle plutôt bonne voir même très bonne pour un jeu à ce prix. Comptez environs huit heures pour finir la campagne en normal. Par contre, j’ai été frustré plus d’une fois, en effet les points de respawn ont été choisis à la truelle. Ainsi il n’est pas rare de devoir se retaper toute une étape d’une mission alors qu’on l’avait complétée avant de se faire dezinguer par un chasseur ennemi.

Strike suit zero mode cokpit

Le Space Opera n’est pas mort

Strike Suite zero fait une incursion remarquée sur console. Venant combler un manque évident, Born Ready Games l’a fait d’une manière totalement réussie. Si l’on met de coté le scénario un peu bateau et les trois premières missions un peu molle qui servent de tutoriel, on se retrouve avec un jeu très réussi. Si Robotech, Patlabor, Macross ou encore Battlestar Galactica vous parle alors foncez, le jeu est pour vous.

Ma note

7 Tomiiks.com

Laissez un commentaire